En attendant la rentrée… (Partie 3)

Troisième et dernière partie de notre compilation d’informations fournies par les constructeurs pour se donner une idée de ce qui nous attend dans les prochains mois.
La nouvelle solution Telestream Vantage IMF Producer permet des workflows IMF automatisés, ainsi que la prise en charge des sous-titres IMSC. © DR

Après avoir passé en revue les nouveaux produits, solutions et services en matière de tournage et de workflow, voici ce qu’il en va côté postproduction et livraison/diffusion.

 

POSTPRODUCTION

Des workflows IMF automatisés avec Telestream Vantage IMF

Telestream a dévoilé Vantage IMF Producer, une option de sa solution Vantage qui automatise la création de packages IMF (Interoperable Master Format) à partir d’Adobe Premiere Pro CC. L’IMF (Interoperable Mastering Format) est une norme SMPTE qui propose un format de fichier simplifiant la gestion et la distribution de contenus partout dans le monde. Les packages IMF sont devenus une norme de livraison incontournable pour livrer des masters à des acteurs majeurs tels Netflix, 20th Century Studios, Disney.

Grâce à ce traitement automatisé, le monteur peut se concentrer sur les fonctions créatives de narration sans se soucier de la complexité de la livraison.

Intégré dans la plate-forme de traitement médias Vantage, IMF Producer automatise la création de tous les fichiers du package IMF à partir du rendu unique de la timeline Adobe Premiere Pro. Il est en plus possible, en parallèle du package principal, de créer d’autres séquences qui deviennent des packages IMF supplémentaires avec différentes versions de l’audio, des sous-titres, des points de montage, des métadonnées Dolby Vision HDR…

« Gérer les flux de travail IMF dans une application comme Adobe Premiere Pro est une alternative très économique et très fluide », explique Scott Matics, directeur de la planification des produits chez Telestream. « La création de packages IMF conformes aux spécifications des majors était jusqu’à présent plutôt complexe et en automatisant la tâche, les ressources humaines se recentrent sur les compétences pour lesquelles elles sont expérimentées. »

Jusqu’à quatre packages peuvent être créés simultanément. Vantage Timed Text Flip peut également fournir une prise en charge complète des sous-titres IMSC-1, une fonctionnalité est requise pour les packages IMG, mais souvent absente des autres solutions.

 

Le codec Apple ProRes enfin pris en charge par Premiere Pro 14.2

Adobe a opéré une intéressante mise à jour de sa suite d’applications Creative Cloud avec une salve de nouveautés qui concernaient Premiere Pro, After Effects, Audition, Character Animator, Media Encoder et Premiere Rush… On note l’arrivée de la prise en charge du format ProRes Raw d’Apple dans Premiere Pro ou l’accès à des fonctionnalités graphiques avancées dans ce même logiciel d’édition… Mais le spectre des nouveautés, plus large encore, s’étend à After Effects, en passant par Character Animator et par Audition.

Les fonctionnalités et améliorations proposées dans cette mise à jour de Premiere Pro vont rapidement devenir incontournables dans de nombreux pipelines de production…

Avec la prise en charge du format ProRes Raw dans Premiere Pro, mais aussi dans After Effects et même dans Rush, les créateurs vont pouvoir travailler dans des workflows Apple ProRes, de la caméra à la diffusion en tirant parti au maximum des datas de leurs images sur plusieurs plates-formes (Windows et MacOS).

Premiere Pro dispose aussi désormais d’un workflow graphique avancé avec l’arrivée d’un outil familier dans After Effects, l’outil Plume, conçu pour une meilleure prise en charge des courbes de Bézier et donc pour une plus grande précision dans le traçage des lignes et des formes. Les effets de filtre s’appliquent seulement sur les attributs reliés aux images clés ou à des paramètres ajustés, vous permettant ainsi de vous concentrer davantage sur les effets actifs.

