Archive’Up,
 la restauration automatique

HDRLog, entreprise de Montpellier qui a développé des solutions grand public autour du traitement HDR en photo, propose désormais une application professionnelle capable de restaurer des séquences d’images. Archive’Up est une suite d’outils, un couteau suisse qui fonctionne en tout automatique et dont les résultats sont intéressants pour tous les détenteurs de catalogues d’archives.
HDRLogMain.jpeg

 

 

Passionné de photographie et docteur en sciences, Jacques Joffre se spécialise dans la prise de vue de panoramiques au début des années 2000. Toutefois il se heurte à un problème récurrent, celui des problèmes de dynamique avec les contre-jours sur les arrière-plans. Après des essais longs et infructueux sur un travail en postproduction avec Photoshop, il réfléchit sur la possibilité d’utiliser la technologie d’images HDR (qui à cette époque existe uniquement sur l’imagerie de synthèse 3D). « L’image HDR en infographie est en 32 bits et permet de bénéficier de l’ensemble des informations de lumière. Cela nous a donné l’idée de pouvoir appliquer ce principe à l’image photographique en faisant un “ tone mapping ”. Une idée reste une idée si elle n’a pas de débouché et nous avons décidé de créer, avec ma fille, la structure de commercialisation et de développement. » La solution a été nommée Photomatix et la technologie consiste à prendre plusieurs photos avec différentes expositions (bracketing).

 

Archiv’Up

Toutefois, ce qui aurait pu être un coup dur est devenu un événement providentiel. En effet, trois mois après la sortie de Photomatix, Adobe intègre des fonctionnalités HDR dans son logiciel Photoshop. Toutefois les fonctions déçoivent et Photomatix est reconnu pour ses qualités supérieures. Autre vecteur de l’accélération du développement de la société : un article dans le New-York Times magazine, qui fait un dossier sur Flickr et sur le HDR (car Flickr accepte les fichiers HDR) et rédige une longue partie du dossier sur Photomatix. Jacques Joffre et son équipe décident désormais de s’attaquer à un second chantier, celui du HDR pour la vidéo. Dans un premier temps, il s’agit de réaliser une image fixe depuis une séquence vidéo. Pour cela, il dépose un nouveau brevet en France en 2012. Au même moment, Google dépose un brevet aux États-Unis pour les photos HDR destiné aux téléphones Android (technologie HDR+). « Cette concurrence a été dure pour nous et nous avons décidé de travailler sur la vidéo HDR dans le cadre de l’amélioration d’images d’archives, notamment en noir et blanc. Nous avons collaboré avec l’INA qui nous a fourni des images. Nous avons déposé un nouveau brevet, cette fois en commençant par les États-Unis avant de l’élargir à l’Europe. Ce nouveau produit, baptisé Archive’Up, est notre premier développement BtoB. Le principe consiste à créer une séquence HDR en récupérant du détail dans les ombres avec une technologie qui utilise la lumière des images avant et après. Le résultat est étonnant et permet de supprimer des taches et des rayures de manière automatique. À partir de fichiers de films numérisés nous pouvons lancer le process, qui n’est pas temps réel. Tout dépend de la puissance des machines et des tailles des fichiers. Les algorithmes récupèrent les données présentes dans la vidéo (avant ou après l’image à traiter), il n’y a pas de nouvelles informations créées », insiste Jacques Joffre.

Archive’Up permet de réduire le grain, le bruit vidéo, d’améliorer ou supprimer les problèmes d’aliasing, de réduire les fluctuations et pompages de lumière, d’améliorer la résolution, de supprimer les défauts du film (taches, traces de colle…). L’application permet de corriger jusqu’à cinq défauts en une seule passe, elle est totalement automatisée, et il est possible de paramétrer les tests plans ou d’utiliser les paramètres par défaut. Archive’Up n’améliore pas que les archives, elle peut aussi réduire le bruit et augmenter la dynamique sur des fichiers vidéo numériques. L’application peut parfaitement s’intégrer dans un workflow, soit sous forme de licence installée sur une station stand-alone, soit sous forme d’API intégrée à une application. Les équipes de développeurs de HDRLog peuvent prendre en charge l’intégration et assurer le SAV et les mises à jour. Par contre, les temps de traitements sont relativement longs et dépendent de la station de travail.

 

Pour aller plus loin : http://archiveup.com

 

La gamme Photomatix pour la photographie comprend une version Pro disponible pour Mac OS et Windows, Photomatix Pro 6 et Photomatix Essentials avec une interface simplifiée pour les débutants. Pour sa part, Photomatix Pro 6 comprend plus de 70 réglages HDR, l’automatisation par traitement par lot. Plus de 500 000 licences ont été vendues en 13 ans.

 

Article paru pour la première fois dans Mediakwest #26, p. 68Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.