French immersion : un fonds de soutien pour accompagner les programmes immersifs aux US

Un nouveau programme de soutien pour accompagner la visibilité des projets français d'immersion aux États-Unis vient d’être lancé par les services culturels de l'ambassade de France aux États-Unis, avec Unifrance, l'Institut Français et le CNC.
NewImagesNathalieKlimberg.jpeg

 

 

Ce nouveau programme, dévoilé sur le festival NewImages, soutiendra la diffusion d’œuvres en réalité virtuelle, en réalité augmentée, réalité mixte, vidéo 360, jeu vidéo, ou encore d’installation artistique intégrant les nouvelles technologies. Il accompagnera les producteurs dont les créations françaises auront été sélectionnées pour être présentées dans les festivals et autres institutions culturelles américaines.

 

Ainsi dès ce mois d’Avril, 3 projets français qui participeront au Tribeca Film Festival à New York seront soutenus par ce programme French immersion. Il s’agit de Battlescar et Vestige de la société Atlas V et de Firebird : the unfinished, une production de la société Innerspace.

 

« Les services culturels de l’ambassade de France soutiennent la présentation et la distribution de projets VR sur le marché américain depuis 2014. Aujourd’hui, nous avons l’intention d’élargir notre effort en fournissant un soutien augmenté ! Pour plus d’efficacité, nous sommes associés à nos partenaires Unifrance, l’Institut Français, le CNC et Face fondation », souligne Mathieu Fournier attaché culturel de l’ambassade de France.

 

La démarche a aussi vocation à coordonner les actions de tous ces partenaires comme le rappelle Agnès Alfandari, directrice du numérique à l’Institut français : « cette initiative donne corps a une collaboration officieuse qui existe depuis plusieurs années ».

 

« Grâce à ce nouveau dispositif, Unifrance pourra aider 2 à 3 fois plus de projets et avec plus de budget par projets », s’enthousiasme Benoît Blanchard, responsable de la promotion des formats courts et des nouveaux medias chez Unifrance.

 

Ce fonds prendra en charge une partie des frais de déplacement sous condition que le producteur délégué de l’œuvre soit français…

 

Pour rappel, en France, depuis 2014 le CNC investi plus de 6 millions d’euros dans la création d’une centaine de projets VR et les services culturels de l’ambassade de France ont déjà contribué à soutenir la présentation et la distribution de plusieurs de ces projets sur le marché américain, parmi lesquels Notes on blindness, Into Darkness, The Enemy ou encore Sergent James.

 

 

Pour des informations complémentaires rendez-vous sur le site de l’ambassade française des États-Unis.

 


Articles connexes