Retour sur le NAB 2019 – Stockage et cloud

Si Wasabi, nouvel arrivant et trublion dans l’univers du stockage cloud SaaS, n’a pas fini de faire parler de lui, bien des offres étaient exposées, côté stockage et cloud, par Quantum, Sony, CatDV, Oracle, Qvest Media, Facilis, LaCie, Edit Share, Black Box et Adder. Les voici en détail.
07_1_Qvest-Cloud-NAB2019.jpg

 

QUANTUM

Quantum a lancé la série F, une nouvelle gamme de baies de stockage NVMe pensées pour les performances, la disponibilité et la fiabilité. La série F intègre des disques flash NVMe (Non-Volatile Memory Express), ce qui se traduit par des opérations de lecture/écriture ultrarapides et des capacités de traitement massivement parallèles. Elle est conçue pour le montage et le rendu vidéo, ainsi que pour toutes les charges de travail qui exigent des performances élevées et utilisent de grands jeux de données non structurées. Dotée de la dernière technologie réseau RDMA (Remote Direct Memory Access), la série F fournit un accès direct entre les stations de travail et les périphériques de stockage NVMe pour des performances réseau rapides et prévisibles. La combinaison de ces caractéristiques matérielles avec la nouvelle plate-forme de stockage cloud de Quantum et le système de fichiers StorNext permet à la série F d’offrir de puissantes fonctions de stockage « end-to-end » aux sociétés de postproduction, diffuseurs et autres environnements Rich Media.

Premier produit de la série F, le système Quantum F2000 est un serveur de stockage haute disponibilité et hautes performances spécialement conçu pour la technologie NVMe. Le F2000 est un serveur 2U à deux nœuds comprenant deux boîtiers de calcul remplaçables à chaud et jusqu’à 24 disques NVMe à double port. Chaque boîtier de calcul a accès aux 24 disques NVMe et fournit la puissance de traitement, la capacité mémoire et la connectivité requises pour un maximum de performances et de disponibilité.

La série F s’appuie sur la plate-forme de stockage Cloud de Quantum, une pile de stockage « software-defined » en mode bloc optimisée pour les données vidéo et assimilées. Cette plate-forme fiable et pérenne élimine les services de données sans lien avec la vidéo, tout en fournissant des fonctions critiques telles qu’une protection renforcée des données, une mise en réseau flexible et des interfaces en mode bloc. Résultat : une architecture efficace qui optimise les performances de streaming.

La plate-forme de stockage cloud de Quantum est étroitement intégrée avec StorNext, ce qui renforce ses fonctions de stockage « end-to-end ». StorNext améliore la collaboration grâce à un accès multiprotocole complet, protège les données à l’aide de fonctions avancées de réplication et de copie, et fournit un stockage multiniveau avec déplacement automatique des données vers un stockage optimisé pour la capacité. Cela permet aux clients de réduire leur coût total de possession et d’optimiser la valeur du contenu tout au long de son cycle de vie dans le cadre de workflows de pointe, notamment :

– post-production : conçue pour le montage en temps réel de contenu 4K et 8K, la série F répond aux besoins des producteurs, réalisateurs et directeurs de studio les plus exigeants ;

– production d’événements sportifs : parfaitement adaptée aux environnements comprenant des dizaines ou des centaines de caméras génératrices de contenu, la série F peut gérer plusieurs flux d’ingestion simultanés et diffuser ce contenu en temps réel ;

– rendu et simulation : la série F peut être déployée dans des studios d’animation et d’effets visuels exigeant un nombre très élevé d’IOPS et de faibles temps de latence entre des fermes de rendu de grande envergure et le sous-système de stockage.

 

SONY

Sony a axé son stand sur deux domaines essentiels : la valeur du contenu et l’efficacité du workflow. Sony illustre son engagement en faveur de la valeur du contenu grâce à ses technologies et solutions pour la création de productions en 4K, 8K, HDR (High Dynamic Range) et HFR (High Frame Rate). En mettant l’accent sur l’efficacité des workflows, Sony présente également ses services IP et multimédias, qui soutiennent l’interopérabilité, renforcent la flexibilité, permettent l’automatisation, améliorent la coopération et, au final, favorisent la distribution mondiale.

