Une séance d’étalonnage organisée par Wanda grâce à TVU Networks et Magic Hour

Entre les 20 et 24 mars derniers, en plein confinement, Wanda organisait une séance d’étalonnage à partir de ses locaux de la Plaine-Saint-Denis vers ses clients confinés à domicile. Magic Hour était de la partie. Récit…
Wanda001.jpeg

 

La crise sanitaire force à l’adaptation pour trouver les solutions et satisfaire ceux qui ne peuvent se mettre à l’arrêt. Ce fut le cas de Wanda, producteur et postproducteur du monde de la pub. Et si les tournages sont bien sûr à l’arrêt et reprendront bientôt eux aussi de manière adaptée, chez Wanda, les projets en cours n’ont pas pour autant tous été suspendus depuis le 16 mars. « Nous avons dû répondre à la demande de nos clients, les agences ; elles-mêmes sollicitées par les leurs : les annonceurs », souligne Olivier Glandais, directeur de la postproduction chez Wanda. « Nous avons ainsi imaginé une séance d’étalonnage novatrice durant laquelle décisionnaires de l’agence et annonceur se trouvaient, non pas en salle d’étalonnage dans nos locaux comme c’est couramment le cas, mais chez eux en session à distance. »

 

TVU One au cœur du dispositif

Alors que les besoins élémentaires de communication dans le cadre du télétravail ont pour toutes les entreprises connu l’explosion de l’utilisation de solutions de visioconférence telles Microsoft Teams, Skype, Zoom et consorts, il fallait pour Wanda un système à la fois fiable en termes de débit, respectueux de la colorimétrie et bien sûr, en HD avec comme source un signal SDI.

Côté mise en place de la séance d’étalonnage de ce film publicitaire pour un constructeur automobile français, il s’est agi de reprendre le signal de référence issu de la station Resolve pour que celui-ci soit diffusé sous la forme d’un streaming YouTube Live sécurisé et de qualité optimale. « Sur les conseils de Magic Hour, nous avons opté pour la solution de TVU One de TVU Networks pour acheminer le signal de référence SDI 4:2:2 10 bits encodé pour le transport en H.264 », précise le directeur de la postproduction. « Afin de garantir le plus haut niveau de qualité vers la plateforme YouTube Live, nous avons poussé dans ses retranchements l’algorithme propriétaire de TVU, Inverse StatMux Plus, qui a prouvé sa robustesse à 10 Mbits/s », explique Ludovic Charay, ingénieur technique Magic Hour en charge du projet. Outre la mise en place du dispositif, sa tâche étant d’assurer en temps réel, confiné à son domicile, la surveillance du signal à partir du serveur de réception situé dans les locaux de Magic Hour à Meudon, vers le service YouTube Live.

 

Côté utilisateurs

« Pour nos interlocuteurs de l’agence et l’annonceur, il fallait que cette séance d’étalonnage soit la plus simple d’accès », confie Olivier Glandais. « J’avais convenu de processes permettant de travailler quelques heures le matin avec Arthur Paux, étalonneur, en salle Resolve sur les travaux à présenter à distance. Dans un premier temps à destination du directeur de la création de l’agence, pour intégrer ses éventuels commentaires, puis en un second temps, à l’ensemble des parties prenantes pour validation, lesquelles recevaient le lien généré par Magic Hour pour se connecter à la plateforme YouTube Live. »

Arthur Paux et Olivier Glandais visualisaient sur tablette le retour YouTube Live de ce que voyaient agence et annonceur. « Une image conforme à ce que nous avions d’ores et déjà constaté en phase de test » précise Arthur Paux. « Une colorimétrie respectée malgré les petites dérives légitimes liées aux calibrages des écrans distants, une fluidité parfaite, et bien sûr la qualité HD au rendez-vous. » Et un retour image qui permettait aussi à l’étalonneur de se caler avec l’ensemble des intervenants pour pallier les quelques trois secondes de délais de streaming. Mais si la simplicité d’utilisation valait pour les intervenants, elle n’en était pas moins essentielle pour Arthur Paux et Olivier Glandais : « une pression sur le bouton du TVU One et on transmet sans se soucier du reste » assurent-ils de concert.

 

À refaire  ?

Du côté de chez Wanda, comme de celui de l’agence et de l’annonceur, on considère cette séance de travail comme un succès. Un succès qui par ailleurs donne des idées pour l’avenir. « Il n’est bien sûr pas envisageable de généraliser ce mode de fonctionnement, car tout le monde n’est pas prêt à travailler à distance, mais pour l’équipe concernée, le constat de l’économie de déplacement dans des conditions normales où beaucoup d’heures peuvent s’avérer être épargnées est purement et simplement envisageable, affirme Olivier Glandais. Et de conclure : le système est simple à mettre en place, peu coûteux et qualitatif. Nous pourrons sans nul doute réitérer l’exercice. »