.

Le Louxor renaît de ses cendres !

 
0afa57c41887ce47355dc00226c6156f.jpg

Le cinéma le Louxor, dont la sublime façade de style Art déco néo-égyptien est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques, a ré-ouvert ses portes au public en Avril dernier. Ce temple historique du cinéma a notamment fait salle comble le 14 Juin en diffusant la version restaurée Des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy, en présence de Mathieu Demy, le fils du réalisateur. Ce succès ravit la direction du nouveau Louxor qui souhaite se positionner avec conviction sur le territoire des salles d’Art et d’Essai …

Située au cœur du quartier Barbès, le Louxor avait été inauguré en 1921. Ce cinéma mythique pouvait alors accueillir 1195 personnes et proposait une programmation populaire, à une époque où le cinéma l’était. Racheté par Pathé en 1929, juste un an avant le passage au cinéma parlant, le Louxor sera rénové en 1954 puis fermé en 1983 pour être transformé en boîte de nuit.

Totalement isolé phoniquement, le nouveau Louxor comporte 3 salles : une grande de 342 places appelée Youssef Chahine, en hommage au réalisateur égyptien décédé en 2008 (elle possède un écran de 9m de base), une salle de 140 places, avec un écran 7m30 de base, et une salle de 74 places, avec un écran de 5m60. La grande salle est équipée d’un Barco DP4K et des Barco DP2K équipent les deux autres salles. Benjamin Louis, directeur technique du Louxor, s’est organisé de façon à pouvoir projeter un maximum de formats (4K, 2K, 35mm – 1:1,33 – 1:1,37 – 1:1,66 – 1:1,77 – 1:1,85 – 1:2,39 SCOPE mais aussi des contenus alternatifs blu ray). De surcroit, deux salles sont équipées de dispositifs scéniques pour les spectacles vivants.

La disposition de la salle Youssef Chahine est atypique. La salle est assez lumineuse et son parterre étant très légèrement incliné, le spectateur se trouve plus bas par rapport à l’écran situé en hauteur. Cette ambiance, très différente de celle des multiplexes, transporte le public dans un univers de projection particulier, à l’image de la programmation…

Le Louxor du troisième millénaire s’inscrira sans réserve dans une programmation « art et essai ». Des actions autour du patrimoine cinématographique et de l’éducation à l’image seront progressivement mises en place et Emmanuel Papillon, directeur de cet établissement, pense même organiser l’Université populaire du cinéma qui inviterait des personnalités, pas toujours issues du 7ème art (des économistes, des avocats, des médecins, des hommes politiques…). Ces personnalités viendraient présenter un film important pour eux à un public non-cinéphile.

En partenariat et avec le soutien de la Ville de Paris, la Mairie du 18e, ARTE actions culturelles, Radio Nova, Télérama, Sakina M’sa, et le Divan du monde, tout le quartier Barbès fêtera la réouverture du Louxor vendredi 5 juillet, au Divan du monde (18e).
..

Soirée de clôture des manifestations organisées par PARIS-LOUXOR à l’occasion de la réouverture du Louxor-Palais du cinéma récemment réhabilité par la Ville de Paris. Barbès invite les parisiens à fêter le Louxor lors de la soirée BARBÈS REMIX. Imaginée comme un marché, BARBÈS REMIX prend place sur deux niveaux (en salle, sur scène et à l’étage sur la mezzanine).

Une soirée à qui commencera à 19h par un Apéro-mix…

http://www.paris-louxor.fr/paris-louxor/agenda/barbes-remix-2/