Frame.io simplifie la validation des vidéos

Nous sommes pleinement dans l’ère de la dématérialisation, la cassette étant un lointain souvenir. Nous profitons donc naturellement des outils d’Internet pour collaborer avec les différents membres d’une équipe de production, ou avec les clients d’un projet institutionnel. Frame io « ringardise » à son tour ces outils « de l’ancien monde numérique ».
1_methodes_vieilles_et_frame.io.jpg

 

Aujourd’hui, pour de nombreuses productions, une fois le film finalisé (ou dans une phase avancée), celui-ci est exporté et chargé sur un service de stockage cloud. Un mail est envoyé aux différents intervenants du processus de validation. Les commentaires viendront en réponse. Et les difficultés commencent ! Comment centraliser les remarques en s’assurant qu’elles parviennent aux destinataires ? Comment être précis dans la description des modifications à effectuer ? Comment gérer les différentes versions du film ? Bref, comment rester « zen » dans cette étape cruciale, consommatrice de temps et humainement délicate du travail ? Hébergée dans le cloud, Frame.io solutionne l’étape de validation avec élégance, et propose des outils complémentaires, adaptés au travail collaboratif.

Frame.io se donne pour objectif de donner du pouvoir à la créativité en fluidifiant l’organisation et la collaboration des productions. Les films et les médias originaux (rushes) sont téléchargeables sur le site de Frame.io, accessible uniquement aux utilisateurs disposant des droits nécessaires définis par les responsables de l’équipe.

 

Frame.io, le HUB de validation

Une fois adopté, Frame.io devient le centre de travail collaboratif des productions. Aussitôt les vidéos chargées sur le site, tous les processus itératifs de validation y sont centralisés ; avec, à la clé, un gain de temps important. Une offre entreprise permet de planifier des purges de médias avec une suppression soft, permettant de les récupérer 30 jours après la date définie pour la purge.

 

Sécurité et paramétrages

Il est possible de gérer la sécurité des comptes et des utilisateurs. Les ressources également peuvent être administrées (allocations, limites des espaces de stockages, nombre de comptes). Frame.io est fier de ses certifications (TPN et SOC 2 Type 2) et affirme investir continuellement dans la sécurité. La marque vante les mérites de sa solution en assurant un chargement sécurisé et fiable, même via les pires connexions wi-fi des « coffee shops ».

 

 

Liens directs avec les stations de montage

En étroite collaboration avec les éditeurs principaux de solutions de montage et de postproduction, Frame.io propose des solutions plus ou moins directement intégrées à Final Cut Pro X (Apple), Premiere Pro (Adobe), DaVinci Resolve (BlackMagic) et propose une solution pour récupérer les remarques des intervenants sur la station de montage pour Avid Media Composer.

• Apple Final Cut Pro X

Après installation d’une application « compagnon » (companion app) téléchargeable sur le site de Frame.io, une icône est intégrée à l’interface de Final Cut Pro X, permettant l’ouverture d’une fenêtre externe, ainsi qu’une option d’export direct vers Frame.io. Après connexion, l’utilisateur accède aux projets hébergés sur les espaces de stockage gérés par Frame.io. Il peut explorer les différents médias et les importer dans ses « événements » au codec natif ou dans un des formats basse résolution nativement préparés pour les différents players. Il peut également visualiser les films accompagnés de leurs annotations en synchronisant la lecture de la timeline Final Cut Pro X à celle du player Frame.io.

Dans le sens inverse, pour envoyer des clips depuis Final Cut Pro X vers Frame.io, il suffit de les « glisser-déposer » depuis un événement de Final Cut Pro X vers l’interface de Frame.io. Le partage d’un projet Final Cut Pro X (une timeline dans le vocabulaire d’Apple) se fait via un simple clic droit, le choix étant alors proposé d’exporter la timeline aplatie, chaque clip de cette dernière, ou les deux. Les annotations des validateurs (à ne pas confondre avec les liquidateurs) peuvent être importées dans la timeline au moyen de plans composés. Les auteurs des commentaires deviennent des rôles, ce qui permet de cibler les travaux à effectuer en priorité (selon la hiérarchie des intervenants).

 

• Intégration avec Adobe Premiere Pro et After Effects

Elle prend la forme d’un panel (interface panel) totalement intégré à l’interface du logiciel de montage. Il permet le téléchargement des médias dans les chutiers de Premiere Pro ou le navigateur d’After Effects et la lecture des films qui ont été exportés depuis les outils d’Adobe. L’export vers Frame.io se fait directement depuis le panel Frame.io, avec le choix des codecs d’export, et des options telles que la prise en compte des remarques associées à des marqueurs et l’autoversioning des films pendant l’avancée du projet. La lecture des films depuis Frame.io, après qu’ils aient été annotés, et la tête de lecture de la timeline d’origine sont synchronisées pour permettre une intervention efficace du monteur.

