Wildmoka Moments automatise la production digitale

Wildmoka, une jeune société française basée à Sophia Antipolis, le « hub high tech » national, attaque, depuis une bonne année maintenant, le marché du sport avec l’ambition de donner à ses acteurs les moyens de mettre à la disposition de leurs différentes audiences les meilleurs moments des événements Live, de manière quasi immédiate...*
wildmoka_OK.jpg

 

La solution Wildmoka Moments, fondée sur une infrastructure « Cloud » et des outils web, est conçue pour extraire, assembler et publier des clips et autres vidéos de courte durée, depuis n’importe quel flux vidéo et vers n’importe quelle plate-forme.

« L’un de nos focus et points forts, c’est définitivement la rapidité. La course n’existe pas que dans le stade, elle existe aussi en coulisse entre le Live continu broadcast et les extraits Live consommables sur le web, le mobile ou les réseaux sociaux. Certains détenteurs de droits sportifs se trouvent quelquefois à courir après leur propre audience. Ces droits, qui se segmentent maintenant en droits digitaux, “sociaux” ou autres (“near live video”…), en plus des droits traditionnels, sont aussi l’expression de cette bataille d’audience entre médias, et de l’évolution des usages et des consommations qui basculent très nettement vers le digital », contextualise Françoise Semin, responsable business development. Laquelle renoue, en cette année 2016, avec le Sportel de Monaco, où Wildmoka est une nouvelle venue, après y avoir défendu dans le passé les couleurs d’Avid et de Grass Valley.

Pour cette raison, Wildmoka a développé une véritable expertise sur l’automatisation et se concentre sur tous les aspects qui permettent d’optimiser les workflows de création et de publication, en termes d’intégration et de rapidité.

 

L’automatisation proposée existe à trois niveaux :

– automatisation du clipping, fondée à la fois sur l’utilisation de métadonnées sportives (logs, tags, etc.) et sur l’analyse vidéo et audio ;

– automatisation du publishing, avec la capacité à programmer très simplement l’ensemble des paramètres correspondant à chacune des destinations ou « end points » (texte, logo, format d’image, geo-blocking…) ;

– automatisation des highlights (extraits) ou assemblage de clips sur la base, par exemple, des préférences de chaque abonné.

 

Concernant ce dernier aspect, « la personnalisation des contenus est un autre des axes de développement de la société », souligne Françoise Semin. Laquelle vante par ailleurs la simplicité de l’interface utilisateur, conçue pour s’adresser à des populations hétérogènes non spécialisées dans le montage et, surtout, permettre aux équipes éditoriales digitales de garder la main sur le processus de création et de publication, hors de toute intervention technique.

Wildmoka Moments se décline en trois versions. La première (Moments Studio Professional) est une solution « off the shelf » pour les organisations (clubs, fédérations ou ligues sportives) qui recherchent avant tout une solution simple à implémenter, pour « clipper » et publier vers les OVPs standards et/ou les réseaux sociaux.

La seconde (Moments Studio Enterprise) est destinée aux applications qui nécessitent une intégration et aux acteurs, typiquement les broadcasters détenteurs de droits ou les grosses organisations sportives qui souhaitent automatiser leur workflow et/ou protéger leurs contenus (DRM).

Enfin, la troisième (Moments Share), conçue notamment pour le « fan engagement », est une solution un peu différente, puisqu’elle permet aux créateurs de contenus ou détenteurs de droits de proposer directement à leurs abonnés une solution leur permettant de « clipper » eux-mêmes et de partager ainsi leurs émotions en direct sur les réseaux sociaux.

« Nos solutions sont proposées en mode SaaS, avec éventuellement un coût pour les intégrations ou automatisations spécifiques », souligne de son côté Christian Livadiotti, cofondateur, également présent à Monaco.

L’été dernier, les Jeux olympiques de Rio ont été l’occasion de prouver l’adéquation de la plate-forme à la demande du marché et sa fiabilité en matière de production sportive digitale. Par ailleurs, Wildmoka a déjà été distinguée par plusieurs Awards, l’un d’entre eux en association avec Orange.

 

Pour aller plus loin, visionnez l’entretien que nous a accordé Françoise Semin, Head of Business Development, lors du dernier Satis « Le publishing digital dans l’ADN de Wildmoka » 

 

*Article paru pour la première fois dans Mediakwest #20, p.80. Abonnez-vous à Mediakwest (5 nos/an + 1 Hors série « Guide du tournage) pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur totalité.