Avec sa version 17, la solution de post production DaVinci Resolve fait un pas de géant !

Blackmagic Design annonce la sortie de DaVinci Resolve 17, une importante mise à jour offrant plus de 300 nouvelles fonctionnalités et améliorations, dont, entre autres, des outils d’étalonnage HDR, un moteur audio Fairlight de nouvelle génération, une prise en charge de 2000 pistes audio en temps réel, un nouveau tri par chutiers, un affichage des métadonnées des clips... De quoi rendre la vie plus belle et plus douce aux étalonneurs, aux ingénieurs du son et aux monteurs !
Blackmagic Design annonce la sortie de DaVinci Resolve 17 © DRBlackmagic Design annonce la sortie de DaVinci Resolve 17 © DR

« C’est une mise à jour importante qui offre une nouvelle technologie et des fonctionnalités avancées pour les étalonneurs, les ingénieurs du son, les monteurs et les créateurs d’effets visuels », a déclaré Grant Petty, PDG de Blackmagic Design lors de la présentation de la mise à jour avant de compléter…« Bien que la nouvelle colorimétrie, l’étalonnage HDR et la facilité d’emploi de Fairlight soient les fonctionnalités les plus évidentes, ce sont les milliers de petites améliorations que les utilisateurs remarqueront au fur et à mesure dont je suis le plus fier ! » Avec ses 100 nouvelles fonctionnalités et 200 améliorations, Resolve affiche sa mise a jour la plus importante depuis sa mise sur le marché ce qui en fait définitivement la solution de post production la plus polyvalente et la plus complète du marché.

 

Des dizaines de nouvelles fonctionnalités pour la partie montage 

Les utilisateurs peuvent désormais créer des médias proxy indépendants facilement gérables qui augmenteront considérablement les performances de leur système et qui permettront de déplacer leurs projets. Les proxys peuvent faire jusqu’à 1/16 de la résolution et être sauvegardés en H.264, H.265, ProRes ou DNxHR. Ils peuvent même être générés en interne ou en externe à l’aide d’outils tiers.

Il est désormais possible de synchroniser des clips multicaméras en toute facilité. Il suffit de superposer des clips dans la timeline et d’utiliser le nouvel outil Auto align pour synchroniser les clips selon le timecode ou la forme d’onde. Les utilisateurs peuvent également déplacer et positionner les clips manuellement pour la synchronisation. Les timelines peuvent être converties en clip multicaméra ou en clip composé.

Les nouveaux plug-ins Resolve FX d’incrustation 3D, HSL et luma permettent d’effectuer des incrustations directement dans la timeline des pages Montage et Cut. De plus, pour encore plus d’options de compositing, les canaux alpha des plug-ins Resolve FX et Open FX sont désormais pris en charge, ainsi que les canaux alpha embeddés et les fichiers externes de caches.

La commande Render in place permet de générer des fichiers de rendu pour n’importe quelle portion de la timeline. Une fois le rendu effectué, il est possible de déplacer, monter et rogner les images sans avoir à rendre de nouveau. Contrairement aux fichiers de cache, les fichiers de rendu sont faciles à gérer et portatifs.

Les ajustements Source side permettent de modifier un clip avant de le monter dans la timeline. Par exemple, les utilisateurs peuvent ajuster les commandes RAW, ajouter une LUT, remapper des pistes audio, ou encore modifier l’échelle et la fréquence d’images de lecture avant de monter un clip dans la timeline.

Ils peuvent également importer et exporter des timelines ou des chutiers individuels, pour collaborer plus facilement avec d’autres utilisateurs. Les fichiers des timelines et des chutiers sont faciles à partager et assez légers pour être envoyés par email.

La nouvelle prise en charge du traitement natif des timelines entrelacées offre un compositing et un titrage de meilleure qualité pour les livrables entrelacés. Le DaVinci Neural Engine de haute qualité analyse le mouvement entre les champs pour reconstruire des images progressives. Il est même possible de supprimer le 3:2 pulldown en temps réel.