 

Amélioration d’Auto Reframe

Auto Reframe analyse désormais les séquences vidéo deux fois plus rapidement. Grâce à Adobe Sensei, la technologie d’intelligence artificielle et de machine learning Adobe, le recadrage automatique (reformate et repositionnera automatiquement les vidéos selon différents rapports L/H, formats carré et vertical notamment, accélérant ainsi les workflows et particulièrement pour les médias sociaux et les plates-formes de contenus, comme Quibi (qui nécessite l’association de fichiers horizontaux et verticaux).

Grâce à la nouvelle prise en charge des GPU Nvidia et AMD sous Windows, le codage matériel pour H.264 et H.265 (HEVC) est désormais disponible sur toutes les plates-formes. Cela permet d’offrir des exportations toujours plus rapides pour ces formats largement utilisés. Les audiophiles apprécieront la nouvelle prise en charge des fichiers audio dans les bibliothèques Creative Cloud. Celle-ci permet aux utilisateurs de Premiere Pro d’enregistrer, classer et partager leurs ressources audio pour y accéder plus rapidement depuis le panneau Bibliothèques CC.

 

Nouvelle version du module Dalet Xtend

Dalet, fournisseur de solutions et de services pour les diffuseurs et les professionnels de la création de contenus, a lancé la nouvelle version de son module Dalet Xtend, qui offre des fonctions de montage de proxies à distance dans Adobe Premiere Pro. En réponse aux commentaires de clients, Dalet a ajouté à son module Xtend des fonctions de collaboration entre équipes distantes, qui facilitent le travail réparti entre différents sites sur différents fuseaux horaires. Les workflows de production sont simplifiés à l’aide d’une approche centralisée du montage collaboratif. En utilisant des contenus de qualité proxy, les utilisateurs et équipes peuvent continuer le montage depuis n’importe où dans le monde.

Le module Dalet Xtend pour Adobe Premiere Pro permet aux utilisateurs d’effectuer un montage en basse résolution rapidement, efficacement, à tout moment et depuis n’importe où ; la séquence définitive en haute résolution est automatiquement générée dans le studio de production central. Il s’agit donc d’une économie de temps et de ressources, ce qui est particulièrement utile pour les workflows de programmes d’informations pour lesquels les journalistes doivent monter des reportages rapidement pour traiter l’actualité à chaud. Une autre nouveauté de cette nouvelle version est la possibilité pour les équipes de monter et de collaborer à distance ; les projets peuvent être montés de A à Z par des utilisateurs d’un bout à l’autre du pays.

Le navigateur du module Dalet Xtend a été nettement amélioré et offre aux utilisateurs une expérience uniforme pour la recherche et la sélection de contenus, qu’ils travaillent sur la plateforme Galaxy five de Dalet ou dans l’écosystème Adobe.

 

     Autres fonctions du module Dalet Xtend

  • l’interface de navigation identique à celle de Galaxy Five,
  • la possibilité de modifier le statut de la séquence,
  • la possibilité de déclencher des actions et workflows de migration,
  • la mise à jour des contenus et métadonnées en direct pour une catégorie choisie,
  • le nouveau mode Poster pour les cadres et miniatures,
  • les nouvelles fonctions de recherche, de visualisation et d’édition des contenus MediaBin,
  • la configuration et le redimensionnement des colonnes et des vues.

 

Dans le cadre de son partenariat avec Adobe, Dalet continue d’améliorer le panneau Adobe de sa plate-forme Ooyala Flex. Grâce à ce panneau, les utilisateurs d’Adobe Premiere Pro peuvent rechercher les contenus gérés par cette plate-forme ou encore déclencher des workflows de publication ou de syndication. De nouvelles fonctions sont en cours de développement, sur la base des commentaires de clients.

 

Édition et collaboration : EditShare passe dans le cloud avec EFSv

Un nouvel écosystème EditShare, ouvert et sécurisé, permet de passer d’un mode de production d’équipe sur site à des workflows optimisés à distance dans le cloud…

Leader technologique spécialisé dans les solutions de collaboration, de sécurité et de stockage intelligent pour la création et la gestion de médias, EditShare porte en effet son savoir-faire en termes de technologies de production multimédia collaborative dans le cloud au travers de sa nouvelle plate-forme de montage et de stockage vidéo virtualisée – EFSv.

