« Bureau des légendes » – Le point sur l’étalonnage de la saison 3

C'est dans les studios Digital Factory, au sein de la Cité du cinéma, que Guillaume Lips s'est occupé de l'étalonnage final des dix épisodes de la troisième saison du Bureau des légendes, créée par Eric Rochant, un thriller politique qui suit la vie d’agents de la DGSE. Produit par Canal+, dans le cadre des Créations Originales, cette série a rencontré un succès international. Elle est disponible sur iTunes en Amérique du Nord, et sur Amazon Prime au Royaume-Uni. Guillaume Lips a réalisé l’étalonnage sur DaVinci Resolve ; il nous présente son parcours et les grandes lignes artistiques du projet, son approche de l’étalonnage pour une série comme Le bureau des légendes.*
BANDEAU_BUREAU.jpg

 

« J’avais déjà travaillé sur la Saison 2 du Bureau des légendes l’an dernier chez Digital Factory, et j’étais impatient de commencer la Saison 3. En France, il est plutôt rare qu’une nouvelle saison sorte chaque année. Nous avons donc appris à optimiser nos processus de production et de postproduction », explique Guillaume Lips.  

 

Mediakwest : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre profil et votre parcours ?

Guillaume Lips : J’ai commencé à travailler dans la postproduction en tant que coloriste sur des téléfilms chez Centrimage, alors que le montage numérique faisait ses premiers pas. Nous avons beaucoup travaillé avec des monteurs formés sur des workflows argentiques, pour les aider à faire la transition vers le numérique. Ensuite, les premières stations d’étalonnage numérique ont fait leur apparition : j’ai commencé à travailler sur une DaVinci 2K. Nous pouvions réaliser l’étalonnage en HD 2K en temps réel, ce qui était incroyable !

Plus tard, je suis passé des téléfilms aux clips musicaux, aux séries TV et même aux longs métrages. J’ai travaillé comme coloriste chez Digimage pendant 15 ans, avant de me lancer à mon propre compte pour différents studios, dont Digital Factory où j’ai travaillé sur Le bureau des légendes.

 

M. : Qu’est-ce qui vous a attiré vers ce projet ?

G. L. : C’est tout simple : je suis un grand fan de cette série ! C’est une série complexe et brillamment réalisée, d’un très haut niveau de qualité, créée par une équipe très talentueuse. Je suis vraiment heureux d’avoir pu travailler aux côtés de directeurs photos comme Hichame Alaouie, Pierre Aïm et Lubomir Bakchev, ainsi qu’avec le créateur de la série, Éric Rochant. Il était tout naturel pour moi de travailler sur la troisième saison, après avoir terminé l’étalonnage de la deuxième l’an dernier.

 

M. : Pouvez-vous décrire votre workflow pour la troisième saison ?

G. L. : La plupart des scènes ont été tournées avec une Alexa en ProRes, mais différentes caméras ont été utilisées pour les scènes d’action et les images filmées par drone : Canon C500, Red Epic, Phantom 4, et même une GoPro. Pour la Saison 3, pour la première fois, nous avons réalisé tout l’étalonnage sur une station DaVinci Resolve. L’une des étapes les plus importantes, pour mon travail de coloriste, est de veiller à l’homogénéité des images produites par toutes ces différentes caméras. J’ai fait appel pour cela à la fonction Color Match du DaVinci Resolve, avec un plugin prenant en charge la gamme de couleurs (gamut) afin de veiller à ce que chaque séquence soit prête pour le processus d’étalonnage final ; j’ai apprécié la rapidité et l’efficacité du système. La gestion de la gamme de couleurs à l’aide de la fonction « gamut mapping » et l’ajustement du contraste en fonction du type de caméra étaient des atouts inestimables.

Pour l’étalonnage final, nous avons réparti le travail en périodes de cinq jours tous les deux épisodes. Je passais les deux premiers jours avec le directeur photo, à parler de l’atmosphère d’ensemble que nous voulions créer avec notre palette, puis je passais les deux jours suivants à mettre en œuvre le résultat de nos discussions. Enfin, le cinquième jour, je montrais à Éric Rochant le résultat de mon travail, puis apportais toutes les modifications nécessaires. Nous avons réalisé toute la postproduction et la livraison en Ultra HD ; c’était la première fois que nous faisions cela pour Le bureau des légendes.