 

Une page Cut de DaVinci Resolve 17 plus performante

L’affichage des métadonnées du clap avec les séparateurs de chutiers permet de trier et de retrouver des clips à partir d’une scène, d’une prise, d’une caméra et plus. Associé à la fonction Bande source, cet affichage est le moyen le plus rapide de faire des allers-retours entre des scènes ou des groupes de prises. Les utilisateurs peuvent désormais afficher des formes d’onde plus grandes lorsqu’ils rognent leurs plans.

Il est maintenant possible de monter les images en 16:9 HD ou Ultra HD et de créer rapidement des versions verticales ou carrées pour Instagram ou toute autre application. Le DaVinci Neural Engine identifie automatiquement les visages et les repositionne dans le nouveau cadre.

Trouver le bon effet, la meilleure transition ou le titre parfait devient aussi plus facile. Le nouvel affichage multi-colonne permet de voir plus en scrollant moins. Les icônes descriptives aideront également les utilisateurs à retrouver facilement ce qu’ils cherchent. De plus, dès qu’ils survoleront un élément avec leur souris, une prévisualisation live apparaîtra dans le viewer.

Les projets de production en direct importés d’un ATEM Mini Pro ISO peuvent être ouverts en tant que montages vidéo. Le Sync bin et le multiview permettent de peaufiner les images de la production originale ou même de remplacer une prise. Les utilisateurs peuvent se servir des enregistrements individuels HD de l’ATEM ou synchroniser leurs images avec les fichiers Blackmagic RAW de la caméra pour finaliser leur projet en Ultra HD.

 

Également plus d’outils créatifs pur les étalonneurs…

Les coloristes disposent notamment d’un traçage des Power Windows amélioré, de nouvelles options de partage d’écran en volet, d’une courbe Sat vs Lum supplémentaire, de scopes optimisés, d’une prise en charge des LUTs 3D à 17 points…

La palette d’étalonnage HDR permet de créer de nouvelles roues avec un roll off personnalisé pour des plages tonales spécifiques. Ainsi, les utilisateurs bénéficient de davantage de fonctionnalités pour effectuer des ajustements précis. Les roues comprennent des commandes d’exposition et de saturation pour chaque zone. Comme elles détectent l’espace colorimétrique, les résultats apparaîtront uniformes.

L’outil de déformation en maillage permet d’ajuster deux paramètres en même temps. Les utilisateurs peuvent ajuster la teinte et la saturation, ou la chrominance et la luminance. Il suffit de faire glisser les points de contrôle pour obtenir une douce atténuation et des ajustements naturels. C’est une manière innovante de transformer complètement les couleurs des images.

Rien de plus facile que de sélectionner et de tracker des sujets pour effectuer des corrections ciblées. Le Magic Mask utilise le DaVinci Neural Engine pour créer automatiquement des masques pour tout ou une partie du corps d’un individu, comme le visage ou les bras. Les utilisateurs disposent d’outils d’ajustement du cache et du tracking automatique, et ils peuvent ajouter ou supprimer des coups de pinceau.

La gestion de la couleur DaVinci Resolve permet de simplifier le workflow et d’améliorer la qualité des images.

Le DaVinci Wide Gamut et le DaVinci Intermediate sont des espaces colorimétriques de la timeline et des paramètres gamma qui fournissent un espace colorimétrique interne universel. Ils sont plus grands que ce que peuvent capturer les caméras, ou le BT.2020, le ARRI wide gamut ou même l’ACES AP1. Ainsi, peu importe la source des images, aucune donnée ne sera perdue.

 

 

Aussi la plus grosse mise à jour dans l’histoire de Fairlight…

Grâce à ses nouvelles fonctionnalités, outils et améliorations, Fairlight est désormais la solution de post audio la plus rapide et la plus performante au monde.