Exécutée sur l’infrastructure Amazon Web Services (AWS), la plate-forme ouverte EFSv prend en charge les outils créatifs standards de l’industrie pour l’édition, le mixage et l’étalonnage avec une sécurisation de premier ordre qui inclut un audit de fichiers assurant une sécurité des workflows éditoriaux de bout en bout dans le cloud.

Les pilotes natifs EFSv éliminent en plus les goulots d’étranglement informatiques traditionnels et offrent des performances supérieures dans les environnements virtuels. Et, en tirant parti de l’API RESTful EditShare, les clients et les partenaires technologiques peuvent par ailleurs facilement personnaliser l’automatisation de leurs flux de travail, y compris en matière de gestion du stockage.

« Seul le cloud peut apporter la souplesse nécessaire au paysage audiovisuel d’aujourd’hui. Les avantages offerts par le cloud, hier envisagés comme “agréables” sont désormais estimés “nécessaires” », explique Sunil Mudholkar, vice-président de la gestion des produits, EditShare. « EFSv concrétise notre expérience des flux de travail exécutés dans AWS et Tencent Cloud. Tout, y compris le partage de projet, l’édition et le verrouillage de chutiers, est virtualisé. Les utilisateurs mettent en place une installation virtuelle entière en quelques clics, avec toute la puissance de calcul dont ils ont besoin pour réaliser tous types de projets dans le cloud. »

Les packages EFSv incluent les ressources de station de travail et de processeur graphique requises en fonction des projets. Les packages EFSv incluent également la gestion des médias Flow d’EditShare et des outils de production à distance. Flow ajoute une couche de contrôle au stockage virtualisé, avec des outils pour analyser, indexer, rechercher et organiser les médias, assembler des packages thématiques et déplacer le contenu entre les différents niveaux de stockage, objet et tiers, ainsi qu’entre les stockages dans le cloud et en local.

Les capacités d’automatisation de Flow permettent aux utilisateurs d’orchestrer des tâches redondantes et des workflows complexes, optimisant l’efficacité des workflows. La flexibilité de la structure de tarification d’EditShare offre aux clients une transparence avec des options. EFSv existe sous forme d’abonnement seul ou avec des services cloud.

Disponible 24/7, l’équipe Customer Success d’EditShare peut accompagner la migration des workflows clients vers le cloud, de la configuration, en passant par la migration des données, la conception du workflow et par l’automatisation du système. L’équipe a d’ailleurs déjà commencé à migrer un certain nombre de déploiements vers des environnements EFSv….

 

 

LIVRAISON / DIFFUSION

MediaKind dévoile Aquila Broadcast

Cette nouvelle solution au service de la diffusion média est basée sur IP. Alors que la demande de contenus en direct augmente, les radiodiffuseurs terrestres et par satellite, ainsi que certains opérateurs de câblodistribution et de télévision sur IP, sont confrontés au défi de l’augmentation des coûts – et de la disponibilité réduite – de la capacité satellite. En réponse, MediaKind a développé Aquila Broadcast, une offre qui accompagnera les diffuseurs et les opérateurs qui souhaitent migrer tout ou partie de leur diffusion vers l’IP et le cloud dans un environnement flexible.

Incarnant une nouvelle génération de solution de distribution de déploiement de services vidéo en direct et à la demande, Aquila Broadcast sera disponible en tant qu’appliance ou logiciel, sur site (on premise) ou dans le cloud. La solution a été conçue pour permettre des économies de bande passante en combinant une palette de produits MediaKind déjà opérationnelles auprès des fournisseurs de services de télévision, notamment Encoding Live, Stream Processor et nCompass Control. Aquila Broadcast est en mesure de gérer les codecs vidéo Mpeg-2, Mpeg-4 AVC et HEVC et peut prendre en charge des flux jusqu’à une résolution UHD en HDR.

