Tournage pour Arte en Asie avec la Camera Blackmagic Pocket Cinema

La chaîne de télévision culturelle européenne Arte a commandé une série d'émissions  documentaires qui explore les couleurs et cultures de l'ancienne région d'Indochine. 
Thailand 005.jpg

 

La société Story House Productions basée à Berlin a produit 5 épisodes avec la Blackmagic Pocket Cinema Camera. Une petite équipe a sillonné tous les pays qui formaient auparavant l’Indochine : la Thaïlande, le Vietnam, le Laos, le Cambodge et la Birmanie. Cette équipe a opté pour un tournage avec la Pocket Cinema Camera, ce qui leur a permis de capturer de belles images tout en voyageant léger, avec un sac à dos.  

Story House avait pour défi de trouver le bon moyen de dépeindre la beauté physique de la région mais aussi l’esprit du pays et ce à quoi y voyager ressemblerait. « Chacun des documentaires donne  un aperçu de la vie de huit habitants. Afin de développer une ambiance et une couleur de voyage orientée « globe trotter », nous avons emprunté les transports en commun traditionnels durant tout le tournage. », commente Christian Schidlowski de Story House Productions.

 

Christian a réalisé les deux premières émissions situées au Vietnam et au Cambodge. Pour garantir une homogénéité, des ateliers ont eu lieu avec les deux autres réalisateurs et le directeur de la photographie, André Götzmann, était présent sur la totalité des cinq tournages.

La majeure partie des images ont été tournées à l’épaule et l’équipe s’est servie du mode film de la Pocket Cinéma Camera pour accéder à la plage dynamique complète de la caméra et ainsi apporter une réelle vitalité aux séquences.

  

 

Le directeur de la photographie a été impressionné par la qualité d’image obtenue à partir d’une caméra de si petite taille…

« La taille de la Pocket Cinema Camera était de la plus haute importance pour nous permettre de filmer des scènes très naturelles. Plus la caméra est petite, plus les gens oublient sa présence. Nous avons ainsi pu maintenir un contact visuel avec les protagonistes et nous rapprocher des gens sans les déranger. Je sortais la caméra de son étui le matin et ne m’en séparais pas jusqu’au soir. J’ai capturé des dizaines de petites choses spontanées en chemin; ce que je n’aurais jamais pu faire auparavant. La caméra m’a permis de m’imprégner totalement du pays et de faire passer de belles émotions. »

 

« Notre matériel de tournage devait être capable de capturer des images de paysages magnifiques, ce que nous avons fait avec des prises de vues grand angle, notamment en tournant sur les plages idylliques de la région mais nous devions aussi rapporter des portraits très détaillés,  que nous avons filmés lorsque nous interviewions les habitants. Comme nous voyagions avec une toute petite équipe, nos options d’éclairage étaient très limitées. Nous savions toutefois que où que nous tournions, il serait toujours possible de capturer de belles images. »

 

 

Du point de vue de la réalisation, Christian a été ravi de la gamme de couleurs restituée avec la Pocket Cinema Camera, en particulier dans les marchés en Thaïlande, où les tissus colorés, la nourriture abondent. « Lorsque nous avons apporté les finitions sur DaVinci Resolve, les séquences étaient un plaisir à étalonner. Il était très facile d’importer les séquences dans la timeline et d’appliquer une nuance globale à chacun des films pour faire ressortir les couleurs vives de la région. Nous savions depuis le début que cette caméra répondrait à nos attentes et nous n’avons jamais été déçus même en phase de post-production. »

 

 

Ces documentaires seront diffusés sur Arte en France et en Allemagne au cours de l’année 2014.