Abonnés

La folle reprise des tournages

Après dix semaines d’un premier confinement, l’industrie du cinéma et de l’audiovisuel a repris d’abord doucement puis intensivement son activité. Au cœur de la machine, les industries techniques jonglent entre agenda surchargé et avenir incertain.
Sur le tournage du film « Les hautes herbes », production Making Prod. © Celine Nieszawer Jérôme Bonnell, Haïga Jappain, Pascal Lagriffoul et Christine Catonne

Si les tournages de séries promettent d’être encore nombreux, les chaînes et les plates-formes ayant besoin de contenus, ceux des longs-métrages de cinéma ne peuvent que diminuer. Les distributeurs ayant levé le drapeau, les gros films tels qu’Astérix ont été reportés sans date précise en 2021. Entre mois de totale inactivité et pic exceptionnel du nombre de tournages, retour sur 2020, une année marquée aussi par un retour des tournages publicitaires dans l’Hexagone.

Cette année 2020 restera à jamais dans les mémoires. « Entre juillet et août, nous avons livré quarante-trois téléfilms et vingt-cinq longs-métrages. Je n’ai jamais vu un calendrier comme …

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez-vous dès maintenant

Accédez en illimité à tous les articles aux dossiers, aux magazines, aux newsletters exclusives…

Je m'abonne Déja un compte? Je me connecte