Réfléchissez à un écosystème d’information sans fake news… Participez à l’Empathy Lab !

Les 10 et 11 juin, Numa accueille à Paris un grand événement de réflexion sur les médias, accordant la part belle à la recherche de solutions pratiques (et ludiques) à la désinformation…
Empathy_Lab.jpeg

 

Chaque jour, nos écosystèmes médiatiques nous bombardent d’informations divergentes et sensationnelles et, dans ce flot ininterrompu alimenté par les « fake news » (« fausses nouvelles ») et les théories du complot, les médias traditionnels perdent leur statut de garant de la vérité. Les algorithmes qui alimentent nos médias sociaux nous maintiennent dans une bulle confortable, incompatible avec l’esprit critique. Les faits deviennent alors secondaires, voire alternatifs ! Nous sommes entrés dans l’ère de la post-vérité et les compétences pour discerner la vérité de la fiction nous manquent…

« Avec l’Empathy Lab, nous avons souhaité créer un temps de rencontres autour de ce sujet important et jamais traité jusqu’à présent. Nous nous appuyons sur plusieurs types de rendez-vous : un hackathon, des conférences, des ateliers… Ce dispositif pluriel, développé sur 48:00, encourage l’implication et la rencontre de communautés différentes » , explique Laurent Checola, président de La Belle Games et co-organisateur de la manifestation aux côtés de Fabienne Olivier.

Laurent Checola poursuit : « Comment développer une réalité partagée du monde si chacun reste dans sa bulle de filtre et ne peut s’entendre sur ce qui est réel ? Comment fonder nos opinions en conservant un esprit critique si nous n’avons aucun moyen d’interagir avec des gens qui ont une vision différente sur le monde ? Avec l’Empathy Lab, nous souhaitons développer une réalité partagée, prototyper collaborativement, pour un futur désirable, des solutions possibles, des ressources et des outils. »

Aux tables rondes réunissant des experts de l’écosystème des fake news, s’ajouteront des ateliers pratiques de création d’applications, mais également de jeux vidéo. En mélangeant hackathon et game jam, l’Empathy Lab représente un temps de réflexion et d’action contre les fake news.

Parmi les personnalités qui animeront les ateliers, citoons Julien Goetz, le créateur de la série animée « Datagueule », prix du public Data Journalism Awards 2015, ou encore Simon Albou, développeur de S.E.N.S VR pour Arte, le premier jeu en réalité virtuelle inspiré d’une bande dessinée.

 

L’Empathy Lab est porté en France par Learn do share,  un écosystème ouvert et collaboratif qui utilise la narration, l’innovation numérique et les principes de design pour permettre aux citoyens et aux organisations de développer les compétences du XXIe siècle, créer un futur désirable et inclusif. Le format est né aux États-Unis, d’un effort conjoint entre le Digital Storytelling Lab de Columbia University, Refinery29 et un groupe d’acteurs de changement pour développer l’empathie en 2017.

Le collectif La Belle Games participe également à l’organisation de l’événement. Il promeut les jeux à enjeux, en imaginant des événements citoyens et engagés, comme la Mediajam, coorganisée avec Mediapart ; mais aussi en produisant son premier jeu, Eugenics, où le joueur sera invité à réfléchir sur les technologies permettant de manipuler le génome humain.

À l’issue des deux jours, les ateliers et le hackathon dévoileront le résultat de leur travail de réflexion autour de la réalité virtuelle, du jeu mobile, du snapchat…

 

Empathy Lab, 10 et 11 juin au Numa, 39 rue du Caire, 75002 Paris, à l’occasion du Printemps des médias. Accès libre et gratuit.

Plus d’informations ici