The Female Film Force : Bumble soutient les femmes cinéastes

« The Female Film Force », une initiative de Bumble offrant des bourses uniques aux femmes cinéastes en herbe, est maintenant implanté en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Après la production de cinq films dirigés par des femmes soutenues par « The Female Film Force » au Royaume-Uni l'an dernier, et la demande massive de l'industrie, Bumble est ravi de recommencer cette initiative. L'application de rencontre, qui vise à donner aux femmes les moyens d'aller chercher ce qu'elles veulent, annonce l'extension de l'initiative à deux de leurs plus grands marchés européens, l'Allemagne et la France, ainsi qu'au Royaume-Uni et en Irlande. 
BumbleFemaleFilmForce.jpeg

 

Bumble donne maintenant l’opportunité à cinq équipes de femmes cinéastes (scénaristes, réalisatrices ou productrices) d’obtenir 20 000 £ (22 000 €) chacune pour réaliser un court métrage, enraciné dans les valeurs de gentillesse, de respect et d’égalité de Bumble, afin de remédier au déséquilibre qui existe dans l’industrie cinématographique mondiale. 

Avec plus de 50 millions d’utilisateurs, Bumble encourage les femmes à travers le Royaume-Uni, l’Irlande, la France et l’Allemagne à trouver leurs tribus de cinéastes à travers Bumble Bizz – la partie « professionnelle » de Bumble, un concept unique qui permet aux utilisateurs de filtrer par industrie pour se connecter avec des professionnels ayant les mêmes idées. Que vous soyez un producteur à la recherche d’un réalisateur ou un réalisateur à la recherche d’un scénariste – Bumble encourage les utilisateurs à utiliser leur profil pour mettre en valeur les compétences dont ils ont besoin pour bâtir leurs équipes à partir de zéro. 

L’initiative Female Film Force sera accessible via Bumble Bizz. Téléchargez Bumble, et dirigez-vous vers Bumble Bizz pour visualiser les candidatures. 

Pourquoi cette initiative ? 

Aux Oscars, nous n’avons vu aucun changement dans l’équilibre entre les sexes qui s’est reflété dans les gagnants de cette année, 73% étant des hommes ! Cette année, les nominés pour Meilleur Réalisateur aux Oscars, aux BAFTA et aux Golden Globes étaient tous des hommes. Aucun des films nominés dans la catégorie Meilleur film, lors de ces trois cérémonies de renommée mondiale, n’a été réalisé par une femme.

Lors des BAFTA de cette année, un tiers seulement des lauréats était des femmes (34 %). Tous ces prix récompensent la brillance au sein de l’industrie cinématographique et leur influence a des répercussions culturelles dans le monde entier. 

En 2017-18, les festivals américains ont présenté près de trois fois plus de longs métrages de fiction réalisés par des hommes que par des femmes et seulement cinq femmes ont été nominées dans la catégorie Meilleur Réalisateur aux Oscars (en 91 ans d’histoire). Une seule l’a gagné. 

En France, le constat est malheureusement similaire : seulement une réalisatrice est nominée pour le César du  Meilleur Réalisateur et seulement un film réalisé par une femme est nominé pour le César du Meilleur Film lors de la Cérémonie de 2019. En 44 ans une seule femme a remporté le César de la meilleure réalisation. Autre chiffre éloquent : une seule palme d’Or a été décernée à une femme dans les 70 ans du Festival de Cannes. 

 

Pour combattre ce problème :

  • « The Female Film Force » de Bumble sera l’occasion pour toutes les équipes créatives féminines de scénaristes, réalisateurs et producteurs de voir leurs courts métrages entièrement financés.
  • Cinq équipes de tournage sur les trois marchés seront choisies et financées à hauteur de 20 000 £ (22 000 €). 
  • Les finalistes se verront donner le challenge de créer des histoires fortes menées par des femmes enracinées dans les valeurs de Bumble : la gentillesse, le respect et l’égalité. 
  • Bumble encourage toutes celles qui ne pensent pas avoir les moyens en place pour trouver ces connexions à aller sur Bumble Bizz. Si vous êtes une réalisatrice avec une idée, mais sans scénariste, trouvez-en une sur Bumble Bizz. 

