Europe Créative 2014-2020 stimule les secteurs de la culture et de la création !

"La création et la culture contribuent de façon significative à la croissance économique, à l'emploi et aussi à l'innovation et à la cohésion sociale". L'Europe veut investir, encore plus, dans ces domaines et le prouve à travers le nouveau programme Europe Créative !
41caa23393f9d9a5f744162d34346b69.jpg

 

 

« Au cours des sept prochaines années, le programme Europe Créative financera des projets transnationaux qui permettront à 250 000 artistes et professionnels de la culture de toucher de nouveaux publics à l’étranger. Il investira aussi résolument dans l’industrie cinématographique européenne, en soutenant 2 000 salles et des centaines de films. Les auteurs et les éditeurs bénéficieront d’une aide à la traduction et nous continueront à financer les capitales européennes de la culture et bien d’autres initiatives », déclare Androulla Vassiliou, commissaire chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.

 

La première étape de la mise en oeuvre d’Europe Créative a été l’adoption par le Collège des Commissaires européens d’une proposition de projet visant à actualiser les programmes Culture et MEDIA dans le cadre du plan financier pluriannuel 2014-2020.Cette proposition s’est vue, enfin, approuvée le 5 décembre 2013 par le Conseil de l’Union européenne. Le nouveau « programme-cadre » mis en place pour sept belles années est confié à l’Agence exécutive pour l’éducation, l’audiovisuel et la culture…

 

Avec un budget alloué de 1,46 milliard d’euros (même si le budget proposé initialement s’élevait à 1,8 milliard d’euros), le soutien solide de l’Union européenne est très largement confirmé ; un soutien qui se veut d’apporter des aides significatives au secteur de la création et de la culture: il s’agit, aussi, de stimuler les talents à se développer de façon dynamique !

On peut constater que l’augmentation du budget est visible : + 9% par rapport au budget précédent…Et, l’Union européenne se positionne avec une pleine conscience des problèmes liés aux industries, notamment sur les problématiques de fragmentation du marché et les difficultés d’accès aux financements.

 

Concernant la répartition du budget alloué d’Europe Créative (qui remplace les programmes MEDIA, MEDIA Mundus et Culture), le secteur cinématographique et audiovisuel se dote de 56 % du budget global contre 31 %, attribué à la culture.

 

 

Les nouveautés du programme Europe Créative

Europe Créative allouera 13% du budget global à un volet dit trans-sectoriel : il s’agit là de la mise en place d’un nouveau fonds de garantie destiné à couvrir l’octroi de prêts bancaires aux petits opérateurs ou PME, des aides à la coopération politique, à l’action en faveur de l’innovation et à l’élaboration de nouveaux modèles commerciaux…
Pour la première année du programme inscrit dans le CFP (Cadre financier pluriannuel) 2014-2020, 170 millions d’euros sont ouverts sur un total, donc, de 1,46 milliard d’euros votés par le Parlement européen…

 

D’autres propositions émanent de la Commission européenne comme celle de fusionner les MEDIA Desk et les relais culture Europe ou encore, d’étendre l’évolution du champ d’application géographique de ce programme, hors de l’Union européenne. Alors que seuls les pays membres de l’Association européenne de libre échange (Islande, Norvège, Liechtenstein et Suisse) et la Croatie pouvaient auparavant souscrire aux régimes d’aides du programme MEDIA ; Europe Créative sera quant à lui ouvert à tous les pays adhérents, candidats et candidats potentiels, ainsi qu’aux pays concernés par la politique européenne de voisinage.

 

Europe Créative, selon les estimations, devrait offrir de grandes perspectives d’aides à plus de 800 films européens (aide à la distribution), 250 000 artistes et professionnels de la culture (aides financières pour toucher de nouveaux publics), 2 000 cinémas européens (aide apportée au réseau des cinémas européens), plus de 4 500 livres et autres œuvres littéraires (aide à la traduction) et, des milliers d’organisations et de professionnels (via la formation professionnelle et internationale).

Au total, les projets financés par ce nouveau programme devraient toucher pas moins de 100 millions de personnes !