Le mode de sélection avec les nouveaux raccourcis clavier permet de déverrouiller des fonctionnalités disponibles sur le Fairlight Audio Editor. Ces outils contextuels accélèrent considérablement le montage. Pour ceux qui viennent de passer à Fairlight, ces outils intuitifs les aideront à s’y familiariser rapidement.

Le Fairlight Audio Core est un moteur audio nouvelle génération à faible latence qui gère intelligemment la charge de travail en utilisant les cœurs de processeurs et les threads, ainsi que la carte Fairlight Audio Accelerator en option. Les utilisateurs disposent de plus de 2000 pistes, chacune dotée de l’EQ, de la dynamique et de 6 plug-ins en temps réel, le tout depuis un seul logiciel.

FlexBus est une architecture en bus flexible qui utilise des bus multitâches de 26 canaux au lieu de bus fixes. Les utilisateurs peuvent ainsi envoyer des pistes aux bus, des bus aux pistes, ainsi que des bus aux bus en autant de couches en cascade que nécessaire pour créer d’énormes sessions. Tous les éléments peuvent être routés entre eux sans aucune limite.

Le nouvel outil d’analyse des transitoires détecte automatiquement les mots, les battements ou les effets sonores individuels. Les marqueurs des transitoires apparaissent en lignes verticales dans la forme d’onde et les utilisateurs peuvent naviguer entre eux à l’aide des flèches. Ces derniers permettent d’identifier facilement les parties spécifiques d’un son pour le montage.

Grâce au Fairlight Audio Core et au FlexBus, il est possible de se lancer dans de grands projets avec des milliers de pistes depuis un seul logiciel. Auparavant, il fallait synchroniser des ordinateurs « esclaves » avec un système primaire. De plus, le mode collaboratif multi-utilisateur permet à plusieurs monteurs son de travailler sur l’ensemble du projet en même temps.

 

 

Une expérience utilisateur retravaillée de bout en bout …

Les compositions créées sur la page Fusion peuvent désormais être sauvegardées en tant que modèles et utilisées depuis la page Montage ou Cut. Les nouveaux modificateurs de la courbe d’animation peuvent être utilisés pour faire varier la vitesse des animations lorsque leur durée change dans un montage. Les utilisateurs disposent de l’affichage de la forme d’onde lors de la lecture audio pour créer des animations synchronisées précises, de marqueurs partagés avec la page Montage et autres. De plus, les 27 plug-ins Resolve FX accélérés par GPU ont été ajoutés à la page Fusion, dont la réduction de bruit et les outils de netteté de la page Étalonnage. Le nouvel affichage des signets dans la structure nodale permet de naviguer facilement dans les grandes compositions, la barre d’outils peut être personnalisée avec les outils favoris, et les dispositions verticales sont prises en charge dans l’éditeur de nœuds.

Grâce aux signets de la structure nodale, il est possible de naviguer facilement dans les nœuds d’une grande composition. Les barres d’outils personnalisables permettent de basculer rapidement entre les outils selon la tâche en cours. La disposition verticale de la structure nodale offre plus d’espace pour visualiser les éditeurs Spline et d’images clés lors de la création d’animations.

Les utilisateurs bénéficient de nouveaux formats pris en charge sur la page Média, de nouvelles options d’exportation, et d’un inspecteur uniformisé sur les pages Média, Cut, Montage et Fairlight. DaVinci Resolve 17 comprend également une navigation de la timeline consistante sur toutes les pages, une meilleure prise en charge des métadonnées, de nouveaux algorithmes de mises à l’échelle, le partage des chutiers paramétrables, des filtres intelligents et des médias optimisés sur tous les projets. Il offre en outre une accélération GPU et CPU des effets Resolve FX encore plus performante.

Créer son propre studio de post production est à la portée de tous. En effet, la version gratuite de DaVinci Resolve inclut désormais les fameux outils collaboratifs multi-utilisateurs de DaVinci Resolve Studio. Ainsi, plusieurs utilisateurs peuvent travailler sur le même projet en même temps, le tout gratuitement.