MediaKind a annoncé un renforcement de son partenariat avec Google Cloud, grâce auquel sa solution de bout en bout Aquila Streaming pourra être offerte sous la forme de SaaS sur la plate-forme Google Cloud. Avec cette nouvelle version, les clients MediaKind pourront bénéficier du riche écosystème de solutions et de contenus de Google Cloud, afin de déployer des capacités de traitement de contenus dans le monde entier et d’optimiser la distribution de leurs services OTT. Aquila Streaming demande moins de bande passante et d’espace de stockage tout en réduisant la latence, et peut prendre en charge des contenus de tous niveaux de qualité, jusqu’en UHD, permettant de diffuser des images de qualité TV sur tous les réseaux.

Aquila Streaming est une solution conçue pour le cloud, qui peut être déployée en local, dans un cloud privé ou auprès de n’importe quel prestataire de services dématérialisés. Grâce à son intégration dans l’écosystème Google Cloud, elle permet désormais l’accès à une large gamme d’applications média dans le cloud dans des domaines aussi divers que la conteneurisation, l’apprentissage machine et le réseau en plein développement des solutions Android TV et Google Ad Insertion, tout en offrant une solution entièrement gérée. Les clients MediaKind pourront à présent démarrer et arrêter des chaînes rapidement et facilement, et proposer différents formats sans faire de compromis en termes de délais de diffusion.

De plus, la fonction de MediaKind pour la reprise après sinistre dans Google Cloud élimine le besoin d’une deuxième tête de réseau ; en combinant Aquila Streaming et la plate-forme Google Cloud, les applications et services locaux peuvent être sauvegardés et restaurés rapidement suivant les besoins. MediaKind prévoit par ailleurs d’augmenter les capacités de sa solution Aquila Streaming pendant l’été, avec une fonction de self-service rendue possible par le Google Cloud Platform Marketplace.

Aquila Streaming est une solution de tête de réseau OTT convergente et basée dans le cloud, qui permet la réception, le transcodage, la préparation, le chiffrement et la diffusion de contenus. La flexibilité d’Aquila Streaming permet aux opérateurs de disposer d’une solution unique pour lancer rapidement de nouveaux services OTT sans faire de sacrifices en termes de qualité pour le consommateur final. Basée sur l’architecture de MediaKind conçue pour le Cloud, Aquila Streaming donne la possibilité aux agrégateurs, aux fournisseurs de contenus et aux opérateurs de déployer, d’administrer et d’exploiter des têtes de réseau OTT et broadcast.

 

Synamedia dévoile sa solution SaaS Media Edge Gateway

Media Edge Gateway, est un récepteur/décodeur intégré (IRD) en mode SaaS qui ouvre de nouvelles perspectives de distribution de contenus et de monétisation… Basée sur l’architecture virtualisée Digital Content Manager (DCM) de Synamedia et ses technologies PowerVu IRD, cette nouvelle passerelle Media Edge a été développée pour les fournisseurs de services vidéo qui se déploient dans des environnements hybrides, qui cherchent à tester de nouveaux canaux ou bien à ouvrir un point d’entrée dans un cadre évènementiel ou un disaster back-up…

Ce nouveau service basé cloud offre un ROI, une flexibilité et une adaptabilité particulièrement intéressants. Media Edge Gateway dispose notamment d’un décodeur SMPTE 2110 et également un récepteur ATSC 3.0, le premier de ce type sur le marché. La solution est unique dans la mesure où elle peut fonctionner à la fois comme récepteur RF et IP et permettra aux opérateurs d’envisager un mode de distribution basé dans le cloud.

Grâce à ses services d’automation, la passerelle Media Edge pourra réduire les calendriers de déploiement de quelques semaines à quelques minutes. La flexibilité de son architecture permettra aux clients d’expérimenter ou de lancer différents modèles commerciaux, y compris des options SaaS et des packages basés sur abonnement. Media Edge Gateway intègre l’offre de gestion de Synamedia Video Network Service Manager (VSM) et les fonctionnalités de contrôle intégrées de son module PowerVu Network Control (PNC) qui permettent une analyse, un contrôle, une surveillance et un déploiement rapides et précis.

