Retour sur les nouveautés Adobe du NAB 2018

L’intelligence artificielle, un moteur pour les applications audiovisuelles d’Adobe. Le 3 avril, peu avant le NAB 2018, Adobe présentait la mise à jour de printemps des outils du Creative Cloud, directement disponible pour les abonnés. Dans sa communication, Adobe insiste sur l’utilisation généralisée de la vidéo sur tous les supports, et non plus seulement par les médias traditionnels.
MK27_ADOBE.001.jpeg

 

C’est dans ce contexte qu’Adobe annonce des évolutions importantes de ses outils audiovisuels, et une nouvelle génération de développements destinée à épauler les utilisateurs.

 

Sensei est le petit nom donné au moteur d’intelligence artificielle de la marque


Derrière cela, des outils d’aide et d’automatisation pour le mixage et l’étalonnage notamment.

Dans Premiere Pro, les outils d’étalonnage sont matérialisés par les fenêtres Lumetris dédiées à l’analyse des images pour l’une et au travail de l’image pour l’autre. C’est un des premiers domaines à bénéficier de Sensei avec un outil de correspondance automatique entre plans.

Une nouvelle fonction de prévisualisation et de comparaison des plans (par rapport au même plan sans correction ou à d’autres plans de la timeline), permet de choisir le plan de référence pour la correspondance ; une option permettant l’optimisation du rendu pour la peau humaine. Autre point crucial : les corrections effectuées lors de la correspondance automatique utilisent les outils Lumetri et sont donc aisément modifiables pour atteindre le rendu artistique souhaité.

Un simple bouton permet dorénavant l’activation ou désactivation de l’étalonnage d’un plan.
 Les marqueurs sont très utiles pour organiser un montage ou préparer des modifications. Lorsque l’on « copie-colle » des plans d’une séquence vers une autre, les marqueurs de séquence ne pouvaient pas être copiés dans la séquence cible. Adobe a créé une nouvelle fonction qui ouvre cette possibilité.

 

Côté son

L’automatic ducking déjà proposé dans Audition a été porté directement dans Premiere Pro via la fenêtre « audio essentiel ». C’est une fonction qui permet de prémixer une piste musicale (que l’on définira en tant que telle) par rapport à des pistes de commentaires par exemple.

L’automation se traduit par des images clés sur la courbe de volume.
 Adobe précise que c’est également une fonctionnalité « sensei powered ». L’interaction entre Premiere Pro et Audition a fait un bond en avant spectaculaire.

Il suffit d’un clic pour qu’une séquence soit automatiquement ouverte dans Audition (les médias restant maintenant à leur emplacement). Une fois votre mix affiné dans Audition, vous pouvez retourner directement dans Premiere Pro pour y retrouver le fruit de votre travail.

Une nouvelle fenêtre d’Audition permet de créer des préconfigurations d’affichage des pistes pour se concentrer sur certaines opérations : traitement des ambiances, des musiques ou affinage du mixage d’une musique et d’une voix.

Audition gère de nouveaux containers et formats de fichiers. Avant cette mise à jour, lorsque l’on importait des fichiers .mp4 il était nécessaire d’en extraire l’audio avant de pouvoir l’intégrer à son mix. Maintenant le fichier est présenté dans l’explorateur avec ses différentes pistes visibles via une flèche, à gauche du nom du fichier. On peut alors directement sélectionner la ou les pistes que l’on souhaite utiliser.

 

L’habillage infographique bénéficie de nombreuses nouveautés


Elles sont proposées dans Premiere Pro, dans After Effects et au niveau des modèles d’animation graphique.

Adobe propose depuis la version 2017 du Creative Cloud, un outil permettant de préparer des habillages dans After Effects afin qu’ils puissent être disponibles et éditables dans Premiere Pro par le monteur. La fenêtre dédiée à cette fonctionnalité se nomme « objets graphiques essentiels ». Dans After Effects, elle permet au motion designer de préparer les habillages qu’il souhaite décliner sous forme de modèles d’animations graphiques ; il peut choisir de proposer, à l’édition des textes, des couleurs d’habillage et de nombreux autres paramètres. Dans cette nouvelle version, il est désormais possible d’éditer directement la position, le point d’ancrage, l’échelle et la rotation. Une fois préparés, les modèles d’animations graphiques sont exportés et mis à disposition des monteurs dans le cloud, ou directement en local.

