Cannes 2019 : 61 films sélectionnés soutenus par le CNC

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et le Festival de Cannes portent tous deux la même ambition depuis 72 ans : faire vivre la grandeur du cinéma ! Cette année, dans toutes les sélections, 61 films sur 169 ont été soutenus d’une manière ou d’une autre par le CNC soit près de 35 % des films présentés dans les différentes sections de la 72e édition du Festival...
Cannes2019SL.jpeg

 

16 films soutenus par l’Avance sur recettes figurent dans les différentes sections du Festival de Cannes, soit trois films de plus que l’an dernier. Les films de cinéastes reconnus tels que Roubaix, une lumière d’Arnaud Desplechin ou Portrait de la jeune fille en feu de la réalisatrice Céline Sciamma, sélectionnés en compétition officielle, ont bénéficié de cette aide emblématique du CNC. Les films Jeanne de Bruno Dumont et Le Daim de Quentin Dupieux sélectionnés respectivement à Un Certain Regard et à la Quinzaine des Réalisateurs, ont également été soutenus par L’Avance sur recettes.

17 films retenus dans les différentes sélections ont bénéficié de l’Aide aux cinémas du monde, qui permet de soutenir les cinématographies du monde entier. Quatre sont en compétition officielle : Le Traître de Marco Bellocchio, Bacurau de Kleber Mendonça Filho, It Must Be Heaven de Elia Suleiman et The Wild Goose Lake de Diao Yinan.

 

Compétition officielle

Atlantique de Mati Diop

It must be heaven d’Elia Suleiman

Les Misérables de Ladj Ly

Sorry we missed you de Ken Loach

Roubaix, une lumière (Oh Mercy !) d’Arnaud Desplechin

Le Traîte (Il Traditore) de Marco Bellocchio

Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma

The Wild Goose Lake (Nan Fang Che zhan de ju hui) de Diao Yinan

Bacurau de Kleper Mendonça Filho et Juliano Dornelles

Frankie d’Ira Sachs

Parasite (Gisaengchung) de Bong Joon Ho

Le Jeune Ahmed (Young Ahmed) de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne

La Gomera (The Whistlers) de Corneliu Porumboiu

Sibyl de Justine Triet

Matthias et Maxime de Xavier Dolan

 

Séances spéciales

Être vivant et le savoir d’Alain Cavalier

 

Compétition courts métrages

The Van de Erenik Beqiri

L’Heure de l’ours de Agnès Patron

 

Cannes Classic’s

Toni de Jean Renoir

Le Ciel est à vous de Jean Grémillon

125 rue Montmartre de Gilles Grangier

Plogoff, des pierres contre les fusils de Nicolas le Garrec

Caméra d’Afrique (20 ans de cinéma africain) de Férid Boughédir

 

Un Certain Regard

Chambre 212 de Christophe Honoré

Les hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman et Eléa Gobbé Mévellec

La Femme de mon frère de Monia Chokri

Jeanne de Bruno Dumont

La Fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattotti

O que arde (Viendra le feu) d’Oliver Laxe

Port authority de Danielle Lessovitz

Liberté d’Albert Serra

Papicha de Mounia Meddour

Invisible Life de Karim Aïnouz

Beanpol (« Dylda ») de Kantemir Balagov

 

La Quinzaine des Réalisateurs

Les Particules de Blaise Harrison

Le Daim de Quentin Dupieux

Alice et le Maire de Nicolas Pariser

Yves de Benoît Forgeard

Huo zhe chang zhe (To Live to Sing) de Johnny Ma

Oleg de Juris Kursietis

Parwareshgah (The Orphanage) de Shahrbanoo Sadat

Sem seu sangue (Sick Sick Sick) de Alice Furtado

Tlamess de Ala Eddine Slim

Une fille facile (An Easy Girl) de Rebecca Zlotowski

And Then we danced de Levan Akin

 

Compétition courts métrages

Les Extraordinaires Mésaventures de la jeune fille de pierre (The Marvelous Misadventures of the Stone Lady) de Gabriel Abrantes

 

Semaine de la Critique

Litigante de Franco Lolli

Abou Leila de Amin Sidi-Boumédiène

Ceniza Negra (Land of Ashes – Cendre Noire) de Sofía Quirós Ubeda

Nuestras Madres (Our Mothers) de César Díaz

The Unknown Saint (Le Miracle du Saint Inconnu) de Alaa Eddine Aljem

J’ai perdu mon corps (I Lost My Body) de Jérémy Clapin

 

Compétition courts métrages

Lucía en el limbo de Valentina Maurel

Mardi de 8 à 18 (Tuesday From 8 to 6) de Cecilia de Arce

She Runs de Qiu Yang

 

Court métrage en séances spéciales

Invisível Herói (Invisible Hero) de Cristèle Alves Meira

 

Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (ACID)

Solo de Artemio Benki

Vif-argent de Stéphane Batut

L’Angle mort de Pierre Trividic et Patrick-Mario Bernard

Des Hommes d’Alice Odiot, Jean-Robert Viallet

Rêves de jeunesse de Alain Raoust