Le logiciel Collodi, une alternative 3D à Maya

Présenté lors des RADI 2015 (Rencontres Animation Développement Innovation) à Angoulême, Collodi développé par TeamTO, Mercenaries Engineering (Guerilla Render) et l'Inria (avec le soutien d'Imaginove et CapDigital), fait partie de cette nouvelle génération de logiciels qui devraient avoir des incidences sur la productivité en s'adressant directement aux animateurs.
collodi2.jpg

« L’animation représente les deux tiers des ressources humaines sur une série, rappelle Jean-Baptiste Spieser, directeur technique chez TeamTO. Un logiciel généraliste 3D comme Maya se montre contre-productif de par sa complexité. L’aspect trop technique et peu intuitif déroute aussi les artistes venant de l’animation 2D. »

Pour Cyril Corvazier, gérant de Mercenaries Engineering, les performances du logiciel généraliste se montrent en outre de moins en moins en phase avec la complexité grandissante des scènes.

Basé sur un moteur dynamique apporté par l’Inria, Collodi entend donc apporter de nouvelles méthodes d’animation en proposant des outils de posing rapides et intuitifs, des rigs custom performants, des déformeurs innovants et une timeline que l’animateur peut varier en temps réel sans avoir à recalculer la scène et ce, quel que soit le nombre de personnages. Écrit en grande partie en Python, Collodi, dont des versions béta seront mises à la disposition des écoles, sera testé en production chez TeamTO à l’été 2016 sur la prochaine saison d’Angelo la débrouille (France3).

La commercialisation du logiciel 3D d’animation disponible sous Linux et Windows est prévue courant 2017. Le logiciel a fait l’objet d’un financement du FUI 15 (Fond Unique Interministériel) de la même manière que Dynam’it, développé par TeamTO, Artefacts Studio et l’Inria, l’outil logiciel qui met la dynamique à portée de l’animateur. Dynam’it a été utilisé par TeamTO sur le long métrage Gus afin d’accélérer la création d’animations 3D complexes.