« Channel in a box », une offre multiple et diversifiée

Une dizaine d’acteurs proposent des CIAB sur le marché français. Nous en dressons un panorama rapide, classé par ordre alphabétique des constructeurs. Il est impossible de les décrire en détail tant sont nombreux les fonctions, les modules logiciels ainsi que les formats et standards acceptés. (1)
2CIAB_GV_IntegratedOK.jpg

 

Broadstream, distribué en France par OBV.TV, est une société américaine qui a racheté en 2014 l’anglais Oasys, un spécialiste des systèmes d’automation. Elle vend des serveurs de retard avec des délais jusqu’à dix jours et un système CIAB qui a conservé le nom d’Oasys. Selon les versions, il offre entre une et quatre sorties avec des fonctions de simulcast, la gestion de versions sous-titrées dans différentes langues.

Avec son CIAB ITX, basé sur l’automation d’Omnibus, acquis en 2010, Grass Valley joue la carte de la modularité et préfère déployer des nœuds de « play out » intégrés dans une architecture plus large de diffusion. Chaque unité ITX, contenue dans un châssis 1U, peut gérer jusqu’à deux canaux. Son architecture lui permet de s’ouvrir à des outils ou à des applications externes : stockage externe, transferts automatisés de contenus, « quality check », gestion de redondance, de manière à s’intégrer dans des centres de diffusion multicanaux.

Chez Harmonic, la gamme Spectrum regroupe tous les systèmes de diffusion. Le ChannelPort assure les fonctions d’un CIAB, mais le constructeur préfère le présenter dans un concept plus global d’ICP pour Integrated Channel Playout. Il fonctionne, soit de manière autonome, soit associé aux autres ressources du centre de diffusion. Harmonic a unifié le hardware de tout son catalogue qui tourne avec le même OS propriétaire. Avec son boîtier 1RU, le ChannelPort gère jusqu’à quatre canaux HD avec, selon les versions, deux entrées « live » et quatre sorties, ou bien huit ports bidirectionnels avec six entrées « live » au plus. Il est piloté par l’automation Polaris du constructeur, mais s’interface aussi avec les autres automations du marché.

Le système CIAB d’Imagine Communications s’appelle Versio. Proposé en version 1U ou 2U selon la puissance de traitement graphique, il fournit le programme sur deux sorties, l’une avec le final complet et la seconde en version « clean » pour une diffusion alternative. Il permet aussi un simulcast HD/SD avec habillages spécifiques grâce à ses deux moteurs DVE 2D. L’automation est intégrée au Versio, mais il peut être piloté par ADC, l’automation d’Imagine ou d’autres automations via des API.

Pebble Beach, distribué en France par Soft4TV, est un éditeur de logiciels d’automation. Stingray, son système de CIAB, est proposé en cinq versions pouvant diffuser jusqu’à six canaux simultanés, soit en mode unique, soit redondés. Ils fonctionnent avec le logiciel d’automation Marina, le produit phare de Pebble Beach. Chaque unité de diffusion dispose d’une entrée « live » avec pilotage éventuel d’un magnétoscope pour la capture et gère un double DVE avec six couches. Basé sur l’automation Marina, Stingray s’intègre comme solution de « disastry recovery » pour les centres de diffusion exploitant cette automation.

À partir de son savoir-faire dans le domaine des générateurs graphiques d’habillage, PixelPower, distribué par Video Promotion France, a conçu ChannelMaster. Le système est piloté via le protocole XML2 de PixelPower et aussi en VDCP et M2100. Il est décliné en plusieurs versions, en fonction des capacités d’affichage des textes en 2D ou 3D et de la présence d’un DVE 2D. PixelPower joue la carte de la complémentarité avec ses autres outils Pixel Prep et Clarity pour préparer les éléments graphiques animés.

PlayBox, représenté par SAV, est présent depuis plus de vingt ans sur le marché des serveurs vidéo basés sur une plate-forme de type PC. La société a développé son savoir-faire sur le codage Mpeg-2 et l’enchaînement de contenus dans ce format. Elle a complété son serveur AirBox avec des outils dédiés titrage, TitleBox, d’ingest avec CaptureBox, ListBox et DataBox pour préparer la playlist. Tous ces outils peuvent être déployés sur des machines dédiées ou rassemblés dans un équipement unique pour constituer son CIAB. PlayBox a élargi sa gamme d’outils avec QCBox pour le contrôle de la qualité des contenus et Multiple Playout Manager pour superviser le fonctionnement de plusieurs CIAB et assurer la continuité en cas de défaillance d’une unité.

Snell Advanced Media (SAM) propose son CIAB sous le nom d’ICE (Integrated Content Engine). Il gère jusqu’à quatre canaux indépendants et, selon les versions, accepte deux ou quatre entrées « live ». Il fonctionne en lien avec l’automation Morpheus de la marque, exploitée depuis un second poste indépendant, ce qui permet de piloter d’autres équipements externes en parallèle. Une grille vidéo/audio interne gère les E/S SDI et toutes les ressources de la machine (DVE, graphismes, sous-titrages, stockage, convertisseur de format…) de manière à reconfigurer très rapidement le schéma de diffusion : simulcast, versions locales, délai.

SGT, spécialisé dans la conception des systèmes de Media Asset Management et d’automation de chaînes de TV a lancé en 2012 son système CIAB, Veda in a box. Le système diffuse deux canaux en HD ou SD avec simulcast éventuel. Il est doté de deux entrées pour enregistrement ou sources « live ». Il fonctionne, bien entendu, avec l’automation Veda de l’éditeur et permet donc d’étendre rapidement les capacités d’un centre de diffusion fonctionnant avec les outils de SGT.

Il y a plus de vingt ans, l’entreprise espagnole VSN avait lancé le premier serveur de diffusion vidéo basé sur le DVCam. Elle a ensuite développé une gamme de produits remplissant toutes les fonctions d’une chaîne de diffusion (ingest, newsroom, MAM, traffic…) et comme de nombreux autres acteurs, elle a regroupé les principales fonctions dans un CIAB dénommé VSNONE TV. Il gère quatre entrées/sorties en HD et huit en SD, ainsi que des entrées/sorties en IP et en ASI. Le système peut piloter des grilles externes et reconnaît les supports de stockage Avid. VSNONE TV est distribué en France par Visualdis.

Winmedia a commencé ses activités avec des systèmes de « virtual DJ » pour passer ensuite à Winradio, une série d’outils destinés à la diffusion radio. À la demande de plusieurs clients, elle a repris ses systèmes pour les adapter aux contenus vidéo. Autour de son outil propriétaire de MAM, Winmedia a développé toutes les fonctions de diffusion : acquisition, planification, indexation, archivage… et a regroupé ceux liés à la diffusion antenne dans un système CIAB. Il gère quatre canaux HD ou huit en SD et s’interface avec les outils habituels de postproduction (Avid, Premiere ou FCP).

(1) Cet article est extrait de « Les systèmes de diffusion Channel in a box, en route vers l’IP et le cloud » paru en intégralité, pour la première fois, dans Mediakwest #15, p46-50. Abonnez-vous à Mediakwest (5 nos/an + 1 Hors série « Guide du tournage) pour recevoir, dès leur sortie, nos articles dans leur totalité.

 

 


Articles connexes





« OBV.TV Open days » 2015
 27 février 2015





TV in a Box
 22 janvier 2013