The Look et Mistika réalisent PLAYTIME, une incroyable œuvre artistique sur 7 écrans

"La capacité de Mistika à exploiter aussi facilement les fichiers RED, et à une aussi haute résolution, en a fait l'outil idéal pour ce type de projet." Thomas Urbye, Coloriste, THE LOOK.
dc4e2c5affa3554bafe24d1b3130414d.jpg

 

The Look a achevé une impressionnante œuvre artistique de 70 minutes utilisant 7 écrans, réalisée à l’aide de Mistika. Intitulée PLAYTIME, cette incroyable installation est l’œuvre du célèbre vidéaste Isaac Julien et explore le thème – brûlant et aux nuances dramatiques – de la capitale. Ce défi créatif et technique est exposé du 24 janvier au 1er mars à la galerie Victoria Miro au 16, Wharf Road à Londres (N1 7RW) avant de partir en tournée dans le monde entier.

 

L’œuvre, projetée sur 7 écrans, se compose de cinq films d’une résolution de 5K, soit 30 To de contenus RED stockés sur le système Mistika utilisé par The Look. Le coloriste Thomas Urbye a effectué l’étalonnage à partir des fichiers RED au format RAW en utilisant la gamme d’outils sophistiqués d’étalonnage de Mistika; après avoir travaillé séparément sur chaque écran, il les a ensuite regroupés à l’aide d’une fonction unique de Mistika permettant le passage en revue des contenus sur l’écran de projection de 4 m dont dispose The Look. Les effets visuels complexes ont été réalisés par Lexhag, partenaire VFX de The Look, puis importés dans le système Mistika en vue de maximiser la gamme dynamique.

 

Directeur et coloriste chez The Look, Thomas Urbye explique: « c’est l’un des plus grands projets sur lesquels nous ayons jamais travaillé: il est déjà difficile de réaliser 70 minutes de film en 5K, mais en multipliant cela par 7 on comprend l’ampleur du projet. La solution de Mistika étant capable de traiter directement les fichiers RED à haute résolution, elle était parfaitement adaptée à ce type de projet. L’œuvre a représenté un des défis créatifs les plus importants auxquels j’ai été confronté ; Isaac Julien est l’un des plus grands vidéastes sur la scène mondiale, et le milieu artistique attend toujours sa prochaine œuvre avec impatience. Tout a été mis en œuvre pour que les images présentées dans les films soient aussi impressionnantes et émouvantes que possible. »

 

Les films ont été tournés à Londres, Dubaï et Reykyavik sur des caméras RED EPIC, et on peut y voir des grands noms tels que James Franco, Colin Salmon, Maggie Cheung, Ingvar Eggert Sigurğsson et Mercedes Cabral. Une version plus courte de l’œuvre a été projetée sur un écran unique à Times Square (New York) en décembre, ainsi qu’à la Metro Pictures Gallery. Pour en savoir plus sur le projet, rendez-vous aux adresses suivantes:

 

http://www.victoria-miro.com/exhibitions/_449/

http://www.thelooklondon.com/work/video-art/isaac-julien-playtime/