Les séquences peuvent être envoyées vers Frame.io et encodées avec tous les presets media encoder, presets personnalisés inclus. Les indications ajoutées via des marqueurs dans Premiere Pro sont automatiquement converties en commentaires Frame.io et accessibles via le player de l’application web ou de l’app iPhone. Des membres de l’équipe et des collaborateurs peuvent être ajoutés et gérés depuis la fenêtre Frame.io. Le panel Frame.io constitue un véritable chutier « dans le cloud » à partir duquel plusieurs éditeurs peuvent travailler.

 

• DaVinci Resolve

Avec la dernière version du logiciel de BlackMagic, l’opus 16 de DaVinci Resolve, l’intégration de Frame.io est native dans la version studio du logiciel. Elle a bénéficié du nouvel API Frame.io désormais public. Les « préférences » de DaVinci permettent de renseigner les coordonnées du compte Frame.io de l’utilisateur. La structure cloud de l’utilisateur, son « workspace » complet, est alors disponible depuis la page média dans l’emplacement « espaces de stockage ».

On peut alors importer les médias depuis Frame.io vers le projet DaVinci actif, ces derniers étant directement exploitables en proxy, la bascule sur les médias natifs étant automatique et invisible pour l’utilisateur, une fois le téléchargement effectué. Tous les comptes et projets, toutes les équipes et tous les dossiers de Frame.io sont directement accessibles.

Le moment venu, la première version du film est exportée par le monteur vers Frame.io.

Les membres de l’équipe (« team members ») peuvent alors y accéder. La production peut également envoyer des liens d’accès « présentation » ou « review » destinés à des personnes externes à l’équipe.

Les membres de l’équipe, les collaborateurs et les destinataires de liens review, pourront ajouter des commentaires et des demandes de modifications, associés à des images précisément repérées dans le temps (au timecode) et intégrant des textes, et des dessins si besoin pour préciser les interventions à effectuer sur les plans.

Les visionnages peuvent se faire sur le site de Frame.io ou via l’application iOS (iPhone ou iPad). Le monteur reçoit en temps réel les annotations, dessins compris, sous forme de marqueurs positionnés à l’image près dans la timeline. Il peut également ajouter ses propres remarques, grâce à un marqueur dédié à Frame.io, les collaborateurs les observant en temps réel sur leurs players. Les nouveaux exports générés après les modifications sont automatiquement stockés et numérotés dans une pile de versions accessible en haut à droite des icônes représentant les films dans le « chutier » Frame.io. Il est alors facile de visionner les modifications et de les comparer entre elles avec la vue de comparaison prévue pour cela.

 

• Avid Media Composer

Avec Avid Media Composer, l’intégration est plus restreinte. Le monteur prépare manuellement son export avant de le déposer manuellement sur Frame.io. Il peut éventuellement pour cela utiliser des dossiers de surveillance (lire plus loin).

Après visionnage, les collaborateurs préparent leurs annotations ; elles seront exportées depuis Frame.io sous la forme d’un fichier xml avant d’être importées dans Media Composer via la fenêtre dédiée aux marqueurs et être finalement visibles dans la timeline, les annotations s’inscrivant dans le visualiseur.

 

 

Allez vous coucher, Frame.io s’occupe de tout

Avec l’application gratuite de Watch Folder (dossier surveillé), directement accessible depuis la barre de menu, Frame.io vous assure que l’envoi des médias sera fait, même en cas de coupure de réseau ou en utilisant une connexion wi-fi « douteuse ». C’est la technologie de chargement ci-dessus décrite qui est mise en œuvre dès qu’un média est placé dans un dossier configuré avec l’application. Un dossier « cloud » est créé pour accueillir les médias placés dans le dossier local. Frame.io peut scruter les sous-dossiers des dossiers qu’on lui confie, et conserver (ou non) cette structure.

Le partage de fichier est possible en format compressé, et également aux formats de production Apple Pro Res ou DNxHD. En complément des fichiers vidéo, vous pouvez intégrer des fichiers audio, des images fixes (dont les Raw, CR2 et jpeg) et des PDF (cela permet l’échange de briefs et autres documents créatifs).

 

Utilisation en ligne et player iPhone

En complément de l’intégration aux logiciels de postproduction, les producteurs ou les clients peuvent accéder à Frame.io via une application iPhone très bien notée sur l’appstore (lauréate de l’Apple design award 2016) ou via l’application web. L’utilisation est enfantine : il suffit de créer un compte, sélectionner un plan et créer un projet. Vous pourrez ensuite inviter les membres de votre équipe à collaborer, en choisissant le niveau d’accès et d’intervention que vous leur accordez : doivent-ils recevoir un mail à la mise à jour des projets ? Voulez-vous être alerté lorsqu’ils ajoutent des notes ? peuvent-ils télécharger ou charger du contenu ?

