Les caméras de plateau

Le tournage en multicaméras d'émissions de télévision en direct - ou dans les conditions du direct - exige des caméras de très haute qualité d'image, polyvalentes, résistantes aux mauvaises conditions de tournage. Nous passons en revue les gammes actuelles et les nouveautés de deux constructeurs japonais Sony et Panasonic, ainsi que de Grass Valley dont les caméras sont toujours conçues à Breda, aux Pays-Bas.
3a4499a4c30d6f082d254099c90f2c24.jpg

Grass Valley, nouvelle Serie LDX

Grass Valley a dévoilé à l’IBC 2012 une nouvelle génération de caméras haut de gamme, la série LDX, qui comporte trois modèles, de 60 k$ à 100 k$. Le modèle de base, la LDX Première, fonctionne en 1080i ou 720P (toutes les caméras LDX sont commutables 50 / 60 Hertz). La LDX Elite dispose en plus du 1080/25P (Psf), tandis que la LDX WorldCam grimpe jusqu’au 1080/50P avec sortie 3Gb/s.
Ce sont des caméras à trois capteurs 2/3″, conçues autour de nouveaux capteurs CMos Xensium-FT, de sensibilité élevée et d’un niveau de bruit faible. La colorimétrie raccorde parfaitement entre les différents modèles LDX, ainsi qu’avec la précédente gamme LDK Grass Valley. Elle sont munies de deux roues porte-filtre motorisées (clear, 1/4 ND, 1/16 ND, 1/64 ND pour l’une, clear, étoile et soft-focus pour l’autre). Leur sensibilité à 2000 Lux est de F:12 avec un rapport signal / bruit de 60 dB. Notons que Grass Valley revendique une sensibilité identique en mode 1080P/50 (3G) et en 1080i/50 (1,5 G).
Les Elite et Worldcam sont équipées d’une épaulière ergonomique « ComfortPad ». De plus, les commandes de corrections colorimétriques ont été conçues pour faciliter l’exploitation « artistique » des images. Les caméras LDX Première et Elite sont évolutives et peuvent acquérir ultérieurement les fonctionnalités du modèle supérieur par up-grade logiciel (License 2 et License 3).
La transmission caméra / voie de contrôle est en HD-SDI 3Gb/s. soit par fibre optique soit par triax numérique. Les caméras LDX sont compatibles avec le berceau RefleX SuperXpander pour objectifs lourds et les CCU 3G de génération antérieure LDK4400 triax et LDK4410 fibre. Mais elles ne sont pas compatibles avec les anciens triax analogiques.

Grass Valley sur MediorNet

Grass Valley a passé un accord avec Riedel pour intégrer les caméras dans l’architecture MediorNet grâce à l’interface MN-GV-2. Le MediorNet est un système puissant de transport multi-signaux (audio, vidéo, commandes, etc.) sur fibre optique avec possibilité de commutation. L’intérêt est de pouvoir raccorder des caméras sur un MediorNet existant (stade, centre de production), mais aussi de pouvoir transporter et commuter un groupe de caméras, par exemple des plateaux distants.

Panasonic AK-HC3800

À l’IBC 2012, Panasonic a fait évoluer sa caméra de plateau haut de gamme AK-HC3500 3 CCD 1920×1080 en HC3800. Sur la 3800, la conversion A/N se fait sur 16 bits – gage de dynamique élevée et d’excellent rapport signal sur bruit – avec un nouveau DSP (digital sigal processor). On retrouve les Gamma « Film Rec » qui ont fait le succès de la Varicam. En configuration multicaméras, la 3800 se raccorde au CCU AK-HCU200 et au pupitre d’ingénieur vision AK-HRP200G. Si le pupitre de la HK3500 était très complet avec de nombreuses fonctions en accès direct, le pendant de la médaille était un encombrement parfois gênant pour une implantation en car-régie. Le nouveau AK-HRP200G de la 3800 est plus compact et d’un encombrement standard, il devrait ainsi mieux s’intégrer aux installations complexes.
Il existe aussi des configurations de faible coût qui peuvent servir en plateau. Sur la base de la caméra HPX250 – camescope de poing AVCHD gen lockable -Panasonic propose la HPX255, version dotée d’un connecteur pour la télécommande AG-EC4G. La EC4G permet de régler à distance (câble de 50 m maxi) la colorimétrie, le niveau de noir, le shutter, etc. De plus, la EC4G est munie d’une sortie vidéo pour un écran de contrôle. Il est ainsi possible de mettre en place un plateau multi-caméra de faible coût mais sans sacrifier le réglage colorimétrique des caméras.

