Les offres de SDN adaptées à la vidéo Live sur IP (Part II)

En matière d’offres de Software Defined Networking adaptées à la vidéo Live sur IP, des nuances apparaissent dans la démarche des constructeurs... (la première partie de ce dossier a été publiée jeudi dernier).
2-SDN_LSB.jpg

 

Ainsi, Evertz propose, depuis plusieurs années, son système de supervision et de management Magnum, destiné à contrôler à la fois les équipements SDI et IP dans une architecture globale que le constructeur dénomme SDVN, pour Software Defined Video Networking. Pour le transport de la vidéo sur IP, il privilégie des actifs réseaux qu’il conçoit et fabrique, même si des passerelles sont proposées pour piloter des équipements d’autres marques. Pour le management du réseau, il s’appuie sur le protocole classique SNMP et ne semble pas encore compatible OpenFlow.

Chez Imagine Communications, les outils de commande et contrôle des grilles sont regroupés sous la gamme Magellan. Celle-ci s’est élargie d’un orchestrateur hybride SDI/IP : le Magellan SDN Orchestrator qui associe les équipements SDI et IP dans des interfaces de commande uniques : panneau à touches, interface web, applis mobiles. Lors du dernier NAB, Imagine Communications a montré l’interopérabilité de ces outils avec les actifs réseaux Cisco et la certification de ses systèmes de diffusion dans les plates-formes de data center UCS de Cisco.

Pour gérer les grilles vidéo SDI et les routers IP, Grass Valley propose Convergent, un système de pilotage associant les deux mondes dans une interface unifiée. Il supporte à la fois l’architecture SDN et gère aussi directement les flux IGMP. Grâce aux protocoles ouverts comme OpenFlow, il fonctionne directement avec des équipements réseaux standard de type COTS (Commercial Off The Shelf) et pilote également les routers SDI d’autres constructeurs.

Nevion est un constructeur connu pour ses grilles de commutation, ses interfaces de transport sur fibres optiques avec un savoir-faire dans les transmissions IP longue distance. Dans ce but, il a développé VideoIPath, un outil de SDN adapté à la configuration et à la supervision de liaisons longue distance IP. Nevion joue totalement la carte du protocole OpenFlow de manière à pouvoir dialoguer avec de nombreux modèles de switchs répartis le long de la transmission.

Sony a présenté plusieurs démonstrations de production vidéo Live sur IP avec des flux vidéo transitant sur des switchs Cisco et Juniper. Dans un white paper, Sony annonce privilégier Netconf comme protocole de contrôle des actifs réseaux et propose son propre SDN avec son outil LSM (Live System Manager). Celui-ci gère les commutations en IGMP au niveau des équipements destinataires. Pour l’instant Sony ne privilégie pas les switchs SDN gérés en OpenFlow, car il considère ces produits trop sophistiqués et onéreux, donc en contradiction avec le principe des actifs réseaux standard de type COST.

 

L’expérimentation Live IP de la VRT et de l’EBU

L’un des premiers sites à avoir déployé un système de production Live sur IP est la plate-forme expérimentale Sandbox de la VRT (TV belge flamande – voir notre sujet Web TV ). L’objectif était de mettre en œuvre les outils IP dans un vrai studio de production avec une équipe habituelle et en utilisant des équipements opérationnels du marché, et non des prototypes. Avec le soutien de l’EBU, le projet a regroupé Axon, Dwesam, EVS, Genelec, Grass Valley, Lawo, LSB, Nevion, Tektronix et Trilogy. Pour être plus efficace, le projet a été découpé en grands pôles techniques (caméra, audio, management des équipements, monitoring) confiés chacun à un partenaire. Pour l’aspect réseaux et SDN, c’est Nevion qui a déployé les switchs de sa marque et le SDN VideoIPath avec la version 1.3 d’OpenFlow. Le projet a démarré en juillet 2015 et s’est déroulé jusqu’au printemps 2016. Plusieurs plateaux ont été enregistrés et diffusés en Live. Ils sont disponibles sur Youtube dans le compte VRT Sandbox. Au cours du prochain Nab, l’EBU publiera un compte rendu complet de cette expérimentation.

Karel De Bondt, responsable du projet Live IP à la VRT, constate que « la partie échange de flux vidéo IP entre les équipements de divers constructeurs a fonctionné rapidement, de manière satisfaisante. Par contre, la configuration du réseau et du SDN exige de renforcer les compétences informatiques dans l’équipe de production. Durant le projet, ce sont les intervenants de Nevion qui ont assuré le travail de configuration du SDN, la plupart du temps à distance, grâce à Teamviewer. Mais pour être totalement opérationnels, il faut organiser le transfert de compétences vers nos équipes internes. Nous ne pouvons pas être dépendants d’un prestataire ou d’un fournisseur dans l’exploitation quotidienne. »

Karel De Bondt est conscient des progrès accomplis au niveau des interfaces de commandes avec des synoptiques de l’installation mis à jour en temps réel ou des présentations des états de commutation, comme pour les grilles traditionnelles. Mais il regrette que, pour certaines phases de la configuration, il faille encore relever manuellement les adresses IP et celles des flux multicast pour ensuite les réintroduire dans l’outil de SDN avec des lignes de commande. Des outils d’autodétection des matériels devraient alléger cette phase du travail et surtout faciliter les choses lors du remplacement inopiné d’un équipement. Il constate que l’architecture IP réduit le câblage et en simplifie les modifications éventuelles. Par contre, cet avantage est relatif, car compensé par un temps plus long de configuration. Il constate aussi qu’en cas de bug ou de panne, le repérage de l’équipement en cause est plus complexe. « Débrancher un câble SDI pour tester une sortie reste plus rapide ».

Ces premiers retours d’expérience montrent que la maîtrise des réseaux va devenir une composante essentielle de l’équipe de production et que les outils SDN sont au cœur de l’amélioration de l’exploitation des systèmes de production Live sur IP.

* Suite et fin de notre article « Le SDN, maillon indispensable de la production vidéo Live sur IP » paru pour la première fois en intégralité dans Mediakwest #16, pp. 48-50. Première partie accessible ici.

Abonnez-vous à Mediakwest pour lire dès leur sortie nos articles dans leur totalité.


Articles connexes






Micro Salon AFC 2020
 15 septembre 2020