Les films peuvent également être lus côte-à-côte pour comparer les différentes versions et modifications. Même s’ils sont encodés en HTML 5 pour les différents « players », une version non compressée est disponible et téléchargeable. Les personnes en charge de la validation des films peuvent dessiner directement sur les images à modifier pour souligner une perche ou tout élément à modifier. Le player lit plus de 150 formats de fichiers vidéo.

 

Publication sur Vimeo

Vous pouvez profiter de l’accélération des téléchargements de Frame.io pour envoyer directement vos films vers le célèbre hébergeur vidéo apprécié des professionnels.

 

Zapier

Zapier augmente les possibilités de Frame.io, avec un ensemble d’applications (plus de 1 500) permettant par exemple, le lien avec Google Drive ou Google Sheets, l’intégration avec Trello, Slack, Microsoft Excel, Amazon S3, Gmail ou encore Dropbox, pour citer quelques exemples.

 

Et Slack

C’est une plate-forme de travail collaboratif, où se retrouvent les utilisateurs qui partagent, autour de projets communs, des informations, des messages et maintenant des projets Frame.io. Toute l’activité, les annotations, les timecodes, et même les imagettes ainsi que l’ensemble des échanges effectués dans Frame.io, sont accessibles dans Slack, afin de centraliser les outils collaboratifs.

 

Chargement accéléré

La marque reste discrète sur ses secrets de fabrication et annonce une puissance de travail permettant un chargement des fichiers plus rapide que les solutions habituelles : deux fois plus rapide que Signiant, cinq fois plus rapide que Dropbox, Aspera et encore plus comparativement à Vimeo. Pour cela ils découpent les fichiers en morceaux de 20 Mo, avant de les télécharger simultanément par lots de cinq blocs. La rapidité est un avantage fort et la sûreté est également au rendez-vous.

Si une coupure intervient lors du chargement, ce dernier est mis en attente et reprend dès la disponibilité du réseau. Deux très bonnes nouvelles pour tous les monteurs freinés par l’attente d’un chargement important et qui conservent de mauvais souvenirs d’attente devant leur ordinateur de peur que leur chargement s’arrête avant la fin. Frame.io avertit par e-mail les membres de l’équipe lorsque la timeline est rendue et chargée.

 

Qui utilise frame.io ?

Frame.io compte parmi ses clients célèbres d’importantes compagnies telles que Vice, Turner Broadcasting, BuzzFeed et Google. Vice Media produit une grande quantité de contenu quotidien, notamment des news et d’autres produits au timing serré. Le groupe a gagné un temps considérable dans son process de validation qui implique 36 agences à travers le monde et des centaines de comptes Frame.io (400 « team members » et 1 600 collaborateurs externes). L’entreprise a calculé que Frame.io lui a permis le gain d’une centaine de jours de travail.

 

Les team members, les collaborateurs et les différents liens de partage

Les utilisateurs « payants » sont les « team members » et les collaborateurs. Ces derniers pouvant voir et commenter uniquement les projets pour lesquels ils ont reçu une invitation ; ils ne peuvent pas partager de contenu ou ajouter de nouveaux utilisateurs. Les « team members » accèdent à l’ensemble des projets auxquels ils ont étés invités et aux projets publics. Pour envoyer des vidéos à des clients sans compte Frame.io, il est possible de générer des liens de partage (review links) ou des présentations. Le destinataire d’une présentation peut la visionner sans être autorisé à y ajouter de notes. Les liens « review » permettant l’ajout de notes sont accessibles aux utilisateurs externes à l’équipe, mais disposant d’un compte Frame.io.

 

Le coût de cette solution ?

La première option Pro est facturée 19 $/mois pour un « siège » (17 $ avec un engagement annuel).

Pour les équipes, une option trois sièges (version Team) est facturée 49 $/mois et 25 $ par utilisateur supplémentaire (44 $ pour un engagement annuel). La version haut de gamme entreprise donne lieu à devis.

Au sujet du stockage, Frame.io différencie le stockage actif (13 $/mois pour 250 GB de stockage supplémentaire) où sont présents les projets en cours ; et le stockage « archive » (13 $/mois pour 1 TB supplémentaire) à partir duquel on peut rapatrier les projets archivés sous trois à cinq heures.

Les versions Pro et Team incluent 250 GB de stockage actif et 750 GB de stockage archive. Pour la version Enterprise on passe à 1 TB et 1 TB.

Pour les versions Team et Enterprise sont ajoutées des options de personnalisation de l’interface, de commentaires privés, et pour la version entreprise uniquement de gestion de multiples équipes, de purges et de watermarking des médias, et de support dédié.

Les structures désireuses d’adapter la solution à leur workflow et disposant d’une équipe de développement ou travaillant avec des sociétés externes spécialisées peuvent désormais profiter d’une superbe API, celle qui a servi à l’intégration de Frame.io dans DaVinci Resolve.

 

Article paru pour la première fois dans Mediakwest #33, p.34/36. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.