Broadcast : trois questions stratégiques à Charlie Vogt, CEO d’Imagine Communications

Mediakwest : Pensez-vous que la transition IP soit réaliste aujourd’hui, car certains constructeurs défendent l’idée que tout n’est pas prêt, ou que ce sont des îlots séparés les uns des autres ?
CharlieVogt.jpg

Charlie Vogt : Penser que la transition IP n’est pas d’ores et déjà une réalité, et immédiatement disponible, c’est être naïf. Ce que nous faisons actuellement avec Disney/ABC ce n’est pas juste de la migration en mode fichier. Cela comprend tous les maillons de l’écosystème d’une chaîne, que ce soit la transmission, les opérations de live, la postproduction…

Nous avons plus de 90 projets, dont 20 en EMEA, autour de la transition IP. C’est un marché stratégique pour nous. Nous sentons une adoption massive et globale de l’IP. L’un des attraits de l’IP est sa dimension « agnostique » ; il est possible de diffuser des contenus SD, HD, UHD. Disney/ABC va justement diffuser des contenus 4K grâce à cette nouvelle infrastructure. Nous avons beaucoup appris ces 18 derniers mois, autour du protocole IP, que ce soit en termes de sécurité, d’interopérabilité, de temps de latence.

 

M : Certains constructeurs semblent vouloir proposer leur propre standard sur l’IP ; quel est votre sentiment ?

C.V : Il n’est pas possible d’avoir des systèmes fermés comme certains constructeurs. Il faut au contraire aller vers plus d’ouverture. Pour cette raison, nous avons mis en place des partenariats stratégiques avec des industriels comme IBM, HP. Ils ont la connaissance des réseaux, de l’IT mais non pas la connaissance de notre monde. Ces alliances permettent d’appréhender ces projets avec plus de globalité.

Nous sommes une entreprise technologique ; notre rôle est d’aider nos clients dans leurs décisions, mais nous ne pouvons pas leur imposer une direction. Aujourd’hui, nos clients ont besoin d’être compétitifs, et nous croyons que la virtualisation des infrastructures, que le « Software Defined » est la voie pour cette modernisation. Il faut adopter l’IP ; ce serait une erreur de ne pas être volontariste sur ce sujet. Imagine Communications et EVS ont une forme de partenariat stratégique ; nous avons, je pense, une vision identique sur la standardisation de l’IP, mais aussi sur le développement de nouvelles formes de monétisation des contenus.

 

M : Quelle place les contenus prennent-ils dans la nouvelle stratégie des chaînes ?

C.V : Le contenu est important et a une place vitale dans le développement des chaînes de télévision. Les consommateurs ne regardent plus les programmes de la même façon et les diffuseurs sont obligés de dépenser de l’argent sur différents médias, pour voir qui marche ou non. De nouveaux business models se développent et nous devons accompagner nos clients, leur fournir les moyens techniques facilitant la monétisation de ces nouveaux contenus.


Articles connexes
Une visite chez EVS…
 14 octobre 2021