Sony présente sur le salon ses nouvelles solutions en matière de services et de micro-services basés dans le cloud sous la forme de services multimédias intelligents. Ces derniers sont conçus pour transformer les chaînes d’approvisionnement médiatiques traditionnelles en générant plus de valeur à partir du contenu afin de captiver davantage le public, et en offrant des services d’abonnement OTT pour créer des sources de revenus numériques et linéaires supplémentaires.

Ci Media Cloud : les fonctionnalités IA intégrées pour la reconnaissance d’objet, la saisie vocale et la reconnaissance faciale de la plate-forme Ci Media Cloud de Sony améliorent la finesse de détection, le niveau de recherche et la qualité de transcription. Ci offre également des fonctionnalités de contribution en direct, de streaming et d’écrêtage pour capturer et regarder des transmissions en direct depuis n’importe où.

La technologie LoadingDock et le logiciel FARlink de Crispin permettent aux stations d’agréger des programmes et du contenu commercial depuis différents endroits dans le cloud et sur site à l’aide d’une solution centralisée. En associant l’interface de trafic et l’intégration FARlink de Crispin à la plate-forme Ci de Sony, les groupes de stations peuvent gérer et exécuter la lecture de tout leur contenu depuis le cloud. Le Media Backbone NavigatorX de Sony est une solution de gestion de contenus et de workflows, dans des configurations sur site, hybrides et dans le cloud. Elle comprend de nouvelles fonctionnalités comme la prise en charge native de formats professionnels supplémentaires tels que R3D, DNG, DPX et EPS.

Le XDCAM Air de Sony est un service basé dans le cloud qui crée une passerelle entre les caméras présentes sur le terrain et le studio. XDCAM Air intègre les systèmes de production Media Backbone Hive, Media Backbone NavigatorX et des systèmes tiers pour permettre des workflows d’acquisition simplifiés. Parmi ses nouvelles fonctionnalités figurent l’intercom audio, le streaming en HEVC (H.265) et le streaming multipoint. Le Media Backbone Hive est un système de production intégré pour les actualités et le sport, disponible comme solution sur site ou dans le cloud, qui simplifie les workflows de production, de la planification à l’archivage. Il comprend de nouvelles fonctionnalités comme le transfert et la diffusion ST2110, la retransmission en direct XDCAM air et l’intégration de workflow dématérialisé.

Virtual Production : une solution sur abonnement, à la demande et hébergée dans le cloud, qui fournit un jeu complet d’outils de production pour une diffusion professionnelle simultanée et multi-plate-forme, sans infrastructure ni investissement initial.

 

CatDV

L’activité principale de CatDV se concentre autour d’une technologie destinée à faciliter le stockage, l’organisation et le partage des ressources numériques, ce qu’on appelle communément le « Media Assett Management » (MAM). CatDV propose un système nommé « Square Box » qui regroupe une famille d’équipements permettant de répondre aux besoins et aux budgets des clients au fil du temps.

Les composants de cette famille sont : le CatDV Server pour partager l’accès aux informations. Il se décline en trois tailles différentes. Le « CatDV Essential » pour des petites équipes, le « Enterprise Server » plus important, pour des workflows sophistiqués et le « Pegasus Server » pour les plus grands systèmes avec de l’audit, du reporting et des règles de sécurité flexibles. De même, le CatDV Worker est utilisé pour la procédure d’automatisation du workflow et se décline en trois équipements. Le « Workgroup Worker » limité à trois procédures d’automatisation, alors que « l’Enterprise Worker » est sans limite, et enfin le « Pegasus Worker » qui autorise de multiples usagers sur la même machine. Le cœur du système (Worker Node) active les procédures d’automatisation et autorise l’ingest, l’import et l’export, le transcodage, la publication XML, la fabrication de proxys…

Les workflows complexes sont traités par le « CatDV Web Clients » qui fournit un accès distant au serveur, via un navigateur web. Ainsi, avec cette architecture modulaire et cette variété d’équipements, CatDV assure une grande flexibilité pour assurer les fonctions nécessaires au Media Asset Management.