La prise en charge des fichiers extensibles permet de commencer le montage alors même que les fichiers sont en cours d’enregistrement. Le décodage des clips QuickTime PNG, AVI RGB 8 bits et YUV 10 bits non compressés, et des clips étendus Panasonic 8K SHV est désormais supporté.

DaVinci Resolve 17 prend en charge les métadonnées par image depuis le Blackmagic RAW et les fichiers des caméras ARRI, RED et Sony, ainsi que le décodage et le rendu des métadonnées EXR par image.

En plus des scripts LUA et Python déjà présents, DaVinci Resolve 17 intègre une nouvelle API d’intégration de workflow, ainsi qu’une nouvelle API d’encodage. Ces API permettent aux développeurs tiers de créer des solutions de gestion des ressources et du workflow pour DaVinci Resolve, ainsi que des plug-ins d’encodage pour des options d’acheminement personnalisées.

 

 

Fonctionnalités de DaVinci Resolve 17

Correction colorimétrique HDR de nouvelle génération avec des zones tonales et des roues personnalisables.

Nouvelle façon de transformer les couleurs avec l’outil de déformation en maillage.

Isolement automatique des objets avec le Magic Mask alimenté par le DaVinci Neural Engine.

Gestion des couleurs améliorée avec le mappage de gamma et les outils détectant l’espace colorimétrique.

Espace colorimétrique à gamut étendu DaVinci pour un traitement des images de très haute qualité.

Montage audio rapide avec de nouveaux outils contextuels pour le clavier et la souris.

Moteur Fairlight Audio Core avec équilibrage de charge automatique et prise en charge de 2 000 pistes.

Architecture FlexBus révolutionnaire pour un routage audio sans limite.

Détection automatique des transitoires pour les mots, les battements et les effets sonores.

Prise en charge de grands projets audio avec des milliers de pistes depuis un seul logiciel.

Affichage des métadonnées dans la bibliothèque de médias sur la page Cut.

Rognage audio précis sur la timeline de la page Cut et l’outil de trim.

Recadrage intelligent alimenté par le DaVinci Neural Engine sur les pages Cut et Montage.

Prévisualisation live des effets, des titres et des transitions sur les pages Cut et Montage.

Importation et montage des projets depuis l’ATEM Mini Pro ISO.

Workflows de médias proxy jusqu’à 1/16 de la résolution en H.264, H.265, ProRes ou DNxHR.

Synchronisation des clips sur la timeline pour créer des clips multicaméras et composés.

Prise en charge des canaux alpha pour les incrustations et le compositing sur les pages Cut et Montage.

Commande Render in place pour les clips contenant de nombreux effets sur les timelines des pages Cut et Montage.

Ajustements Source side pour modifier un clip avant de le monter dans la timeline.

Fichiers des timelines et des chutiers portables pour un partage facilité.

Traitement entrelacé natif et suppression du 3:2 pulldown en temps réel.

Signets dans la structure nodale, barre d’outils Fusion personnalisable et disposition verticale de la structure nodale.

Prise en charge des fichiers extensibles dans la bibliothèque de médias.

Prise en charge des métadonnées par image pour les formats Blackmagic RAW et EXR, ainsi que les fichiers des caméras ARRI, RED et Sony.

API d’intégration de workflow et API d’encodage tierce.

 

 

Disponibilité et prix

La version bêta publique de DaVinci Resolve 17 est disponible au téléchargement dès à présent sur le site Internet de Blackmagic Design. La mise à jour s’accompagne notamment d’une mise à jour matérielle avec l’arrivée du nouveau DaVinci Resolve Speed Editor, une interface de montage rapide nouvelle génération associant la page Cut et un clavier de montage personnalisé. Disponible dès maintenant, le Speed Editor sera offert pendant un temps limité (Grant Petty a évoqué “couple of months”) pour l’achat d’une licence DaVinci Resolve Studio 17, un geste qui n’a rien de symbolique puisque son achat séparé coûte d’ordinaire 295$.