« Fan Club » ou la VR explorée par un auteur polyvalent (ITW WebTV Vincent Ravalec)

Auteur-Réalisateur-Producteur mais aussi écrivain, VINCENT RAVALEC a participé au débat « Prendre ses rêves cinématographiques pour des réalités virtuelles »* animé par Michel Reilhac lors des dernières RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE DIJON organisées par l'ARP. Un échange de vues au cours duquel les différents intervenants se sont longuement exprimés sur la VR « qui fascine autant qu’elle suscite de controverses ». Dans son interview vidéo, Vincent Ravalec expose son point de vue très personnel, alors qu’il s’apprête à tourner « Fan Club », sa première expérience de réalité virtuelle 3D.
video

 

« Personnellement, j’ai une position qui est un petit peu ambivalente, je trouve qu’on est effectivement dans du cinéma, mais on est aussi dans autre chose qui est de l’ordre de l’expérience. Ceci m’intéresse parce que, comme j’essaie d’explorer différents champs – littéraires, je fais de la BD, j’écris des chansons, j’aime bien le théâtre aussi, je fais du cinéma – et, la VR représente un nouveau terrain d’expérimentation absolument génial, un espace de liberté… »

« Cela me donne l’occasion d’expérimenter de nouvelles choses et de raconter des histoires d’une autre façon, avec plus de moyens, non pas plus de moyens financiers, mais plus de moyens en terme de différents médias que je peux, en fait, réunir dans un seul. »

«  Pour l’instant, tout est encore un peu hybride, on n’a pas encore vraiment de visibilité sur les formes. Les gens vont-ils pouvoir supporter un casque pendant une heure ? Faut-il, au contraire, faire quelque chose qui soit plus de l’ordre d’une série ? ».

Le premier projet VR de Vincent Ravalec s’appelle Fan Club, il a déjà produit le trailer et souhaite développer 6 épisodes d’une durée variant de 7 à 10 min… « On pourra éventuellement rassembler les 6 épisodes pour constituer une œuvre longue. Cela se décidera un peu au fur et à mesure de l’élaboration. Je pense que les us et coutumes de la VR commencent à peine à se mettre en place. Pour l’instant, il y a un phénomène de sidération : les gens mettent le casque, sont un peu éblouis, mais on va très vite se familiariser avec cette nouvelle forme. »

 « Avec ce projet, j’ai vraiment essayé de pousser au bout tout ce qui pouvait être utilisé en s’appuyant sur le mode d’expression cinématographique mais quelque chose va naître qui sera, à mon avis, assez différent du cinéma, à la manière de la photo qui a utilisé des règles de cadrage et d’organisation du champ pictural, de la peinture. Je pense qu’il y a des choses qui vont être recyclables, réutilisables, transformables, mais que clairement ce n’est pas la même chose ! »

Vincent Ravalec tourne actuellement le premier épisode de Fan Club qui devrait servir de pilote. « Je vais pouvoir reprendre un peu mes marques comme avec le teaser, parce que bon, nous sommes tout de même face à de l’inédit ! L’été prochain, on tournera la suite. Le casting est déjà bouclé : Kassovitz fait la voix off et apparaît un peu, il y aura Irène Jacob, Denis Lavant, Arthur H, Sylvie Testud… Enfin, est dans les tuyaux ! ».

 

* La synthèse de la note préparatoire au débat « Prendre ses rêves cinématographiques pour des réalités virtuelles » est accessible ici

 

 


Articles connexes