Le point sur Blackpills et son univers de séries originales (WebTV Philippe Haïm)

Disponible dans plus de 30 pays, six mois après son lancement, le média digital Blackpills propose plus d’une vingtaine de séries originales au rythme d'une nouvelle série par semaine. Blackpills crée, produit et diffuse des formats courts, destinés aux jeunes adultes, pour une consommation en mobilité avant tout... Philippe Haïm, directeur de la création, nous présente les axes stratégiques de la société... 
video

 

Lancée par Daniel Marhely (fondateur de Deezer) et Patrick Holzman (fondateur d’Allociné, directeur de Canal+ International), Blackpills travaille depuis son origine avec des talents identifiés (réalisateurs, acteurs, influenceurs, tels James Franco, Louis Letterier, Zoe Cassavetes, JR, Kev Adams, Amanda Cerny ou encore Christian Del Grosso). 

Le media, qui a sorti son application il y a quelques mois en Europe et aux USA/Canada, est aussi présent sur Vice avec une chaîne exclusive dans une vingtaine de pays. Son application, actuellement gratuite, disponible sur Google Play et l’Apple Store, caracole en tête des téléchargements gratuits sur ces plates-formes…

 

« La société est une « mix compagnie », autrement dit elle crée de la technologie tout en produisant du contenu exclusif. Le financement de l’entreprise est assuré par Xavier Niel (Free) et nous avons l’ambition devenir un média global. Les budgets que la plate-forme consacre aux séries originales sont très larges et très confortables pour une case digitale, puisque la société investit de 300 000 euros à 2,5 millions d’euros dans ses séries de fiction. »

 

Aujourd’hui gratuit, le media envisage de devenir payant lorsqu’il aura convaincu une audience internationale assez large…

 

Pour plus de détails, visionnez notre interview vidéo filmée lors des Rencontres cinématographiques de Dijon organisées par L’Arp…