Mission : Impossible – Fallout : le succès du crédit d’impôt international

Mission : Impossible – Fallout, qui est sorti sur les écrans français le 1er Août, caracole toujours en tête du box office. Ce Sixième opus de la saga Mission : Impossible a dépassé les deux millions de spectateurs français et ceux-ci ont notamment été voir le film pour ses scènes de courses-poursuites à couper le souffle dans la capitale... En effet, la super-production signée Christopher McQuarrie met à l’honneur la ville de Paris en installant son action dans divers lieux emblématiques dont la Place de l’Etoile, l’Esplanade du Trocadéro ou encore le Palais-Royal.    
Mission_Impossible.jpeg

 

Un record inédit…

« Ce long-métrage, qui représente le plus gros blockbuster jamais tourné en France, incarne l’efficacité du crédit d’impôt international ! », déclare Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).  

36 jours de tournage se sont déroulés dans la capitale et plus de 5000 techniciens français ont été employés. La part du tournage réalisée en France a représenté plus de 25 millions d’euros de dépenses, soit 15% du budget du film. « C’est un record de dépenses pour un film étranger sur notre territoire. L’impact d’un tel tournage est considérable pour l’économie, l’emploi et le tourisme », affirme Frédérique Bredin.

 

 

Le succès du crédit d’impôt international confirmé  

Le crédit d’impôt international est un dispositif d’encouragement fiscal qui vise à développer l’attractivité du territoire français pour les tournages étrangers. En 2017, les crédits d’impôt ont généré plus de deux milliards d’euros de dépenses en France, soit 600 millions de plus qu’en 2015. Ils ont permis de créer plus de 15 000 emplois. « Ces résultats sont spectaculaires. Grâce aux crédits d’impôt, notre pays est reconnu dans le monde entier comme une grande terre de tournage. Le pari de l’attractivité est gagné ! », se réjouit Frédérique Bredin