 

ORACLE

Le spécialiste de l’archive vidéo numérique et de la gestion du stockage propose une offre qui interface les ressources avec des systèmes opérationnels. Sa solution, qui fonctionne bilatéralement, récupère les contenus des systèmes de diffusion pour les archiver et inversement peut aller chercher des contenus archivés… On retrouve cette solution chez la plupart des broadcasters, dont France Télévisions.

Avec Oracle DIVA, la société propose une gamme de solutions hybrides centrée sur les médias, avec des possibilités on-premise, cloud public ou hybride, afin de satisfaire à toutes les exigences de gestion du stockage de contenus, de l’archivage actif, des configurations de disaster recovery ou simplement aux besoins de tous les jours…

Oracle DIVA s’implémente sur Oracle Cloud Infrastructure, optimisé pour la gestion d’actifs multimédias. La puissante intégration entre Oracle DIVArchive et Oracle Cloud Infrastructure, permet de proposer une offre économiquement très attractive qui attire déjà plus de 500 des plus grandes organisations de médias du monde.

Oracle DIVArchive prend en charge un large éventail de solutions de stockage : disques, stockage flash, bandes, stockage objets d’archives dans le cloud. Cette flexibilité permet d’optimiser les coûts de stockage et les performances. Cette année, Oracle a travaillé à la connectivité vers le cloud avec une optimisation qui donne une rapidité d’accès aux informations…

 

QVEST MEDIA

Qvest.Cloud a été mis au point pour les entreprises qui souhaitent orchestrer, gérer et surveiller de manière efficace leurs technologies de médias, que ce soit dans leurs propres locaux, avec un unique fournisseur dans le Cloud, dans un environnement multi-Cloud, ou avec un modèle hybride. Il permet en outre d’ajuster à la demande la quantité de ressources disponibles, et offre des possibilités d’analyse et de planification de la structure de couts des processus de production. À cette fin, Qvest.Cloud inclut des services intégrés d’automatisation dans le Cloud, d’orchestration de workflow, de gestion des utilisateurs, de suivi des processus, d’analyse et de gestion des coûts.

L’interface graphique conviviale utilisée pour la création de workflows peut être reliée à toute application propriétaire qui doit y être intégrée. L’écosystème des partenaires, qui comprend à l’heure actuelle des applications dans le Cloud créées par plus de 40 fabricants des secteurs des médias et de l’informatique, ne cesse de s’élargir.

Qvest Media proposera initialement les versions Qvest.Cloud Ultimate et Qvest.Cloud Go! Qvest.Cloud Ultimate permet l’intégration complète de systèmes dans le Cloud. Les entreprises du secteur des médias et les diffuseurs peuvent ainsi dresser une cartographie de leur workflow de bout en bout à l’aide de Qvest.Cloud Ultimate. Avec Qvest.Cloud Go!, Qvest Media offre des solutions clés en main. Les différentes offres sont proposées suivant un modèle SaaS, permettant une utilisation flexible à différentes échelles. Qvest Media dévoilera ses premières solutions Qvest.Cloud Go! à Las Vegas : Q.Live (production d’évènements en direct), Q.Create (postproduction), Q.Store (archivage), Q.Safe (récupération après sinistre) et Q.Air (playout). Plus de 30 applications partenaires sont en cours d’intégration dans ces produits.

 

FACILIS

Il y a 12 ans, Facilis mettait au point la base de son système de stockage partagé optimisé pour les environnements production multimédia collaboratifs. Celui-ci a l’avantage d’être compatible avec les réseaux fibre, ce qui permet une largeur de bande supérieure pour le stockage objet cloud.

