Le Dernier Bar avant la Fin du Monde


On n'arrête pas d'en entendre parler depuis le début de l'année, et pour cause : bien qu'il y ait de très nombreux bars et restaurants à Paris, aucun n'a la prétention de s'approcher, même de loin, du concept de celui-ci. Il semblerait que cet endroit ait comblé un besoin tellement fort qu'il s'est retrouvé assailli dès son ouverture, et que tous les soirs nombreux sont ceux qui doivent rebrousser chemin devant le manque de place.
fd2436c23111d947c615d80fa5115911.jpg

Situé dans l’une des positions les plus centrales de la ville, place du châtelet, au 19 de l’avenue Victoria, le Dernier Bar avant la Fin du Monde a ouvert toutes ses portes à la rentrée. Il s’étend sur trois étages, mais quels trois étages !

Un espace multiple

La première chose qui frappe en entrant, c’est que tout l’espace est un décor de cinéma. Un rez-de-chaussée steampunk (imaginez Jules Verne et Hugo Cabret), un premier sous-sol digne d’un film de science-fiction, des salles allant du futur cybernétique à un donjon médiéval-fantastique en passant par une salle pirate, le moindre élément de décor – jusque dans les toilettes – est prétexte à la personnalisation.
En cherchant un peu, on tombe rapidement sur une foultitude de petits détails et références cachés dans tous les sens, faisant appel aux cultures cinématographiques, ludiques, littéraires, graphiques. Ce n’est d’ailleurs pas tous les jours que vous verrez Pikachu occuper la place d’un défibrillateur…
Lors de notre visite, nous avons également pu apercevoir deux expositions. L’une mettait en scène des figurines de toute beauté des Avengers à l’entrée, pour saluer la sortie vidéo. L’autre était une illustration de reproductions d’illustrations de dessinateurs asiatiques sur le thème de la fin du monde. Le Bar affiche un programme d’expositions en changement permanent et en rapport avec l’actualité.
Pour résumer: le Dernier Bar avant la fin du Monde est bien plus qu’un bar, c’est le premier espace d’exposition des cultures de l’imaginaire, comme cela est rappelé sur le store donnant sur rue (à côté de l’indication « bunker anti-zombies » qui fait sourire bon nombre de passants).

Une expérience agréable

En s’installant pour commander, on s’aperçoit que tout est fait pour le confort des clients. Quelques confortables fauteuils club sont bien entendus déjà occupés, mais au-delà de ça, et du wifi gratuit, on trouve plusieurs prises de courant, le libre accès pour brancher ou recharger son matériel. Une table de jeux-vidéo rétro est en libre service. Une somptueuse bibliothèque en bois affiche également, en accès totalement libre, des romans de science-fiction, bandes-dessinées de tous horizons, artbooks et jeux de plateau en tous genres.

D’ailleurs, plusieurs de nos voisins sont affairés à poser des cartes ou bouger des pions sur des plateaux de jeu. À bien y regarder, la clientèle est assez jeune, mais on la sent très à l’aise, comme s’ils se sentaient chez eux. Une ambiance chaleureuse règne dans le lieu, les gens discutent volontiers ensemble d’une table à l’autre, puis se déplacent… En écoutant les conversations, le football ne semble pas non plus être la préoccupation principale des visiteurs du bar.
La carte est assez diversifiée. Les plats ne sont pas nombreux, mais équilibrés et bons. Ce qui frappera essentiellement c’est la carte des cocktails : ici, on ne vous sert pas de Mojito ou de Russe Blanc, mais un Mystic Forest ou un Dude. Ils portent tous un nom faisant référence à des univers imaginaires divers et variés.

Et après…

Une brève discussion avec les créateurs du lieu nous apprend que certains ont une grande expérience des contenus, et qu’ils espèrent également que cet endroit sera un carrefour d’échange et de création rassemblant les artistes, les créateurs, les techniciens de l’imaginaire. D’après eux, certains projets audiovisuels et graphiques inspirés par ce lieu sont déjà en marche.
En tous cas, il paraît clair que cet endroit au centre de Paris est devenu en très peu de temps le centre des leaders d’opinion de la culture geek, et qu’il devrait encore beaucoup faire parler de lui.

Le Dernier Bar Avant la Fin du Monde
19 Avenue Victoria
75011 PARIS
www.dernierbar.com