Plate-forme géolocalisée : myvideoplace.tv, un modèle vertueux mêlant global et hyperlocal

Myvideoplace.tv est une plate-forme d’intermédiation réunissant autour d’un service en mode SaaS accessible par abonnement l’ensemble des acteurs de la production et de la distribution des informations locales sous forme de vidéos. Un an après son lancement, Myvideoplace.tv compte 45 adhérents parmi lesquels de nombreux acteurs importants de la presse quotidienne régionale (La Voix du Nord, Le Télégramme de Brest, La Dépêche du Midi...), des hebdomadaires régionaux comme Nord Littoral et des chaînes de télévision telles LCI, TF1, Luxe TV...
OTTMyvideoplaceMain.jpeg

 

Le principe en est simple. Il consiste à mettre à disposition entre éditeurs TV 24h/24 et 7j/7 l’ensemble des vidéos produites localement autour d’événements d’actualité en les ayant au préalable indexées et géolocalisées de manière précise.

 

Pour ce faire, Myvideoplace.tv a développé un back-office évolué qui permet à chaque contributeur (média ou producteur) de verser lui-même ses vidéos, de les indexer, tandis que les web éditeurs de la plate-forme vérifient constamment que les vidéos et leurs métadonnées sont conformes. Ensuite, ces vidéos en ligne sur la place de marché, dont on voit la localisation en temps réel sur une carte interactive indiquant les points chauds de l’actualité locale, sont acquises par d’autres diffuseurs TV. Et ceux-ci peuvent alors les exploiter sur leur propre site d’informations.

 

Afin de trouver un modèle économique viable à l’ensemble, les éditeurs TV adhérents à Myvideoplace.tv s’acquittent d’un abonnement très abordable, tandis que l’essentiel du modèle économique repose sur le fait que chaque vidéo partagée est précédée d’une publicité en pre-roll elle-même géolocalisée. Ces publicités ont été soit vendues par la régie interne de Myvideoplace.tv, qui est en mesure de cibler l’annonceur avec une précision à la rue près, soit gérées directement par l’éditeur TV qui a fait l’acquisition de la vidéo. Ensuite un partage de revenus publicitaires s’opère de la manière suivante : 25 % au producteur, 25 % au diffuseur, 30 % à la régie pub, 20 % à la plate-forme. Bien entendu, si le média qui prend des contenus vidéo sur la plate-forme souhaite les monétiser via sa propre régie publicitaire, libre à lui de le faire. Il percevra, dans ce cas, sa quote-part correspondante.

 

* Article extrait de l’article « La planète IPTV et OTT continue de tourner » paru pour la première fois dans Mediakwest #25, p. 82-87. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.

 

** Retrouvez notre tour d’horizon dans notre article sur l’IPTV et l’OTT concernant Qwest TV  ainsi que ceux concernant les sociétés Molotov, Hubee, Pixagility et Millimages à paraître prochainement…