La FICAM se félicite d’une régression de la délocalisation des tournages de Fictions TV…

Depuis quelques années, le nombre de fictions TV françaises tournées à l'étrange est en net recul puisque la ratio est passé de 11% à 7% entre 2012 et 2014
FICAM Delocalisation.001.jpg

Ce fléchissement, qui s’accompagne d’un baisse du nombre de semaines de tournage à l’étranger (-16%), témoigne d’une relocalisation de la production de la Fiction TV en France. En baisse constante depuis 2012, le taux de délocalisation a atteint 7% en 2014, il s’agit là du taux de délocalisation le plus bas relevé depuis 2009.

« La FICAM se félicite de cette tendance qui sera renforcée, à n’en pas douter, par les aménagements du Crédit d’impôt audiovisuel adopté à l’Assemblée Nationale en décembre 2014 et dont l’application sera effective à partir du 1er janvier 2016. Néanmoins, la situation des industries du cinéma et de l’audiovisuel reste fragile: la part des moyens de post-production intégrés est en retrait mais la FICAM reste vigilante « , souligne Jean-Yves Mirski, Délégué Général de la FICAM.

La post-production intégrée (PPI), qui représente un total de 282 heures de tournage en 2014, affiche, en effet, en baisse de 4% par rapport à 2013. Elle représente 38,6% des heures de postproduction en 2014 contre 39,4% en 2013.

Suite au discours de Mme la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, lors du dernier Fipa*, la FICAM soutient l’idée de faire de la France « la championne de la création et de l’innovation audiovisuelle » mais dans le même temps, elle veillera aux équilibres économiques impactant les industries techniques et sera attentive à l’évolution éventuelle du taux de production interne des chaînes…

Mediakwest publiera une synthèse de ce discours cette semaine…