 

Un panel d’experts du cinéma venant de France, d’Allemagne et du Royaume-Uni jugera les projets pour trouver des femmes prêtes à donner vie à leurs histoires. 

Marianne Slot est la porte-parole de l’initiative. La réalisatrice française a depuis plus de 25 ans accompagné de nombreux acteurs dans la réalisation de leurs plus belles œuvres. Des acteurs tels que Lars Von Trier dans Breaking the Waves et The House That Jack Built, Lucrecia Martel, Bent Hamer et bien d’autres. 

Elle est détentrice du titre de Chevalier de l’Ordre des Arts et des lettres, qu’elle reçu à Cannes en 2015. Elle est également membre du Syndicat des Producteurs Indépendants, membre de l’European Film Academy et présidente de la commission de l’aide aux Cinémas du Monde de CNC (2013-2015). 

 

Le panel est composé de : 

  • Amma Asante, Membre de l’Ordre de l’Empire Britannique, Réalisatrice anglaise et British ghanéenne et scénariste.  
  • Nicole Ackermann, présidente du conseil d’administration Women in Film & Television Germany
  • Christiana Ebohon-Green, réalisatrice. 
  • Jane Featherstone, fondatrice de Sister Pictures, productrice exécutive de Broadchurch, de Spooks et d’Utopia 
  • Phoebe Fox, actrice, sur le point de jouer dans The Aeronauts aux côtés d’Eddie Redmayne et Felicity Jones
  • Emma Freud, animatrice, rédactrice en chef et productrice exécutive de Red Nose Day
  • Maike Mia Höhne, réalisatrice, conservatrice d’art, directrice artistique du Festival international du court métrage de Hambourg et ancienne directrice du Berlinale Shorts.
  • Kate Kinninmont MBE, directrice générale de The F Word Media Company et ancienne PDG de Women in Film & TV (Royaume-Uni). 
  • Stacy Martin, actrice française
  • Archie Panjabi, actrice anglaise et productrice exécutive. Première actrice d’origine asiatique à gagner un Emmy. Elle est notamment connu pour avoir jouer dans The Good Wife et aux côtés d’Angelina Jolie dans Un Cœur Invaincu
  • Marianne Slot, productrice de films français 
  • Anna Smith, critique de cinéma londonienne, présidente du Critics’ Circle et animatrice du podcast féminin Girls On Film
  • Louise Troen, vice-présidente, Marketing international et communications, Bumble 

 

Nicole Ackermann, associée directrice générale de Mouna Studios, présidente de Women in Film & Television Germany, membre du conseil d’administration de WIFT International — « J’adore cette initiative qui offre des possibilités multiples et variées aux femmes. Parce que, très souvent dans la vie, c’est l’opportunité qui compte le plus. L’occasion de postuler mène à la possibilité d’être acceptée, de mettre en valeur votre meilleur travail. Créer sa propre carte de visite qui est une opportunité en soi pour aller de l’avant vers un avenir prospère. C’est comme ça que je me suis lancée dans ce business. C’est ainsi qu’aujourd’hui encore que je fais principalement avancer mes projets. En saisissant une opportunité et en en faisant quelque chose. Les femmes ont besoin d’opportunités. Surtout dans le monde du cinéma. Une initiative qui donne des opportunités aux femmes dans le cinéma obtient mon soutien. »

 

Christiana Ebohon-Green, réalisatrice — « Il est temps que le déséquilibre entre les sexes dans le cinéma soit résolu. Trop d’histoires de femmes, par des femmes, sont passées sous silence. C’est injuste et dépassé. Les projets qui tentent de résoudre ce problème sont fantastiques et méritent d’être célébrés. »

 

Jane Featherstone, fondatrice de Sister Pictures, productrice exécutive Broadchurch, Spooks et Utopia — « Les statistiques sont frappantes et les faits sont simples – les femmes cinéastes sont sous-représentées dans tous les secteurs de l’industrie internationale, et il faut un changement institutionnel pour rétablir l’équilibre, c’est pourquoi je suis heureuse qu’on me demande de participer à cette brillante initiative. J’ai hâte de travailler avec de jeunes femmes talentueuses pour les aider à produire un nouveau récit captivant, tant pour l’industrie que pour le public. »

