Renforcement du Crédit d’Impôt International pour les films à forts effets visuels

Le gouvernement vient de voter un décret qui porte de 30 à 40 % le taux du Crédit d’Impôt International s’appliquant aux productions d’initiative étrangère à forts effets visuels.... Un beau coup de pousse pour développer l'attractivité de notre industrie des vfx...
Crédit d’Impôt International pour les films à forts effets visuelsCrédit d’Impôt International pour les films à forts effets visuels ©DR

 

L’accès à ce taux majoré cible des œuvres de grande envergure dont les dépenses de travaux de traitement numérique effectuées en France s’élèvent au moins à 2 millions d’euros.

« Cette bonification intervient au meilleur moment : nos tournages sont en train de reprendre et que l’industrie française a plus que jamais besoin de faire valoir ses atouts et son savoir-faire auprès d’une clientèle internationale. La mesure donne aussi un coup de projecteur sur les talents présents au sein de nos studios de fabrication numérique d’effets visuels », déclare Dominique Boutonnat, Président du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).

La promotion de ce dispositif sera assurée par Film France dont la mission est de promouvoir l’attractivité française auprès des producteurs délégués internationaux, en lien avec le CNC.

Cette majoration de 10 points représente un renforcement très significatif pour ce dispositif fiscal qui est la clé de voûte de l’attractivité internationale de la France. Depuis 2008, ce sont ainsi plus de 300 œuvres cinématographiques ou audiovisuelles de 24 nationalités différentes qui ont été attirés sur notre territoire pour des dépenses de tournage ou de fabrication. En 2019, les 55 projets agréés au Crédit d’Impôt International prévoyaient de dépenser plus de 300 millions d’euros en France, ce qui représentait la meilleure année depuis la réforme de ces dispositifs.