VR : Robert Rodriguez « push The Limit” au MipTV 2018 !

Le cinéaste américain Robert Rodriguez a présenté le 10 avril lors du MipTV 2018 en avant-première sa nouvelle série d’action en Réalité Virtuelle baptisée The Limit. Cette série met en scène Michelle Rodriguez, telle une arme de destruction massive génétiquement modifiée qui a pour objectif de détruire l'agence secrète qui l'a créée. 
BANDEAURodriguezVRMIPTV20181.jpg

 

 

The Limit est une série d’action à la première personne dans laquelle le téléspectateur fait corps la plupart du temps avec l’actrice principale, seuls quelques points de vue d’observateur étant disséminés de-ci de-là pour prendre un peu de recul au coeur d’une action tonitruante. A la vue des quelques minutes de trailer de cette série, force était de constater que le cinéaste qui a réalisé sur des écrans de cinéma des films comme Dusk To Dawn, Machete ou Sin City, n’avait rien perdu de sa vista à l’aide d’une caméra VR.

 

Robert Rodriguez a déclaré aux professionnels du contenu présents au MIPTV qu’il avait été entraîné dans la production de cette série en Réalité Virtuelle entre autres par son fils Racer Max Rodriguez, qui l’a co-écrit et réalisé avec lui. Ce dernier, fan de jeu vidéo, ne souhaitait pas en effet se lancer dans le cinéma traditionnel. L’idée est donc venu au papa de proposer à son fils de réaliser une expérience inédite en VR qui reprendrait certains des codes narratifs du jeu vidéo d’aventure et d’action, “blow em’up action”.

 

D’ailleurs, The Limit qui dure 20 minutes, est centré sur l’action et a été tourné avec un angle de 220 degrés plutôt que réellement à 360 degrés, afin que le le spectateur puisse regarder en haut, en bas, à gauche et à droite mais pas derrière. Le réalisateur a écrit le scénario en une semaine, l’a filmé en cinq jours et a produit une ébauche de montage en un week-end… chez lui.

 

Robert Rodriguez justifiait cette démarche devant les professionnels de la télévision présents au MipTV : “Tellement de gens attendent la prochaine génération de technologie VR pour produire des contenus de qualité. Moi, je préfère prendre la technologie VR telle qu’elle est, avec ses imperfections, afin de susciter un intérêt croissant du public. Sinon, on risque d’attendre longtemps la future génération de contenus attractifs en VR et ils n’arriveront peut-être jamais”. Et, Roberto Rodriguez de rappeler qu’il a souvent été précurseur en matière d’usage des nouvelles technologies pour produire des contenus, comme avec la 3D relief et les films Spy Kids 3D.

 

Pour bâtir ce projet Robert Rodriguez s’est appuyé sur STX Surreal, une nouvelle division dédiée aux contenus VR de STX Entertainment. La société de production s’est fixée comme objectif d’inciter les réalisateurs de talents de niveau international à s’approprier ce nouveau médias immersif. Les 2 co-fondateurs de STX Surreal, Rick Rey et Andy Vick, ont également dans l’optique de créer une salle de cinéma virtuelle immersive dans laquelle les téléspectateurs pourront évoluer à leur guise et choisir des contenus de qualité.

 

Ce sont ces deux co-fondateurs qui ont poussé Robert Rodriguez à se lancer dans le projet The Limit. Selon eux, “il n’existe pas assez de contenus de qualité aujourd’hui pouvant adresser les 10 à 15 millions de casques VR qui ont déjà été commercialisés”. Rick Rey, un des co-fondateurs interroge : « La grande question à laquelle il faut répondre désormais est pourquoi le média n’a-t-il pas encore percé? Nous pensons que c’est un problème de contenu. C’est pourquoi nous voulons faire de la VR qui attire un public jeune et millenials qui regardera la VR via un smartphone”.