« Les Misérables » et « J’ai perdu mon corps » aux Oscars !

Le cinéma hexagonal est cette année sous le feu des projecteurs de l'Académie des Oscars qui vient d’annoncer la sélection de deux courts métrages et deux premiers longs métrages français en compétition pour la 92e cérémonie des Oscars qui se tiendra le 9 février prochain...
MiserablesOscar001.jpeg

 

 

« Je félicite ces cinéastes qui nous représentent cette année à Hollywood avec force et qui incarnent de manière inédite l’émergence d’une nouvelle génération de talents français « , déclare Dominique Boutonnat, Président du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), qui adresse ses plus chaleureuses félicitations à Ladj Ly et à toute l’équipe des Misérables, nommés pour l’Oscar du long métrage international :

Les Misérables sont en compétition aux côté de Douleur et Gloire de Pedro Almodóvar (Espagne), Honeyland de Tamara Kotevska et Ljubomir Stefanov (Macédoine), Parasite de Bong Joon-ho (Corée du Sud) et Corpus Christi de Jan Komasa (Pologne), ce dernier film ayant reçu l’Aide aux cinémas du monde. 

Produit par SRAB Films, la société de Toufik Ayadi et de Christophe Barral, Les Misérables est distribué dans les salles françaises par Le Pacte. Après avoir attiré plus de 1,8 million de spectateurs en France, le film est sorti le 10 janvier dernier aux Etats-Unis, où il est distribué par Amazon Studios.

« Nous sommes fiers que ce film représente notre pays aux Oscars et fasse connaître ainsi le talent de son réalisateur au monde entier », s’enthousiasme le président du CNC.

 

Trois autres œuvres françaises sont également nommées cette année

Il s’agit tout d’abord de : J’ai perdu mon corps, premier film de Jérémy Clapin, dans la catégorie du long métrage d’animation. Adapté du livre Happy Hand de Guillaume Laurant, produit par Marc du Pontavice (Xilam) et distribué par Rezo Films. J’ai perdu mon corps a bénéficié d’une avance sur recettes après réalisation, de l’aide à la création visuelle et sonore par les technologies numériques, de l’aide au développement de projets de films de long métrage et de l’aide à la création de musiques originales. Sorti le 6 novembre dans les salles françaises, il a rassemblé plus de 150 000 spectateurs.

« J’ai perdu mon corps réinvente la poésie au cinéma et incarne l’excellence de l’animation française » souligne Dominique Boutonnat.

Ensuite côté courts métrages, Mémorable de Bruno Collet, soutenu par l’aide au programme du CNC, et Nefta Football Club d’Yves Piat concourent respectivement dans la catégorie du court métrage d’animation et du court métrage en prise de vue réelle.

L’académie a également sélectionné le compositeur Alexandre Desplat, pour Les Filles du Docteur March de Greta Gerwig, en lice pour un 3e Oscar de la musique originale…

 

Retrouvez notre interview des producteurs du film Les Misérables et notre article sur les coulisses du film J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin