Soutien au court métrage : Lumières numériques offre la postprod image à un projet

Faisant le constat que les courts métrages sont souvent fragiles financièrement et que le poste budgétaire de la postproduction est régulièrement celui qui souffre le plus du manque de financements, Lumières numériques poursuit sa politique de soutien en ouvrant un concours national et annuel visant à offrir la postproduction image à un court métrage...
lumierespostprod.jpg

Ce dispositif est ouvert à tous les projets soutenus par une société de production française, au stade du scénario. Le projet doit être un film de fiction ou d’animation d’une durée estimée inférieure à 20 minutes. Le tournage ne doit pas commencer avant le choix du comité le 30 juin 2016. Les dix meilleurs seront soumis à un comité de sélection.

Ce comité, présidé pour la première année par le réalisateur Christian Carion, est composé de plusieurs intervenants reconnus du secteur qui se chargeront de déterminer le projet lauréat comme Karim Allag, responsable du RADI de l’Agence du court-métrage ; Marc Bonny, distributeur, exploitant et fondateur de Gebeka Films ou encore Christophe Chabert, auteur et critique.

Les critères d’éligibilité et d’appréciation ainsi que les modalités de participation au concours sont détaillés ici.

Au-delà des prestations techniques qui seront offertes, il s’agit pour la structure de postproduction, installée au Pôle Pixel, au cœur de Lyon Métropole, de faire bénéficier le lauréat de son expérience et savoir-faire, d’accompagner le projet de court-métrage bien en amont du tournage et de trouver la bonne adéquation entre projet artistique et spécificités techniques.

Créée en 2011, Lumières numériques s’implique depuis plusieurs années déjà en faveur du court-métrage, en étant notamment partenaire du réseau Festivals Connexion en région Auvergne-Rhône-Alpes et du Festival du Film Court de Villeurbanne. Parmi ses références, figurent les films suivants : La glace et le ciel, En mai, fais ce qu’il te plaît, Ma nuit chez Maud, Pauline à la plage, Le général Idi Amin Dada et Une sale histoire. Ses clients sont notamment Les films du Losange, L’Agence du court-métrage, Eskwad, Folimage, Gebeka Films, les Films du Jeudi et le Groupe de recherches et d’essais cinématographiques (Grec).


Articles connexes
Le style Blue Spirit
 17 mars 2021