Audio analogique : lancement des bandes Recording The Masters

Les bandes d'enregistrement analogique créées par Agfa, BASF ou Emtec sont de retour. La société française Mulann Group, qui désormais les fabrique et les distribue sous la marque Recording The Masters, les présente pour la première fois au salon AES à Paris.
Mulann.jpg

 

Cet acteur majeur de l’industrie de la bande magnétique dispose en effet, depuis janvier dernier, d’une nouvelle identité de marque pour ses produits professionnels audio. La création d’une charte graphique et d’un nouveau logo reflètent son engagement dans le domaine de l’enregistrement professionnel du son et renforcent sa présence sur les marchés de la musique, de l’archive et de l’instrumentation.

« Mulann est propriétaire des formules originales du magnétique pour l’enregistrement du son qui, pour certaines, datent des années 1950. Ces formules magnétiques assurent l’enregistrement de très haute sensibilité et de la plus grande qualité. Elles permettent également de conserver les données pendant plusieurs dizaines d’années, dépassant largement les capacités que peuvent offrir les supports numériques et optiques aujourd’hui », souligne Jean-Luc Renou, P-DG de Mulann.

Tourné vers les professionnels et semi-professionnels de l’audio, Mulann amplifie son action sur la bande magnétique de haute qualité, un domaine d’activité très actif aux États-Unis et en Europe, et qui se développe sur les autres continents.

Avec l’introduction de son nouveau design de marque, Mulann s’adresse directement au secteur des professionnels du son et des audiophiles appréciant les qualités d’enregistrement et de restitution sonore parmi les meilleures à l’heure actuelle. La société dynamise ce marché à la recherche de perfection sonore, d’authenticité, de durabilité, et des qualités techniques originales de l’enregistrement audio développées au milieu du vingtième siècle sans jamais, estime Mulann, être égalées depuis.

« L’image de la marque Recording The Masters est radicalement nouvelle, conclut Jean-Luc Renou, elle est dynamique, moderne et indique que l’enregistrement analogique est plus que jamais actuel. Ses valeurs technologiques lui offrent un avenir et un rôle important ».