Comment choisir sa station de travail ? (Interview Web TV de Franck Serfaty – HP France)

Nombreuses sont les personnes qui ne font pas le distinguo entre une station de travail et un PC… Dans une interview vidéo livrée à la Web TV Mediakwest/Satis, Franck Serfaty, responsable développement Station de Travail HP France nous rappelle la différence entre les 2 types de produits et nous livre des recommandations pour choisir un outil adapté aux exigences d’utilisation…Et, pour conclure, il nous donne un aperçu de l’offre HP.
video

« HP propose à la fois des PC professionnels, des PC de bureau, des PC portables et des moniteurs bureautiques, en face de ces différents produits, nous proposons des stations de travail de bureau, des stations de travail portable, bref une gamme complète de solutions qui s’adresse à des populations différentes avec des besoins de métiers spécifiques.

 

La certification, élément différenciateur d’un PC d’une station de travail

L’univers des stations de travail intègre des applications métiers certifiées, testées afin de rendre l’environnement du client le plus fiable possible. Si l’on envisage les métiers de la chaîne de pré-production et post-production, on parlera par exemple d’Avid Mediacomposer, d’Adobe Creative Cloud, d’Autodesk avec 3DS Max, Maya, etc…

Ces applications, qui entrent dans l’écosystème de traitement des images vont être testées et certifiées côté HP tandis que les éditeurs vont aussi s’assurer de l’efficience et l’efficacité de leurs applications sur nos machine afin d’assurer une mises en production optimale chez nos clients commun…C’est ce premier point de certification qui différencie un PC d’une station de travail.

 

Deuxième point : l’aptitude de la machine à évoluer et ses capacités mémoire, ses capacités disque et, éventuellement, des capacités de cartes graphiques.

Les équipements des stations de travail sont sans commune mesure avec ceux que l’on peut trouver sur les Chez HP, on va principalement trouver des stations de travail avec des processeurs Intel Xeon, des multi processeurs ou du multi-cœurs que l’on ne retrouve pas sur des PC.

 

Ces machines doivent être robustes sur plusieurs plans, d’un point de vue logiciel, d’un point de vue fonctionnel et d’un point de vue matériel. Enfin, la chaîne de la valeur complète doit être extrêmement performante et c’est là l’un des éléments clé qui différencie un PC et une station de travail… »

 

Quelle question se poser pour choisir avec pertinence une station de travail adaptée à ses problématiques que l’on soit dans un environnement de post production vidéo ou de post production graphique ?

 

« Le facteur qui prime c’est l’aspect applicatif : quelles sont les l’applications qui vont tourner sur ma station de travail ? Est ce que le logiciel que j’utilise au quotidien a été oui ou non développé pour tirer profit du multi cœur et du multi processeur ? (par exemple : Avid Media Composer, Adobe Premiere Pro, 3DS Max Autodesk…) Ce qui va me permettre de paralléliser mes tâches sur ma station de travail. Dans ce cas de figure je vous invite à opter pour des machines évolutives vers un deuxième processeur parce que vous allez a un moment ou un autre avoir envie de tirer profit du multi-cœur. Ensuite, il faut regarder la carte graphique et la capacité de mémoire puis la performance et la capacité des disques durs.

 

– La capacité mémoire : aujourd’hui les applications sont de plus en plus gourmandes, les OS également donc lorsqu’on vient rajouter les données qu’on manipule notamment dans la post-production qui sont de plus en plus volumineuses puisqu’on parle maintenant de 4K, de 5K , voire de 8K, il va donc falloir être extrêmement vigilant sur la mémoire et anticiper les évolutions de demain car ce n’est pas un poste qu’on renouvelle généralement tout les 6 mois …Donc partez au moins sur 16 ou 32 gigas et bien plus quand vous êtes en post-production car là ça va être un élément important.

– La carte graphique : aujourd’hui les cartes graphiques vont jusqu’à 6 gigas de mémoire, elles  apportent une fluidité dans le rendu et qui sont donc a privilégier.

– Le volume de données : de plus en plus important a gérer avec du 4K, du multiflux du multi-données, des multi-canaux … Un conseil : partez systématiquement sur des disques SSD pour mettre le signal d’exploitation et également les applications et ensuite partez sur des disques secondaire qui peuvent être des disques SSD mais également du disques SATA 15 000 ou 10 000 tours, en fonction du volume que vous avez à traiter…

En tenant compte de ces facteurs, vous aurez une chaine de production qui regroupera le meilleur des composants et qui vous permettra d’être très performant… »

Retrouvez l’intégralité des propos de Franck Serfaty dans l’interview vidéo…