Plein les yeux avec Paradex ! (Web TV Stéphane Couchoud)

Après un premier épisode de Paradex réalisé à Bora Bora et dévoilé en janvier 2018, Paradex 2, tourné en Chine, a été publié sur Youtube en octobre dernier... Stéphane Couchoud, initiateur du concept et réalisateur, est venu présenter les coulisses de fabrication de cet ovni audiovisuel lors d’une keynote sur le salon Satis.  Il a prolongé son intervention sur le plateau de notre Web TV  et nous a présenté sa démarche…
video

 

« L’urbex est de l’exploration urbaine. Moi j’ai créé le concept paradex pour la paradise exploration. Le but est de parcourir les lieux les plus paradisiaques et atypiques autour de la planète, d’en faire un condensé d’images en une dizaine de jours et  de faire un montage dynamique destiné à YouTube avec les moyens que nous avons, une très petite équipe. Le tout est d’essayer de faire des choses nouvelles à chaque fois …Une plage paradisiaque, un lieu atypique, un lieu dangereux… L’idée est de mettre en avant à chaque fois une marque de caméra. Ici en l’occurrence, nous avons utilisé la FS5 et FS5 Mark II de Sony. »

 

Paradex 2 cumule plus de 182 400 vues sur Youtube et la chaîne compte 199 000 abonnés… 

« La communauté de vidéastes grandit de jour en jour. En France, il y a beaucoup de jeunes qui s’investissent dans ce domaine et qui veulent en faire leur métier aussi. Lorsqu’il y a des images qui sortent du lot, c’est vrai que cela fait vite le tour de la toile. La communauté qui suit derrière partage bien et cela créé un effet snowball sur internet ! »

 

Dans la suite de l’interview vidéo, Stéphane Couchoud dévoile les logiciels de postproduction utilisés pour créer ses images hallucinantes ! Paradex 3 sera tourné peut-être en Afrique ou aux Portes de l’Enfer au Turkménistan…

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS, DECOUVREZ L’INTEGRALITE DE LA VIDEO !

Vous pouvez également découvrir la keynote de Stéphane Couchoud sur le SATIS ainsi qu’une trentaine d’autres conférences en VOD…

 

 

…Et visionnez ici la vidéo de Paradex 2 qui vaut plus que le détour !