Gorilla utilise DaVinci Resolve Studio pour ses PAD UltraHD/HDR

Le prestataire de post-production Irlandais Gorilla a choisi DaVinci Resolve Studio gérer la correction colorimétrique Dolby Vision et l’exportation en IMF des séries finalisées pour Netflix...
GorillaGroupBMD004.jpeg

 

L’environnement de travail dédié comprend une station de travail HP Z8 à double démarrage reposant sur Linux et sur Windows, ainsi qu’un boîtier externe comprenant trois cartes graphiques NVIDIA Titan V 12GB, 12 slots SSD pour le stockage local et une connexion Ethernet 40GB. Le studio est également équipé de moniteurs de référence Sony BVM-X300 et Dolby PRM 4200.

« Nous avons mis en place cette configuration juste avant le démarrage de l’étalonnage d’une série de six épisodes pour Channel 4 et Netflix en collaboration avec Jet Omoshebi de Goldcrest Post », déclare Richard Moss, directeur général de Gorilla Group. « Traitors était la première série pour laquelle nous avons travaillé en Dolby Vision. Nous voulions reproduire l’installation de Jet à Goldcrest pour faciliter le workflow autant que possible. Le boîtier est également devenu notre transcodeur pour l’exportation en IMF. »

Toutefois, Gorilla a surmonter quelques problèmes techniques pour réaliser l’étalonnage de « Traitors » et obtenir son label de fournisseur Netflix.

« Nous avons dû beaucoup apprendre en peu de temps pour nous adapter aux exigences du workflow IMF de Netflix. pour y parvenir, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les équipes de Dolby et de Netflix afin d’implémenter un worklow d’étalonnage ACES », explique Richard Moss.

Le fait que DaVinci Resolve associe des outils complets de montage non linéaire à des fonctionnalités d’étalonnage de renom a considérablement influencé le choix de Gorilla…

« Nous avons dû produire un étalonnage Dolby Vision pour Netflix, puis un autre en SDR pour la chaîne Channel 4. C’est sur cette chaîne que la série a été diffusée en premier», précise Richard Moss. « Channel 4 a des coupures pub, tandis que la vidéo n’est pas interrompue sur Netflix… C’était à prendre en compte. De plus, nous avons dû gérer des exportations internationales, ainsi que des masters d’archives étalonnés et non étalonnés. DaVinci Resolve a simplifié la gestion globale du projet ».

« Par le passé, nous avions tellement de médias que nous devions faire de nombreux allers-retours entre divers systèmes d’étalonnage, de finalisation et d’effets visuels. Mais aujourd’hui, nous pouvons éviter cela en effectuant toutes les opérations au sein de cette solution. »

La simplicité du workflow offerte par Resolve a été essentielle… « Lorsque l’on doit réaliser 60 épisodes d’une série, il faut faire preuve de bon sens et trouver la solution la plus pratique », conclut-il. « Trouver des monteurs et des étalonneurs qui connaissent DaVinci Resolve est très facile, ce qui a motivé plus encore notre décision de nous tourner vers ce logiciel. D’ailleurs, nous venons d’acquérir une deuxième station de travail DaVinci Resolve afin de gérer les nouvelles demandes des clients. »