La Grosse Équipe – Un gros workflow Avid

La Grosse Équipe a été créée en 2005 par Thibaut Valès, Jeremy Michalak et Alexandre dos Santos. Un des premiers projets qui lance la société, Les Anges (diffusée sur NRJ), entame aujourd’hui sa neuvième saison et reste le programme étendard de La Grosse Équipe. La société, qui continue de s’affirmer sur le marché, a entièrement renouvelé son workflow de postproduction pour être en phase avec les exigences du marché. Elle a choisi Avid Media Composer comme solution de montage, et le stockage centralisé Avid Nexis Pro de 3 x 20 To auprès de Videlio Cap Ciné.*
P1030693_OK.jpg

 

La Grosse Équipe a été classée douzième producteur en France et cinquième producteur indépendant avec 300 heures de programmes produits en 2015. Elle a développé ses propres formats avec trois marques importantes : Les Anges, Friends Trip, Le Big Jump, et des programmes satellites unitaires et événementiels. NRJ12 est le plus gros client de la société ; il existe d’ailleurs un contrat cadre entre les deux depuis 2013 et qui court jusqu’à 2019. Cela permet de se développer plus sereinement, comme le souligne Nora Raï, secrétaire générale de La Grosse Équipe : « NRJ12 est ravie d’avoir dans sa grille des programmes comme Les Anges ou Friends Trip qui font des records d’audience et nous sommes heureux de pouvoir travailler avec un diffuseur qui nous préachète des programmes. »

Pour cette rentrée, outre les programmes récurrents, La Grosse Équipe part à la conquête de nouveaux diffuseurs et a plusieurs projets de documentaires. « Comme tout producteur, nous proposons des projets à toutes les chaînes. La Grosse Équipe, à la différence d’autres producteurs, n’a pas cette saisonnalité de septembre-juin ; nous travaillons toute l’année. Nous ne sommes pas calés sur ce rythme. Pour la télé-réalité, comme Les Anges, le casting débute en septembre et la diffusion a lieu de mars à juin. Cela veut dire que nos équipements sont occupés en permanence. »

 

Le choix de l’équipement

Malgré la diversification de l’entreprise, ce sont les programmes de flux, notamment de télé-réalité, qui font tourner l’entreprise. La télé-réalité demande des moyens de montage puissants et rapides. Ce sont des tera-octets de données à ingérer chaque jour et les diffuseurs ont des calendriers très serrés.

Pour arriver à absorber ces contraintes, le choix de l’outil est fondamental, comme l’indique Stéphane de Saint Laumer, directeur des productions : « Les programmes de télé-réalité demandent une réactivité immédiate, et comme nous sommes sur des postproductions très longues – Les Anges c’est six mois de postproduction – il nous apparaît difficile de postproduire à l’extérieur. Depuis la création de l’entreprise, le choix d’internaliser les moyens de montage a été privilégié. La Grosse Équipe dispose de treize salles de montage ; cela implique une maintenance régulière, mais en termes de coût, cela reste légèrement inférieur à la location ou au recours à une prestation extérieure. »

Nora Raï poursuit : « Les chaînes de la TNT ont des budgets inférieurs aux chaînes premium et pour les programmes que nous produisons, il faut aller vite, faire des modifications très rapidement, changer un générique, un habillage. Si cela était externalisé, nous ne pourrions pas répondre aussi vite et nous sommes persuadés que cela impacterait nos relations avec des clients comme NRJ12. »

 

Six mois de montage pour Les Anges

Un programme comme Les Anges ou Friends Trip c’est entre le sprint et la course de fond, car il faut produire des contenus très rapidement, mais en même temps il faut tenir dans la durée.

Pour Les Anges, le casting commence en septembre et se termine en décembre ; suivent quatre mois de préparation et dix semaines de tournage, soit l’une des productions françaises qui nécessite le plus de temps de tournage. La postproduction se fait dans la foulée du tournage et dure six mois. Une équipe de techniciens est présente sur le tournage pour gérer les médias, numériser les rushes, dupliquer les contenus. Les rushes sont numérisés sur un serveur local, les back-up sont envoyés à la production par transporteur sur disque dur. Le tournage est fait sur XDCam HD avec des cartes SxS. Chaque jour, le tournage donne 2,5 To de données par jour, il y a 14 caméras présentes sur un tournage, un mix de caméras professionnelles et de GoPro.

