Ondience de choc pour la Finale de la Coupe du Monde de Football !

La finale de la Coupe Du Monde qui a sacré la France, est un parfait exemple de la capacité d'un événement télévisé à rassembler de nombreux français, mais aussi à les faire parler et interagir sur les réseaux sociaux et plateformes vidéo.
FinaleAudience.jpeg

 

Ainsi, dimanche dernier, ce sont 19,3 millions de téléspectateurs qui l’ont regardée en live à domicile, mais aussi probablement plus de 3 millions hors domicile et seulement 32 000 en Décalé (Enregistrement et Replay) le même jour.

A cela s’ajoute l’écho du programme dans l’émission d’après match (7,8 millions de téléspectateurs jusqu’à minuit sur TF1) et surtout sur la toile, avec déjà lundi matin plus de 20 millions de vidéos vues dans le Monde sur YouTube et DailyMotion et 2 millions de posts en France sur les réseaux sociaux et les forums.

  

Autre événement d’émotion nationale, l’hommage à Johnny (09/12/17), vu en direct par 9,4 millions de personnes, aura eu une « Ondience » moindre, mais remarquable.

 

Les programmes récurrents connaissent des résultats variables : ainsi, Quotidien sur TMC fait 97% de son audience quotidienne en live et bénéficie d’une meilleure « Ondience » que Les Marseillais sur W9 vu à 41% en TV Décalé mais avec une faible résonnance sur le Net.

L’audience en Décalé du feuilleton Plus Belle La Vie, monte à 13% du live mais génère peu d’ « Ondience ».

On N’est Pas Couché sur France 2 est un bon exemple d’un programme qui suscite des visionnages supplémentaires en Décalé comme sur le Net mais finalement peu de mentions sur les réseaux sociaux par émission

 

Connaître la diversité des « Ondiences » des émissions TV, aide à la construction de scénarii de communication pertinents sur cibles, sur les réseaux sociaux et les plateformes de vidéos.

L’écho puissant sur le Net de certains programmes sont des tremplins d’impacts pour les marques ; surtout si elles adaptent leur message à l’audience, au contexte de diffusion et parfois même aux posts et tweets partagés.