Eclair: l’ère du stockage est mort, celui de la préservation débute !

Lorsque le groupe Ymagis a annoncé la reprise de l’activité d’Eclair au sein de ses activités il y a moins de 3 mois, la situation était critique pour ne pas dire désespérée pour le laboratoire et cette reprise ne pouvait avoir de sens sans une solide restructuration opérationnelle qui prend aujourd’hui forme… Après la programmation du regroupement des activités parisiennes d’Eclair sur le site de Vanves, Ymagis passe à la vitesse supérieure en annonçant aujourd’hui la mise en place d’une nouvelle solution globale de gestion des archives et de protection des actifs cinéma et vidéo : ’Eclair Préservation…
J_MIZRAHI_YMAGIS.jpg

« Les espaces de stockage d’Eclair regroupent plusieurs millions d’éléments sur pellicule, des centaines de milliers de cassettes vidéo, quatre Peta Octets de données sur LTO… Bref, tout un patrimoine qui bénéficie de traitements très différents selon les ayants droits. Autrefois les laboratoires conservaient gratuitement la pellicule. Il s’agissait d’une tradition allant de pair avec les travaux de laboratoire et pour les galettes de films ou les cassettes qui s’entassaient dans les entrepôts, les perspectives de valorisation étaient très disparates. Les opérations de stockage étaient proposées sans services associés or les logiques économiques ont beaucoup évolué : les laboratoires ont resserré leurs marges liées aux travaux qu’ils proposent tandis que du côté client, la multiplication des canaux de diffusion ouvre de nouvelles opportunités de valorisation du patrimoine. », explique Jean Mizrahi, Président Directeur Général du Groupe Ymagis avant de poursuivre : « De plus en plus d’ayant droits prennent conscience de la valeur de leur patrimoine et cherchent a inventorier leurs contenus notamment dans une perspective de distribution multiplateformes. Nous avons donc décidé de changer l’approche métier d’Eclair en offrant une palette de services autour de la conservation et de la valorisation des medias. Nous allons entreprendre un inventaire détaillé des fonds que nous accueillons et travailler sur leur référencement. En parallèle, nous allons développer une plateforme internet dédiée aux ayants droits. Ces derniers pourront y trouver les informations attachées à leurs contenus et avoir accès à une palette de services de laboratoire en ligne. Les prestations inclueront une offre de livraison automatisée »

 

Cet inventaire, qui concernera des actifs numériques et physiques devrait durer environ 3 ans. Le travail sera colossal au regard de la quantité des médias à référencer mais aussi en raison du nombre d’ayant droits à identifier (vraisemblablement plusieurs dizaines de milliers) mais les enjeux sont de premier ordre pour le laboratoire et pour les ayants droits…

 

« La sécurisation et l’archivage dynamique des contenus seront au cœur de la stratégie d’Eclair Preservation. Avec cette solution, nos clients – Producteurs, gestionnaires de catalogues, agents de vente, distributeurs et diffuseurs TV – pourront envisager d’optimiser industriellement la valeur des actifs qu’ils nous confient . Ils bénéficieront de services innovants dans le cadre d’une gestion sécurisée de l’ensemble des éléments physiques ou dématérialisés de leurs œuvres audiovisuelles. », complète Christophe Lacroix, Directeur Général Délégué d’Eclair et Senior Vice-Président Content Services du groupe Ymagis 

 

Il ne s’agit pas a proprement dit de la création d’une activité mais d’une réorganisation d’une filiale d’Eclair Group, celle de la société Augy Stock qui exerce ses activités à Augy (Yonne) et à Vanves dans le sud de Paris et qui compte une trentaine de personnes.

«  Nous entendons soutenir le développement de cette offre par un renforcement des efforts R&D qui ont été initiés par Eclair, notamment à travers le programme STORM. Cette plateforme créée à l’origine pour de la distribution vidéo peut aussi convenir à référencer des contenus physiques permet un accès facilité aux inventaires et la possibilité de commander en ligne des prestations de type transcodage ou d’envoi dématérialisé. Nos prestations s’appuieront à la fois sur l’expertise reconnue de nos équipes et sur nos solutions techniques novatrices dont STORM fait partie. », complète Christophe Lacroix.

 

Eclair Préservation viendra compléter les deux autres pôle d’Eclair :  Eclair Cinéma (services de postproduction image/son et de restauration films et vidéo) et Eclair Média (services multilingues/accessibilité et distribution de contenus cinéma et vidéo).

 

Avec ce nouveau déploiement, Ymagis ambitionne de doubler en 3 ans le chiffre d’affaires généré jusqu’à aujourd’hui par la structure Augy Stock… Ce nouveau service étant a priori unique en Europe, si Eclair Préservation réussit la mutation, le groupe Ymagis, qui possède déjà des bureaux permanents dans 20 pays, pourra à terme observer une nouvelle croissance à l’international. En outre, si Eclair parvient à convaincre les ayants droits de la légitimité de son offre, les piliers fondateurs d’une nouvelle génération de services de distribution en ligne pourraient présentement avoir été mis en place…

 

 

 

Aujourd’hui, vendredi 23 Octobre Jean Mizrahi interviendra dans le débat qui se déroule dans le cadre des Rencontres Cinématographiques de Dijon organisées par l’ARP : La post-production est-elle la dernière variable d’ajustement des films ?  > programme détaillé 

 

 

 


Articles connexes