Synamedia a par ailleurs annoncé un partenariat avec Google Cloud pour élargir son portefeuille de réseaux vidéo avec des offres OTT « as-a-service » ainsi que la signature d’un accord OEM avec Hewlett Packard Enterprise (HPE) concernant les serveurs HPE ProLiant afin d’alimenter ses solutions et de faire évoluer son portefeuille de réseaux vidéo. Cet accord aidera ses clients à optimiser leurs dépenses d’investissement (CAPEX) grâce à un déploiement plus rapide, une productivité accrue, des opérations simplifiées et une sécurité renforcée de bout en bout.

En termes de feuille de route, Synamedia compte continuer à focaliser une grande partie de ses investissements en R&D dans les technologies de compression. Avec l’adoption généralisée d’appareils 4K et de nouvelles normes de diffusion telles que l’ATSC 3.0, qui prennent en charge les flux 4K et 8K en direct, l’investissement de Synamedia dans la compression apportera une réponse aux besoins croissants de technologies d’encodage avancées pour offrir des expériences en direct à faible latence tout en optimisant la bande passante.

 

Riedel complète son portefeuille d’outils réseau vidéo MediorNet

Riedel Communications annonce une expansion importante de sa famille d’outils de réseau vidéo MediorNet. Avec ses nouvelles séries de produits MediorNet MuoN, VirtU et FusioN, associées au nœud MediorNet MicroN UHD, le constructeur ouvre la voie d’une nouvelle génération de transport et de traitement des signaux IP. Riedel Communications dévoile au total treize nouvelles solutions hardwares et neuf nouvelles applications logicielles pour répondre plus que jamais aux exigences de routage distribué, de traitement et de visualisation multiple dans les environnements de production SDI, IP et hybrides.

La première nouvelle innovation matérielle dévoilée par Riedel est MediorNet MicroN UHD. Ce grand frère du dispositif de distribution et de traitement multimédia MicroN s’appuie sur le concept distribué et software defined de Riedel ; MicroN UHD ajoute plus de bande passante, plus d’E/S, des résolutions plus élevées et plus de puissance de traitement à la plate-forme MediorNet. Avec des interfaces SDI 12G, le nouveau nœud offre une prise en charge native des signaux UHD et concentre jusqu’à 48 signaux vidéo dans un 1 RU avec une connectivité réseau 400G.

Une étroite collaboration entre les équipes d’ingénierie du siège social de Riedel et de Riedel Montréal, anciennement connue sous le nom d’Embrionix, a également donné naissance aux séries de produits MediorNet MuoN, VirtU et FusioN. Basés sur des technologies SFP innovantes et ultra-denses, ces nouveaux modules de traitement complètent les interfaces de signal et les commutateurs cœurs intelligents MediorNet. « Depuis qu’Embrionix a rejoint la famille Riedel à la fin de l’année dernière, nous avons travaillé sans relâche pour intégrer leurs technologies puissantes dans notre portefeuille de solutions vidéo. Des mois de dur labeur se concrétisent dans cette gamme de produits flexibles conçue pour révolutionner la distribution et le traitement du signal sur les marchés de la diffusion et des événements », déclare Thomas Riedel, fondateur et PDG de Riedel Communications.

Au cœur des nouveaux produits MediorNet se trouve les MuoN SFP, des modules d’une compacité exceptionnelle et initialement développés par Embrionix. Les SFP MuoN sont des passerelles et des dispositifs de traitement enfichables livrés dans un format compact unique pouvant être utilisé à l’intérieur de trames VirtU ou de commutateurs IP commerciaux standards. Le matériel MuoN défini par logiciel est disponible avec une gamme de différentes configurations d’entrée et de sortie, y compris BNC, fibre ou HDMI, et peut être configuré avec une variété d’applications différentes. Un simple changement de licence logicielle transforme l’appareil en un convertisseur haut/bas/croisé, un encodeur ou décodeur Jpeg-2000/XS, un routeur audio ou même un multiviewer.

