Le Thunderbolt, la technologie de demain

Depuis 2011 avec les iMacs et MacBook Pro, on a découvert la technologie Thunderbolt. Ce nouveau type de connexion a été créé dans les laboratoires d'Intel avec comme concept d'utiliser un seul câble avec entrée/sortie pour brancher tout type de matériel comme les écrans, les disques durs ou encore les caméras.
fe4bbe81600a40063594e597e00eb05b.jpg

1. Principe de fonctionnement 

Le principe du Thunderbolt permet de véhiculer deux informations sur un seul câble : les informations data (PCI express) et les informations d’affichage du signal (DisplayPort). (1)

Les deux informations sont produites par l’ordinateur et rassemblées dans un contrôleur pour être envoyées à travers le câble pour ensuite être séparées dans le dispositif récepteur (écran ou disque dur).

La vitesse de transmission théorique est de 10 Gbit/s (1,25 Go/sec) bidirectionnels. Il est possible de chainer, lorsque le matériel le permet (car il doit disposer de deux connecteurs), jusqu’à 6 périphériques. (2)

En utilisant cette technologie les fabricants d’ordinateurs obtiendront des machines plus fines tout en gardant les technologies déjà existantes comme le PCI Express, Firewire,
Ethernet Gigabit ou encore l’eSATA. Ce qui signifie qu’il est possible d’y connecter n’importe quel écran Mini DisplayPort. Pour y connecter un écran DisplayPort, DVI, HDMI ou VGA, il vous faudra vous munir de l’adaptateur équivalent.

2. Les performances :

Avec un débit théorique de 10Gbps la technologie Thunderbolt est 20x plus rapide que la technologie USB 2.0 et 12x plus rapide que le Firewire 800. (3)

Grâce à cette rapidité de transfert des données, cette connexion vous permettra de brancher plusieurs disques durs externes entre eux et finir sur un écran équipé de cette norme pour visualiser votre travail. (4)

La connexion de plusieurs périphériques n’affecte pas les performances du bus. Bien entendu, on doit respecter l’ordre d’enchainement des différentes sources, mieux vaut placer les éléments faibles en fin de course, mais en ce qui concerne les câbles Thunderbolt, ils garderont les performances du début jusqu’à la fin.

3. Les périphériques existants :

Une technologie jeune mais qui se développe depuis quelques mois, après Apple qui l’a introduite avec ses ordinateurs, les fabricants de cartes mères comme Asus ou MSI ont commencé à fabriquer des cartes avec des connexions Thunderbolt.

3.1 les cartes mères :

MSI à sortie la Z77A-GD80 avec support du processeur Ivy Bridge et surtout des dernières normes de connexion comme le USB 3.0, SATA 6Gb/s, PCI Express 3.0 16x et du Thunderbolt. Pour en savoir plus : http://www.cowcotland.com/news/31591/carte-mere-msi-z77a-gd80-thunderbolt-ready.html

Asus avec sa carte P8Z77-V PRO nous offre aussi le thunderbolt. Plus d’informations : http://www.lejournaldunumerique.com/06/2012/asus-p8z77-v-premium-et-pro-nouvelles-cartes-meres-equipees-de-la-technologie-intel-thunderbolt/

3.1 Les disques durs :

L’un des premiers constructeurs à avoir sorti un disque dur avec cette technologie est la compagnie Lacie avec son Little Big Disk décliné en plusieurs versions (5400rpm, 7200rpm ou en 240 Go SSD).  (5) Voir http://www.lacie.com/fr/products/product.htm?id=10549

La société Elgato a mis sur le marché un disque externe l’Elgato Thunderbolt SSD livré avec son propre câble (ce qui est rare car jamais fourni par les constructeurs, il est vendu par Apple au prix de 40 euros). Voici un test réalisé par Macbidouille : http://www.macbidouille.com/articles/442/page1

Les tours de stockage Promise Pegasus R4 et R6 avec deux ports Thunderbolt pour permettre de les enchainer les uns aux autres et de finir sur un écran de contrôle. Cette tour de disques durs prend en charge les niveaux RAID 0, 1, 5, 50, 6 et 10. Pour plus d’informations : http://www.atreid.com/index.html?menu=1430&id=1430&entree=3&c1=463315&c2=&produit=5068

Le disque de Western Digital, le My Book Thunderbolt Duo qui possède lui aussi deux prises pour le chaînage. L’un des gros avantages de ce disque est la possibilité de changer ses disques internes en cas de problème.

3.2 Les docks :

Seagate a sorti un adaptateur pour cette technologie : le GoFlex. Décliné en deux versions : la version 2,5 pouces et 3,5 pouces avec 2 deux ports. Plus d’informations : http://www.cnetfrance.fr/news/adaptateur-goflex-thunderbolt-chez-seagate-39770222.htm

Matrox et son DS1 qui permet d’ouvrir tout un monde de connexions pour les portables ultra-légers avec un port USB 3, deux ports UBS 2, une entrée sortie pour casque et microphone, une prise DVI, une prise Ethernet et pour finir seulement une prise thunderbolt (dommage). Sa sortie est prévue en septembre pour un prix de 249 $. Pour en savoir plus : http://www.matrox.com/docking_station/media/pdf/products/ds1/en_DS1_datasheet.pdf

Le Thunderboot Express Dock de la société Belkin quant à lui propose trois ports UBS 3, un port eSATA, un firewire 800, un Ethernet Gigabit, une entrée ligen, une sortie son et deux ports Thunderbolt. Le dock est fourni avec un adaptateur Mini Display vers HDMI.

Le fabricant Buffalo va sortir cet été sont disque dur nommé HD-PATU3, en USB 3.0 et Thunderbolt en deux versions : une de 500 Go et une autre de 1 To respectivement 280 et 335 euros fournis avec un câble Thunderbolt de 50 cm.

3.3 les écrans :

À ce jour, seuls les écrans d’Apple possèdent la technologie Thunderbolt. Il s’agit des écrans Cinéma Display de 21 et 27 pouces.

4. Les caméras :

Actuellement la seule caméra capable d’utiliser cette connexion est la Blackmagic Cinema Camera. Ce port est très utile pour décharger le disque dur SSD ou permet également de faire de la capture vidéo directe via le logiciel Media Express ou du monitoring en direct avec le logiciel Ultrascope. Plus d’informations sur le site du constructeur : http://www.blackmagic-design.com/fr/products/blackmagiccinemacamera/models/

Conclusion :

Aujourd’hui cette technologie coûte cher, mais l’avenir nous réserve des surprises avec notamment la baisse des prix dans les mois à venir, de par la démocratisation du Thunderbolt et surtout par les fabricants qui cherchent des solutions pour réduire les frais de fabrication.

Art Technica a publié un article expliquant pourquoi les câbles sont si chers, du fait de leur fabrication avec l’émetteur-récepteur Genum qui est fait de silicium et de germanium, deux constituants très onéreux. La société Intersil nous prépare des solutions moins chères en regroupant le micro-contrôleur et l’émetteur-récepteur, en réduisant aussi la chauffe avec des nouveaux CMOS en 40 nm ce qui réduira les coûts. Tout cela est prévu pour cette fin d’année (lire l’article de PC Inpact pour plus d’informations : http://www.pcinpact.com/news/72195-thunderbolt-il-ny-aurait-aucbaisse-tarif-avant-annee-prochaine.htm

En attendant, si vous devez travailler l’image ou faire des rendus 3D, il vous faudra mettre la main au portefeuille mais les résultats seront au rendez-vous et si vous pouvez attendre alors il est fort probable que le Thunderbolt fera partie intégrante de votre vie informatique.