IBC 2019 : Adobe Premiere Pro industrialise le multi formats…

Aujourd’hui plus de 300 partenaires technologiques participent à l’extension de la plateforme de production (grâce à son API et ses SDKs ouverts) avec des axes de développement qui tracent leur voie autour des exigences de la narration pour le film et la TV ainsi que la productivité pour les news et le sport…
AdobeIBC19-MK-NK001.jpeg

Tous les ans, Adobe annonce des centaines de nouvelles fonctionnalités pour sa plateforme d’édition et cette année, l’éditeur de Première Pro n’a pas dérogé à la règle avec 500 améliorations dont une performance augmentée en termes d’accélération de calcul (la vitesse de tracking de masque a été multipliée par 4) et plus de 700 plugs in et extensions…

La solution supporte encore de nouveaux codecs (HEVC, Sony Venice V3…) pour permettre au monteur de poser son media sur la timeline sans se poser de questions de compatibilité. Une intégration poussée entre Premiere et After Effects permet désormais l’utilisation de templates de motion graphique sans sortir de Première, l’interface a aussi évolué pour travailler l’audio plus rapidement avec le panel Essential Sound…

 

Mais l’une des fonctionnalités les plus impressionnantes à venir cette année repose sur Sensei, le moteur d’intelligence artificielle et de machine learning d’Adobe dévoilé en 2016… Il s’agit de la mise à jour d’Auto Reframe. Cette fonctionnalité présentée pour la première fois à Adobe MAX 2018 sous le nom de Smooth Operator utilise la technologie Sensei pour recadrer et reformater intelligemment le contenu vidéo selon différents formats d’image, du carré au vertical en passant par le 16:9.

 

Auto Reframe permettra notamment aux utilisateurs d’automatiser la tâche fastidieuse de recadrage manuel du contenu, lors des déclinaisons multiplateformes. Cette nouvelle fonctionnalité pourra être appliquée sous forme d’effet sur des clips individuels ou sur des séquences entières.  

 

A l’écoute permanente de ses utilisateurs finaux, Adobe a beaucoup travaillé pour faire de Premiere, un logiciel de montage mainstream dans les univers de l’industrie cinéma et du broadcast. Et les efforts ont payés ! En 2014, on dénombrait notamment 9 films montés sur Première à Sundance, en 2019, ils étaient 98…