Le portefeuille de périphériques de réseau vidéo distribué de Riedel monte aussi en puissance avec la gamme de produits VirtU et FusioN. Bénéficiant de la densité la plus élevée du marché, la plate-forme d’infrastructure centrale VirtU IP peut héberger une large gamme de processeurs Riedel MuoN SFP dans seulement 1 RU et peut être utilisée à la fois comme passerelle et comme unité de traitement haute densité. Quant à FusioN, il s’agit d’une série de périphériques d’E/S compacts et autonomes configurables avec une gamme d’applications logicielles. En raison de leur faible encombrement et de leur faible consommation d’énergie, les appareils FusioN peuvent être placés à proximité de sources ou de destinations de signaux…

Parallèlement à ces nouvelles plates-formes matérielles sofware defined, Riedel a également lancé une toute nouvelle application pour la conversion ascendante/descendante/croisée, l’encodage/décodage, le routage audio et la visualisation multiple, ainsi qu’une série d’applications de passerelle IP. « La collaboration entre les équipes de Montréal et de Wuppertal a déjà créé de puissantes synergies. Ces beaux lancements de produits en sont un magnifique témoignage », déclare Renaud Lavoie, directeur général, Riedel Montréal. Ces nouvelles gammes de produits ne manqueront pas de consolider la position de Riedel en tant qu’acteur mondial sur le marché de la vidéo.

 

AWS Elemental Link, la vidéo live directement dans le cloud

Amazon Web Services (AWS) propose une petite boîte fonctionnelle qui prendra en charge une multitude d’applications en direct pour un transfert simplifié des flux vidéo dans le cloud. Bénéficiant de l’expertise de la société Elemental en matière d’encodage, AWS Elemental Link rationalise le processus de contribution en direct en optimisant les opérations dès son branchement… Ses utilisateurs se connectent à une source HD-SDI ou HDMI et à leur réseau IP et envoient leur vidéo live sur la console AWS pour un traitement avec AWS Elemental MediaLive. Ils peuvent ainsi en quelques minutes diffuser du contenu aux appareils connectés sans se soucier de la bande passante disponible.

L’AWS Elemental Link est automatiquement lié aux comptes AWS des clients, donc aucune configuration n’est requise. Cet appareil profitant de la technologie Power over Ethernet (PoE), les besoins en câbles sont limités… « Vous n’aurez besoin que de deux câbles pour transférer votre vidéo live au cloud », commente Kevin Moore, directeur de la gestion des produits, Live Transcoding chez AWS Elemental. « Disponible à l’achat via la console AWS, il vous arrive préconfiguré et vous pourrez donc vous connecter en toute sécurité à votre compte. L’encryptage est préchargé sur l’appareil, vous n’avez donc rien à faire pour sécuriser votre contenu. Il vous suffira d’apporter la box dans votre environnement de production, de l’allumer et quand les voyants de la façade seront bleus, la configuration sera prête à fonctionner. »

AWS Elemental Media Live code la vidéo en direct dans différents flux (résolutions et débits binaires) et les utilisateurs peuvent ensuite choisir d’utiliser AWS Elemental MediaPackage pour formater les flux pour la lecture sur une toute une gamme d’appareils. Ils utiliseront ensuite Amazon CloudFront pour distribuer les flux en direct aux appareils pour la lecture.

Contrôlable via l’AWS Management Console, l’AWS Elemental Link pourra être géré à distance. L’AWS Management Console pourra donc prendre en charge une flotte distribuée d’encodeurs géographiquement dispersés dans un flux de travail centralisé, en gérant l’ingestion, le démarrage et l’arrêt de la vidéo en direct. Elemental Link s’adapte automatiquement à la configuration audio de la source et transporte les métadonnées essentielles, sous-titres et time code, à travers le flux. L’appareil peut également être contrôlé via un développement API, ce qui permet de configurer des solutions logicielles personnalisées de bout en bout.

Le prix annoncé de l’appareil plug-and-go AWS Elemental Link est de 995 $.

 

Retrouvez la partie 1 et partie 2 de l’article…

Extrait de l’article paru dans Mediakwest #37, p. 120-137. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors série « Guide du tournage) pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.


Articles connexes
Mifa édition 1.0
 5 octobre 2020
Adobe et le cloud
 26 juillet 2020