Voyage en Chine pour IKE NO KOI

Mediakwest : Qui est Ike No Koi ?
IkeNoKoi_MK11_2015.jpg

Arnaud Chelet (Fondateur associé): IKE NO KOI est un studio de postproduction image (étalonnage et VFX). Nous réalisons l’étalonnage et les effets visuels de longs-métrages, documentaires ou films publicitaires. Au sein d’IKE NO KOI, nous accompagnons les réalisateurs et les producteurs, depuis le tournage jusqu’à la fabrication des éléments de distribution.

Nous utilisons FireCloud depuis 2010 sur tous nos projets d’étalonnage (plus d’une trentaine de longs-métrages français et internationaux). Lorsque Firefly Cinema a sorti FireDay, nous avons immédiatement vu l’intérêt de compléter notre offre de postproduction en établissant une chaîne cohérente et efficace, du tournage à l’étalonnage.

 

Pourquoi avoir choisi FireCloud pour la postproduction dès 2010 ?

En 2010, IKE NO KOI était un nouvel entrant dans le milieu de la postproduction de longs-métrages français, milieu en crise, dominé à l’époque par de gros acteurs historiques mais fragiles. IKE NO KOI devait être agile et avait besoin, pour cela, d’un outil polyvalent, efficace et créatif.

Notre cahier des charges imposait un outil d’étalonnage temps réel, capable de traiter tous les fichiers RAW nativement, de conformer (et de re-conformer) efficacement les projets en cours d’étalonnage. Les chaînes de postproduction se sont complexifiées récemment. Pour nombre de films, la multiplicité des lieux de postproduction et la diminution du temps alloué au travail d’étalonnage nous imposent de travailler de manière collaborative entre des structures de postproduction ou à l’intérieur même de la nôtre (conformation et étalonnage en parallèle, rotoscopie et étalonnage en parallèle…).

 

Est-ce que FireCloud a répondu à vos attentes ?

Au-delà. FireCloud est depuis devenu notre outil central de production. Les fonctionnalités de la timeline multi layer, les outils de titrage, la gestion efficace des multiples formats de sortie et la rapidité de calcul de FireCloud en ont fait le maillon essentiel de notre studio.

 

Pourquoi avoir choisi FireDay pour la gestion des rushes ?

FireDay traite tous les formats des nouvelles caméras numériques en Raw natif ce qui était crucial pour Voyage en Chine qui a été tourné en ARRIRAW. FireDay permet de synchroniser automatiquement et rapidement le son et l’image, d’étalonner les images et de fournir des rushes sonores sous toutes leurs formes (H264 pour le web, MXF pour le montage…) à J+1. Nous avons par ailleurs été séduits par la facilité d’utilisation de ce logiciel. Les métadonnées des fichiers son (scène/plan/prise par exemple) peuvent très facilement être utilisées pour synchroniser le son et l’image lorsque le timecode n’est pas correctement réglé. Il est aussi possible d’annoter, d’étiqueter des plans et de récupérer ces informations au moment de la conformation et de l’étalonnage.

 

Quel workflow a permis les logiciels Firefly Cinema sur Voyage en Chine?

La data base et les outils colorimétriques étant communs aux deux logiciels, nous avons été en mesure de récupérer l’étalonnage et les métadonnées faits lors des rushes ce qui permet, après conformation, de présenter, dès le premier jour d’étalonnage, une version identique au montage mais à partir des fichiers sources (2K ou 4K). Par ailleurs, les notes prises sur FireDay lors du processus de rushes sont automatiquement accessibles depuis FireCloud lors de la  postproduction.

Sur ce film, nous avons utilisé de manière complémentaire et circulaire les deux logiciels : lors des essais avec FireCloud, nous avons fait des choix de réglages colorimétriques qui ont été appliqués sur les rushes avec le logiciel FireDay. Nous avons par ailleurs transformé ces réglages en luts de visualisation qui ont été utilisées sur le plateau de tournage. Lors de la conformation du film en haute définition, nous avons pu commencer le travail d’étalonnage à partir de ces réglages. Un workflow qui nous a permis de ne pas avoir dans le chemin de calcul des images une lut 3D qui compresse le signal.