Ecrans

LG Electronics met en vente, en France, son premier téléviseur Ultra HD

Tiens, c'est juste nous, ou on a l'impression que l'histoire du plasma va se répéter ? Pour ceux qui sont assez mûrs pour s'en souvenir, il y a déjà de cela plusieurs lustres, le téléviseur plasma a été introduit en France à un prix ahurissant, soit 100 000 francs. Janvier 2013, la nouvelle vient de tomber sur le téléscripteur, le géant coréen LG Electronics vient d'annoncer la mise en vente, en France, de son premier téléviseur LCD muni d'une dalle d'une résolution native ultra HD, et ce, à un prix de 15 000 €...
1a0ade594615258bb3adf62b1e1130bb.jpg

Quinze jours après la fin du salon du CES de Las Vegas, l’annonce de ce lancement en France n’est pas à prendre à la légère. Il s’agit bel et bien de la preuve irréfutable du lancement concret et effectif de cette nouvelle ethnie de téléviseurs LCD en Ultra HD. Pour mémoire, la Ultra Haute Définition (UHD), appelée à tort « 4K », est relative à tous les produits qui disposent d’une définition native de 3840 × 2160 pixels. Les fabricants de téléviseurs sont, depuis quelques mois, au taquet pour justement tenter de proposer au public une offre cohérente en termes de téléviseurs… et de sources ! À l’heure de ce papier, les sources, on les attend encore, mais les téléviseurs débarquent effectivement dans les réseaux de distribution. LG est donc le premier à ouvrir le tir, en collaboration avec le réseau de distribution Boulanger.

Le premier modèle proposé à la vente est un téléviseur Ultra HD de 84 pouces répondant à la référence 84LM960V, qui est actuellement lancé au prix aérien de 15 000 € le bout. Évidemment, il faut surtout prendre ce lancement comme une confirmation, celle d’une évolution inévitable du téléviseur vers de très hautes performances qui le rapprochent de celles du secteur professionnel, le dépassant même parfois. LG sait pertinemment qu’il ne vendra pas des wagons de cette chose, mais la mise en place de ce 84 pouces est surtout destinée à jouer le rôle d’une vitrine géante sur ce qui sera, sans conteste, l’avenir de nos images, et de nos sources.

Techniquement parlant, ce produit est donc doté d’une dalle LCD en Ultra HD associée à des circuits électroniques qui permettent évidemment de « muer » les sources HD en Ultra HD (up-scale). Certains points nous semblent cependant litigieux, à commencer par la présence de prises HDMI qui seraient de type 1.4. À notre connaissance, il semble que l’Ultra HD en « débit normal sur un seul câble » demandera à ce que la HDMI soit au format 2.0 (nouvelle norme haut débit). Sans jouer les oiseaux de mauvais augure, il est certes formidable de mettre en vente un tel produit destiné sans conteste aux prescripteurs et aux fous de technologie, mais nous trouvons dommage qu’il n’y ait aucune source disponible en Ultra HD, et que, a priori, les prises HDMI de ce produit ne soient pas compatibles avec un flux unique UHD sur un câble (à confirmer).

LG Electronics n’est pas le seul sur le coup concernant l’Ultra HD, ses petits copains de Sony, Samsung, Toshiba… ainsi que certains Chinois fourbissent leurs armes pour lancer des gammes de téléviseurs Ultra HD sur le deuxième trimestre 2013, ou avant. Nous n’avons pas encore les dates exactes d’introduction de ces produits. Pour l’heure, il s’agit d’un « bon coup de com’ » pour la chaîne Boulanger, qui propose à ses clients de se délecter d’images de nouvelle génération. À n’en point douter, le public sur encore plus perdu que jamais…

MediaKwest se fera un plaisir de revenir très rapidement sur toutes les annonces relatives à l’Ultra HD et à l’évolution des sources. À notre connaissance, l’évolution de la norme de compression H264 devrait aboutir dans quelques jours sous le nom de H265 (HEVC), et donner enfin des réponses quant à l’évolution possible des images, et du Blu-ray, en Ultra HD. Plus d’infos à venir… !