 

Phoebe Fox, actrice — « Même avec des efforts considérables de la part de certaines personnes dans l’industrie, la saison des prix a rendu évidente la réalité pour une femme cinéaste. Il est déprimant de constater que nous devons encore créer ce genre d’initiatives pour tenter de rétablir l’équilibre entre les sexes dans le monde du cinéma en 2019, mais les femmes sont très débrouillardes! 

J’ai été énormément inspirée non seulement par les films créés pour la Female Film Force de Bumble l’année dernière, mais par le projet lui-même. Il faut beaucoup de confiance en soi pour écrire et diriger son propre travail, et souvent la différence entre faire quelque chose et ne pas le faire joue dans le fait d’avoir un guide. » 

 

Emma Freud, animatrice radio, rédactrice du scénario et productrice exécutive de Red Nose Day — « Il est inquiétant qu’aucune femme réalisatrice n’ait été nominée aux Oscars, aux Golden Globes ou aux BAFTAs en 2019.  De toute évidence, les femmes ont le talent – la question est de savoir pourquoi on ne leur donne pas l’occasion ou la tribune de montrer le travail brillant qu’elles peuvent créer. 

Nous bénéficierons tous à voir plus d’histoires de femmes, sur les femmes et racontées par des femmes. C’est pourquoi je soutiens The Female Film Force 2019 et les efforts de Bumble pour attirer plus de femmes au cinéma. Les films qui ont été réalisés l’an dernier dans le cadre de cette initiative sont remarquables et je suis ravie que certaines de ces femmes travaillent maintenant dans l’industrie.  Ce sont 15 femmes dont les talents ont été mis en valeur et dont les histoires ont été racontées. Qui sait ce que l’année prochaine apportera. »

 

Maike Mia Höhne, réalisatrice, conservatrice d’art, directrice artistique du Festival international du court métrage de Hambourg et ancienne directrice du Berlinale Shorts — « Nous partageons cette planète alors nous devrions égalment partager nos visions de ce monde sur l’écran. Continuons à travailler dur pour donner aux femmes et à tous les sexes les moyens d’amener leurs films à l’écran. Encore et encore, tous ensemble, nous devons pousser et croire en l’importance de notre travail. Je suis heureuse de soutenir la Female Film Force et les voix des femmes artistes. »

 

Kate Kinninmont MBE, MD de The F Word Media Company et ancienne PDG de Women in Film & TV (UK) — « C’est une bonne nouvelle que Bumble organise la compétition Female Film Force cette année encore ! C’est une initiative passionnante qui peut vraiment stimuler les femmes cinéastes. Franchement, elles ont besoin de toute l’aide qu’elles peuvent obtenir parce que toute l’industrie demeure si fermement masculine. Il est beau de parler pour une plus grande égalité, mais les faits ne suivent pas. Nous avons besoin d’action et c’est fantastique que Bumble le reconnaisse et fasse sa part pour changer les choses. »

 

Stacy Martin, actrice française – “Je suis fière de faire partie de Female Film Force cette année. Cela est connu que nous avons besoin de plus de femmes pour faire des films. Quand je cherche un projet sur lequel travailler, la plupart d’entre eux sont des réalisateurs masculins. C’est très frustrant de lire de si peu d’histoires sur les femmes et faites par des femmes. L’industrie cinématographique est en pleine mutation, elle devient plus diversifiée et plus équilibrée entre les sexes. Mais il y a encore beaucoup de travail à faire et cela doit se faire dès le début de la réalisation du film. Nous avons besoin de plus de financement et de plus d‘initiatives soutenant les femmes artistes pour qu’elles deviennent partie intégrante de l’industrie cinématographique. La Female Film Force est une belle initiative pour s’attaquer aux problèmes actuels auxquels nous sommes confrontés pour un avenir plus prometteur“  

 