Nouvelle série 2000 chez Sony

Chez Sony, la série HDC-2000 succède à la 1500. Comme la 1500, la série 2000 délivre un signal 1080/50 progressif à 3 gigabits/s. Ainsi, il est possible de travailler en HD actuelle 1080/50i, mais aussi en double cadence image 1080/100i, ainsi qu’en 1080 progressif à 50, 25 ou même – qui peut le plus peut le moins – 24 i/s. La liaison 3 Gb/s permet aussi le tournage en relief en associant deux caméras sur un rig (les signaux 1080/50i ou 25P des deux caméras transitent par une seule fibre SMPTE), tandis que le mode 100i ouvre la possibilité d’une lecture en ralenti 2X côté régie. Précisons aussi que les caméras sont commutables en 720P et en base de temps américaine 60 Hertz (59,94 & 60 i/s et 29,97, 29,98, 30 i/s selon les modèles).
Derrière les 3 capteurs CCD 2/3″ progressifs de nouvelle génération, les convertisseurs analogique/numérique travaillent sur 16 bits de quantification, avec un rapport signal sur bruit de 60 dB sans réduction de bruit électronique, de 64 dB avec.
La HDC-2500 est une caméra d’épaule à coque en fibre de carbone pour gagner en légèreté sans altérer la rigidité. La connexion avec la voie de contrôle de caméra (CCU, camera control unit) se fait par une fibre optique à la norme SMPTE. La HDC-2000 est une version lourde (studio ou EFP, electronic field production) de la 2500. La HDC-2400 est similaire à la 2500, avec la double roue porte-filtre motorisée d’origine, mais sans les cadences additionnelles (25P, 50P, 100i) ni les sorties RGB. La HDC-2550 est une 2500 (épaule donc) à connectique triax pour une intégration dans des infrastructures existantes.

Caméras modulaires

On l’a vu, les ingénieurs de Sony ont conçu le chassis des caméras série 2500 en fibre de carbone. On était habitué au dos interchangeable : dos triax, dos HF, etc. Sur les HDC-2500, c’est le flanc droit qui se démonte et se remplace en fonction de l’utilisation. Le flanc de base comporte le connecteur fibre et l’électronique associée. Il peut être remplacé par un flanc triax ou par un émetteur HF.
La série 2500 reste compatible avec les CCU, MSU et RCP 1000 & 1500, mais à 1,5 Gb/s seulement. Les 3 Gb/s. sont obtenus avec les nouveaux HDCU-2000 & HDCU-2500.
L’adaptateur HDLA-1500 est un berceau recevant une caméra d’épaule 2500 pour la transformer en caméra lourde et y adapter des zooms extrêmes. Enfin, citons l’adaptateur HKC-T1500 pour le bloc CCD : il permet de séparer le bloc CCD/monture d’objectif du corps de caméra. La compacité obtenue autorise des prises de vue dans des endroits exigus, au bout d’une grue, en hélicoptère, etc.

Sony, une gamme étendue

La caméra Sony HDC-1700 associée à son CCU spécifique HDCU-1700 constitue un système de caméra de plateau moins couteux (environ 40k€). À noter que la 1700 n’est pas rétro-compatible avec les CCU/MSU de la série 1500/2000. Mais la plupart des autres accessoires (RCP, MSU, viseurs, etc) le sont. La liaison caméra HDCU se fait en fibre SMPTE à 1,5 Gb/s. seulement. La caméra est donc limitée au 1080/50i ou 720/50P, le 24/25P est en option.
Les HSC-300 & HXC-100 sont des caméras légères à connexion triax numérique. Sortie en 2009, la HSC-300 remplace en HD les anciennes séries BVP-E. Les marchés visés sont les petits cars de production, et les équipement fixes (hippodromes, stades) professionnels. De son côté, la HXC-100 succède en HD aux DXC-D sur le marché de la production institutionnelle, des régies légères transportables et des petits plateaux TV. Les CCU et viseurs sont compatibles entre les HSC300 & HXC100, et aussi avec les caméras HVC. Une HVX-100 fonctionne sur un CCU HSCU-300 et une HSC-300 sur un CCU HXCU-100. La HSC-300 fonctionne jusqu’à 1800 m de distance avec un câble triax de 14,5 mm de diamètre, tandis que la HXC-100 est limitée à 1200 m. La transmission est numérique avec une compression sans perte propre à Sony et un délai de 11,2 ms.
Signalons le nouveau boitier NXL-IP55 qui véhicule en IP sur un brin Ethernet 1Gb/s jusqu’à trois liaisons caméra / CCU et une vidéo en retour. L’image est modérément compressée avec le même algorithme que les HSC-300 & HXC-100, tandis que le transfert de tous les signaux habituels est assuré (audio, gen-lock, tally, etc).

Enfin, la HXC-D70 est une caméra légère de coût modéré pour les petits plateaux, les écoles, etc. La liaison en HD numérique avec le CCU HXCU-D70 s’effectue par un câble multi-conducteur CCZ-A (jusqu’à 100 m). La D70 est aussi compatible en SD analogique avec les CCU CCU-D50. Précision importante, toutes les caméras Sony présentées ici comportent trois capteurs CCD 2/3″ sauf la HXC-D70 qui est tri-CMos.