 

M. : Quels étaient vos principaux objectifs pour cette série, et quels outils et techniques avez-vous utilisés pour les réaliser ?

G. L. : Nous voulions des images riches, avec un contraste élevé, tout en conservant autant de détails que possible dans les zones sombres et claires de chaque séquence. J’ai donc utilisé la gamme d’outils HDR de Resolve, même si nous ne recherchions pas un résultat final en HDR, et ajusté les zones intermédiaires afin de maintenir un niveau de détail élevé malgré le contraste important des images.

Nous voulions également adoucir la peau des comédiens autant que possible, pour atténuer le niveau de détail excessif créé par la Ultra HD. J’ai utilisé pour cela l’outil « power window » et le puissant tracker de la station Resolve. Nous ne disposions que de quelques jours pour réaliser la plus grande partie de l’étalonnage, et il était donc essentiel pour moi de pouvoir travailler en temps réel sur la station DaVinci Resolve, même en utilisant le tracker. Celui-ci est incroyablement rapide, et d’une qualité irréprochable. J’ai également utilisé le panneau avancé tout au long de mon workflow, pour travailler plus vite et plus efficacement.

 

M. : Y a-t-il une séquence dont vous êtes particulièrement fier dans cette Saison 3 ?

G. L : Je trouve les scènes filmées en extérieur vraiment réussies. Nous avons donné aux passages qui se déroulent en Syrie le même look que ceux de la Saison 2 pour veiller à la continuité de la série, mais une séquence en particulier — ma préférée de toute la série — m’a vraiment marqué. Il s’agit d’une scène d’orage, filmée la nuit dans le désert avec un appareil photo Sony Alpha 7S ; avec Resolve, nous avons créé un étalonnage restituant les images produites par des jumelles de vision nocturne, en utilisant comme référence les scènes similaires dans Zero Dark Thirty. J’ai hâte de voir ce qu’en penseront les téléspectateurs !

 

LE BUREAU DES LÉGENDES SAISON 3

Dans la Saison 3 de cette création originale Canal+, Éric Rochant poursuit son exploration du renseignement français et signe une fiction chorale, en prise directe avec le réel, plus intense encore que les précédents opus. Malotru est otage aux mains de Daech, et la DGSE tente de le sortir de cet enfer avec l’aide de Nadia et de ses contacts syriens. La CIA n’est pas enthousiaste à l’idée de voir revenir l’otage et du scandale potentiel de sa trahison. Marina, traumatisée par sa détention en Iran, est rongée par la paranoïa…

 

CARTE D’IDENTITÉ

• Création originale Canal+ créée par Eric Rochant

• Écrite par : Éric Rochant, Camille De Castelnau, Raphaël Chevènement, Cécile Ducrocq, Hippolyte Girardot, Antonin Martin Hilbert.

• Réalisée par : Éric Rochant, Samuel Collardey, Élie Wajeman, Laïla Marrakchi, Hélier Cisterne, Antoine Chevrollier.

• Production : TOP – The Oligarchs Productions, Federation Entertainment (FEDENT).

• Producteurs : Alex Berger, Eric Rochant.

• Casting : Mathieu Kassovitz, Jean-Pierre Darroussin, Léa Drucker, Sara Giraudeau, Florence Loiret-Caille, Jonathan Zaccaï, Zineb Triki, Gilles Cohen, Pauline Etienne, Jules Sagot, Moe Bar-El, Alice Belaïdi, Mathieu Demy, Ziad Bakri, Alexandre Brasseur, Michaël Abiteboul, Irina Muluile, Patrick Ligardes.

 

* Article paru pour la première fois dans Mediakwest #23, p52-53Abonnez-vous à Mediakwest (5 nos/an + 1 Hors série « Guide du tournage) pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur totalité.