Big Data en puissance pour « Les gardiens de la Galaxie 2 »

Codex a mis la puissance du Big Data au service de la caméra 8K Weapon de Red pour Les gardiens de la Galaxie 2. Red Digital Cinema et le réalisateur James Gunn ont levé le voile sur cette nouvelle caméra utilisée pour certaines séquences du second volet de ce long métrage. *
GuardiansGalaxy2.jpg

 

Le tournage a été réalisé avec la caméra 8K Weapon de Red. Les images étaient enregistrées sur un système Codex permettant la transition fluide et rapide d’énormes quantités de données en 8K, du plateau à la postproduction, assurée par SHED qui possède des bureaux à Santa Monica, Londres et Atlanta.

Le directeur de la photographie des Gardiens de la Galaxie 2, Henry Braham (BSC), a déjà utilisé des caméras Red Epic pour La légende de Tarzan. Il est l’un des premiers directeurs photo à utiliser la Red Weapon, équipée du capteur 8K Red Dragon, pour un long métrage, la décrivant comme « la petite grosse caméra : parfaitement contre-intuitive et parfaite pour cette production ».

Le premier opus, Les gardiens de la Galaxie, avait principalement été filmé avec la caméra Alexa XT d’Arri – qui offre les fonctions intégrées et prêtes pour le terrain – souhaitée par Marvel Studios pour toutes ses productions numériques. Afin de répondre aux défis posés par les énormes volumes de données produits par la caméra 8K Weapon de Red pour ce deuxième volet de la série, Marvel s’est tourné vers Codex pour une solution innovante de workflow Red.

La taille des images en 8K est de 8 192 × 4 320 pixels, et la caméra Red Weapon peut capturer jusqu’à 75 images par seconde dans cette résolution. Avec plusieurs caméras, le tournage d’un tel film, riche en effets visuels, produit chaque jour un volume considérable de données au format Redcore Raw. En 34 jours, cette production a créé plus de 100 To de données… et la durée totale du tournage est estimée à 81 jours !

Pourtant, il s’agit là du lot quotidien d’un prestataire comme SHED offrant des services de postproduction de pointe. Cette entreprise possède, en effet, une riche expérience acquise en travaillant sur des projets impliquant de gros volumes de données. On pourra citer, parmi beaucoup d’autres, Captain America : Civil War, qui utilisait les caméras Alexa 65 d’Arri et Dragon 6K de Red, et Le livre de la jungle, filmé à l’aide de caméras Alexa XT.

Les prises de vue pour Les gardiens de la Galaxie 2 ont commencé en février 2016, et SHED a défini un workflow entièrement basé sur Codex, du tournage à la postproduction, y compris pour les effets visuels et l’archivage. La fin de la production est prévue en juin.

Chaque jour, des mini-mags Red d’une capacité de 1 To sont montés dans un Vault S de Codex à proximité du plateau, où une première vérification des métadonnées est effectuée avant que les données ne soient copiées sur un Codex Transfer Drive de 8 To. Ces Codex Transfer Drives ont fait leurs preuves en tant que moyen le plus rapide et le plus sûr de déplacer des données du plateau à la postproduction, en utilisant des SSD très solides et le robuste Codex File System.

Deux plates-formes Vault XL de Codex effectuent la part la plus importante du traitement des données dans les bureaux de SHED à Atlanta (où le film est produit), en appliquant des LUT aux fichiers R3D Raw et en effectuant le rendu de toutes les séquences nécessaires – DNxHD 115 pour Avid, PIX 720 et 1 080p et OpenEXR 4K pour les effets visuels – grâce à la Codex Production Suite, un système complet de gestion des rushes. Le système Aces est également utilisé pour la gestion des couleurs tout au long du processus, du tournage à la postproduction et au-delà.

Les données originelles en 8K sont produites par la caméra, y compris les importantes métadonnées concernant celle-ci (par exemple les données du gyroscope ou de l’accéléromètre), tandis que les modifications de l’équilibrage des blancs sont inscrites dans les fichiers ALE et intégrées dans le système de gestion de la postproduction Backbone de Codex. Lequel permet la création de comptes-rendus et facilite les flux d’informations entre tous les acteurs de la production.

Backbone prend également en charge la gestion et la production des séquences destinées aux effets spéciaux à partir de la base de données automatiquement créée pendant la production et des rushes issus du tournage.

Codex a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de Marvel afin de mettre en place un pipe-line efficace pour Les gardiens de la Galaxie 2. Comme le dit Jesse Torres, responsable de la postproduction chez Marvel : « Codex est devenu notre mètre étalon pour les productions numériques, et nous l’avons naturellement choisi pour faciliter le flux de données du plateau vers la postproduction. La plate-forme Vault de Codex est extrêmement robuste. Nous sommes certains que notre partenaire de postproduction, SHED, pourra utiliser ce système sans le moindre problème. En optant pour Codex, nous avons une confiance totale non seulement en la sécurité de nos données, mais aussi en leur transmission rapide aux acteurs concernés. »

Matt Watson, coloriste chez SHED ayant travaillé avec cette production et avec Codex pour mettre en place un pipe-line efficace, explique : « En faisant appel à Codex pour tous nos contenus livrables, nous nous assurons d’avoir un workflow unique pour les différentes caméras utilisées : en effet, en plus des 8K Weapon de Red, l’équipe du film utilise parfois des Phantom et des GoPro. Avec Codex, tout est plus simple. »

 

* Cet article est paru, pour la première fois, dans Mediakwest #17. Abonnez-vous à Mediakwest (5 nos/an + 1 Hors série « Guide du tournage) pour recevoir, dès leur sortie, nos articles dans leur totalité.