Archie Panjabi, actrice et productrice exécutive — « Il est grand temps que nous voyions un équilibre plus juste entre les sexes et plus de diversité dans l’industrie du cinéma, tant devant que derrière la caméra. J’ai travaillé avec des femmes incroyables au cours de ma carrière, mais très peu de femmes réalisatrices. Nous assistons sans aucun doute à un effort ciblé pour mieux représenter la diversité du monde sur nos écrans, et peu à peu, nous commençons à voir plus de femmes dans des rôles de leadership au cinéma également. Je salue ces efforts, mais nous devons faire davantage. C’est pourquoi des initiatives comme la Female Film Force sont si précieuses – parce qu’elles entraînent des changements réels. »

 

Marianne Slot, productrice de films français — « Nous avons beaucoup de grandes femmes qui travaillent dans l’industrie cinématographique en France et pourtant, quand il s’agit de distribution du pouvoir, nous constatons toujours un grave déséquilibre entre les sexes.  Nous avons absolument besoin de plus d’actions pour régler ce problème, car ça ne reflète pas la société dans laquelle nous vivons. C’est pourquoi je suis ravie de soutenir The Female Film Force. Une initiative qui conseille et donne le pouvoir aux femmes dans le cinéma obtient mon soutien !“

 

Anna Smith, critique de cinéma basée à Londres, présidente du Critics’ Circle et animatrice du podcast entièrement féminin Girls On Film — « Girls On Film se consacre à amplifier la voix des femmes dans l’industrie cinématographique, je suis donc ravie de soutenir Female Film Force. Les courts métrages de l’année dernière étaient formidables : inspirants, émouvants et pleins d’esprit positif. Ils ont montré à quel point la perspective féminine est vitale. Pourtant, aucune réalisatrice n’a été nommée Meilleure réalisatrice aux EE BAFTAs ou aux Academy Awards en 2019. Avec trois réalisatrices nominées dans la catégorie Meilleur documentaire (long métrage), les choses s’améliorent – et nous avons vu beaucoup de femmes d’horizons très différents sur scène aux Oscars cette année. J’espère que la Female Film Force de Bumble aidera à accélérer les progrès et donnera aux femmes talentueuses l’occasion d’être vues. »

 

Louise Troen, VP International Marketing & Communications chez Bumble — « Nous sommes fiers d’être un réseau social, mais surtout, nous avons le devoir et la responsabilité de faire avancer notre mission d’égalité des sexes. La racine de ce problème est l’éducation. Les histoires sont l’une des formes les plus pertinentes d’éducation sur de nouvelles façons de penser, d’ouvrir les yeux, de comprendre et de repenser nos propres croyances. Les films que nous avons créés la saison dernière l’ont fait. Grâce à des récits touchants sur la communauté, l’ambition, la sexualité et la diversité, nous avons ouvert les yeux de tous sur la façon dont les femmes se sentent et sont comprises. Nous avons appris, nous avons ri et nous avons appris. Il était évident qu’il fallait le refaire. »

 

Les candidatures pour le premier tour se termineront le 20 mars. Une liste de présélection sera ensuite communiquée et nos cinéastes seront invitées à soumettre d’autres documents pour soutenir leurs idées. 

 

Toute personne qui s’identifie comme femme est encouragée à poser sa candidature. Dix équipes seront invitées à participer à notre panel de l’industrie à Londres en mai. Les cinq équipes sélectionnées seront annoncées en juin, les films seront livrés en janvier 2020 et présentés lors d’un événement cinématographique exclusif. 

Au cours de la période de production, nos cinq cinéastes recevront également les conseils de grands experts de l’industrie dans le cadre d’un programme de mentorat sur mesure créé en partenariat avec WDW Entertainment.

 

 

1. Match avec les candidatures dans l’application (avec Bumble, Bumble Bizz, Bumble BFF)

2. Un message vous sera envoyé via l’application  

3. Cliquez sur la page Bumble Presents… La page pour candidater à The Female Film Force 

4. Remplissez le formulaire – parlez-nous de votre idée et de votre équipe

5. Croisez les doigts

 

Rendez-vous ici pour plus d’informations…

 


Articles connexes