Les rushes sont conservés sur disques dur et sur LTO. Les Masters sont dupliqués sur LTO et stockés. Le montage commence une semaine après le début du tournage à Boulogne Billancourt. Les épisodes sont livrés au fur et à mesure. Les premiers épisodes commencent à être diffusés alors que le tournage n’est pas fini. Toute l’infrastructure de montage de La Grosse Équipe est dédiée aux Anges. Si un autre programme est signé avec une chaîne, alors la postproduction est externalisée.

 

Choix des équipements et migration

Auparavant, les machines étaient sur Final Cut Pro 7 reliées à un serveur de stockage qui n’était pas un serveur de postproduction. « Lorsque la société a été créée, les projets comme Les Anges étaient moins ambitieux, avec moins de tournage et moins de postproduction et la solution Apple Final Cut Pro était suffisante. Au fil des dernières années, nous avons eu de plus en plus de problèmes. Nos capacités de montage n’ont pas arrêté d’évoluer. Nous avons mené une étude comparative depuis plus d’un an et notre choix s’est porté sur Avid Media Composer qui nous est apparue comme la solution la plus à même de répondre à nos besoins. La solution Avid a été choisie, car auparavant il fallait faire des copies en permanence, alors que maintenant, avec le stockage centralisé Nexis Pro de 30 To, chaque monteur ou chef d’équipe peut voir le déroulement et l’état d’un montage », explique Stéphane de Saint Laumer.

Le directeur des productions poursuit : « La migration s’est très bien passée. Nous avons choisi Videlio Cap Ciné qui a fait une offre de qualité et qui, financièrement, était en phase avec notre budget. Nous avons profité de la période de Noël. C’est le seul moment dans cette entreprise, au moins jusqu’à présent, où nous pouvons disposer d’une à deux semaines de break. Il y avait encore un ou deux documentaires, mais les gros projets étaient bouclés. Une fois que tout était en place, nous avons mis sur « On » et tout a bien fonctionné dans les 13 salles de montage. Il a fallu faire quelques ajustements, comme changer des machines, rajouter certains postes, mais rien de grave. »

Les stations de montage sont sur un environnement Mac, car les machines étaient encore « up to date » et la société ne pouvait pas allouer un budget supplémentaire pour s’équiper de nouvelles machines. Cap Ciné a la main sur le nodal pour gérer à distance les éventuels problèmes. La Grosse Équipe possède sa cellule d’étalonnage en interne sur Da Vinci ; seul le mixage est fait à l’extérieur. Les PAD sont dématérialisés avec NRJ et pour cela une liaison fibre a été déployée cette année.

 

Les autres marchés

La Grosse Équipe souhaite pousser le développement de documentaires ; elle a produit récemment un 52 min pour Canal+ sur les nouveaux humoristes, Humour 2.0 et un 90 min. pour la chaîne June sur Lucie Carrasco une handicapée moteur qui a sillonné les États-Unis avec Jérémy Michalak, Lucie à la conquête de l’Ouest. La société produit une émission de 90 min pour Gulli, avec un « prime » événementiel 4 pattes pour une famille dont le fil rouge est de proposer des animaux à l’adoption à des familles.

Outre la production de contenus linéaires, La Grosse Équipe produit des contenus corporate via la filiale Corporate, et développe également des Apps, Buzz my Pet et une autre en cours de développement. Buzz my Pet est une application avec une communauté qui permet de vous aider à retrouver votre animal perdu.

La Grosse Équipe, désormais équipée de cet environnement Avid, peut voir l’avenir sereinement, ne plus perdre de temps sur les sujets techniques et continuer à produire des formats originaux dans les budgets et délais impartis.

 

* Cet article est paru pour la première fois dans Mediakwest #18, pp.52-54. Soyez parmi les premiers à lire nos articles en vous abonnant à notre magazine version papier ici