Le monteur pourra explorer les modèles via la fenêtre « objets graphiques essentiels » de Premiere Pro. Il pourra également y modifier les paramètres mis à disposition par le motion designer.

Parmi les nouveautés, le « remplacement intelligent » permet, dans un montage, de choisir si on souhaite remplacer d’un coup un habillage par une nouvelle version de celui-ci.

Le monteur désireux de préparer des habillages directement depuis Premiere Pro pourra également les sauvegarder sous formes de modèles d’animations graphiques.

Une nouvelle fonctionnalité d’After Effects va certainement modifier les habitudes de travail : les propriétés principales. Imaginons l’habillage d’une émission pour laquelle la couleur d’un dessin est liée à un thème particulier (mode, beauté, santé par exemple).

Le dessin en question étant composé de plusieurs éléments, il est préparé dans une précomposition. Pour modifier la couleur du dessin il fallait jusqu’à présent ouvrir la précomposition.

Aujourd’hui, le motion designer pourra ajouter le paramètre couleur dans la fenêtre « objets graphiques essentiels » pour cette précomposition. Le paramètre deviendra alors une propriété principale de la précomposition et pourra être édité directement dans la composition finale.

Il sera également possible de créer plusieurs versions de la précomposition, dans laquelle le motion designer pourra indépendamment modifier et animer les propriétés principales.

Dans notre exemple, on pourrait avoir un dessin bleu et un dessin rouge. 
L’outil marionnette profite également d’améliorations : le maillage créé lors de l’utilisation de l’outil sera affiné à proximité des coins marionnettes au profit d’un rendu plus « organique ».

 

Outil externe à After Effects, Character Animator s’adresse également au motion designer

C’est un outil très intuitif qui va vous faire gagner un temps non négligeable pour créer des animations de personnages (principalement).

On donne vie à des « marionnettes » créées dans Photoshop et Illustrator via des animations préenregistrées. On peut ensuite suivre (tracker) le mouvement d’un visage via une webcam et l’appliquer aux lèvres du personnage. Le lipsync est un des travaux de l’animation traditionnelle les plus laborieux, devenu ici d’une simplicité étonnante.

De nombreuses fonctionnalités ont été ajoutées pour simplifier encore les animations : des librairies de comportements, des déclencheurs d’animations et un décompte pour l’enregistrement. Lorsque l’on se trompe, on peut utiliser une fonction de copie d’écran accessible directement via le visualiseur pour se positionner efficacement devant la caméra avant la reprise de l’enregistrement.

Le panneau dédié aux simulations physiques est complété par un panneau pour les collisions de particules. Les particules en mouvement peuvent s’agglomérer et faire tomber d’autres éléments.

Pour inciter les utilisateurs à se lancer dans l’aventure, les concepteurs de Character Animator les invitent à utiliser les modèles proposés à l’ouverture de l’application (ou sur le forum Adobe: https:// forums.adobe.com/message/9463006).

 

Le Creative Cloud est
 plus qu’un ensemble d’applications… c’est aussi une application.


Cette application gère l’installation et les mises à jour de tous les logiciels CC. On y trouve également un accès à des tutoriels via l’onglet « comprendre », un accès à l’espace de stockage Creative Cloud qui contient vos sauvegardes de projets par exemple, ainsi que des éléments que vous utilisez dans Premiere Pro et After Effects via la fenêtre « bibliothèque ». L’onglet « market » propose aux abonnés de Creative Cloud du contenu graphique libre de droit. Stock vous propose d’acheter des photos, des vidéos haute définition et des modèles d’animation graphique. Pour les projets à budget restreint, vous avez même accès à des centaines de modèles gratuits.

 

* Article paru pour la première fois dans Mediakwest #27, p. 78-79. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.


Articles connexes