Fidèle à son objectif de simplifier les processus de postproduction, la société a cette année remporté un NAB Show Award pour sa ligne de stockage Facilis Shared HUB. Avec cette gamme de produits tout-en-un, la marque propose un châssis de serveur plus compact que jamais, des options hybrides SSD et HDD à moindre coût et des fonctionnalités d’archivage LTO et cloud intégrées. En France, Facilis est distribué par CTM et Avantcam.

 

LACIE

Conçu avec sa célèbre coque en caoutchouc orange, le Rugged Raid Shuttle offre une capacité de stockage de 8 To dans un boîtier plat et pratique qui peut se glisser facilement dans un sac à dos ou une enveloppe matelassée, ce qui en fait un disque navette idéal pour les professionnels de la création. Il offre une vitesse atteignant 250 Mo/s en Raid 0 pour les performances et en Raid 1 pour la redondance des données ; le logiciel LaCie Toolkit en facilite la configuration. Ce disque intègre également la technologie de chiffrement matériel Seagate Secure avec protection par mot de passe, ce qui permet de protéger les données sensibles contre les accès non autorisés ou le vol de propriété intellectuelle.

Pour les professionnels de la création qui jonglent constamment avec des projets exigeants en données et nécessitant une solution très rapide, le LaCie 2big Raid offre une capacité atteignant 16 To pour le stockage sur PC avec des disques d’entreprise Seagate IronWolf Pro. Les utilisateurs peuvent transférer des séquences vidéo rapidement et efficacement à des vitesses atteignant 440 Mo/s. En outre, ils bénéficient de la connectivité USB-C du périphérique qui assure une compatibilité universelle, y compris avec les technologies Thunderbolt 3, USB 3.1 de seconde génération (10 Gb/s) et USB 3.0.

 

EDIT SHARE

Cette société propose une offre complète pour la postproduction, de la réception des images de la caméra jusqu’à l’archivage à long terme, la livraison et le contrôle de qualité. L’archivage se fait sur bande LTO ou sur disque optique Sony, car selon Edit Share, le LTO offre une durée de vie de 30 ans contre 100 ans pour le disque. Au NAB, Edit Share présentait le logiciel « Flow » qui introduit un nouveau niveau d’intelligence de media management pour la gestion du patrimoine et le stockage. On peut entrer toutes les informations, les indexer et prendre en compte les métadatas émises par les caméras, présentes au moment du tournage. À tout moment, on peut savoir si le fichier vidéo est présent, archivé et, grâce à l’interface, pouvoir le récupérer.

Edit Share propose donc un archivage centralisé et optimisé pour la production de média et la postproduction, accompagné d’outils logiciels qui permettent d’améliorer les conditions de travail, de détecter la perte d’images ou de pixels.

 

WASABI

Nouvel arrivant et trublion dans l’univers du stockage cloud SaaS, Wasabi n’a pas fini de faire parler de lui… Wasabi se targue en effet de proposer les mêmes services qu’AWS, mais en moins cher ! En 2017, cette entreprise américaine basée à Boston a définitivement changé le paysage du stockage cloud en introduisant Hot Cloud Storage, une technologie révolutionnaire de stockage cloud qui s’adapte à toutes les technologies au cinquième du prix et pour jusqu’à six fois la vitesse d’Amazon S3, sans frais cachés supplémentaires ni charges d’API. Cette toute nouvelle approche permet aux utilisateurs de stocker à moindre coût une quantité infinie de données…

L’offre, qui s’adresse à toutes les entreprises, est instantanément disponible. Wasabi fournit une interface compatible S3 à utiliser avec les applications de stockage, les passerelles et autres plates-formes ; toutes les applications et outils de gestion de stockage S3 existants s’architecturent donc de manière transparente. Beaucoup de partenaires se sont rapprochés de cette société qui vient de déployer un data center aux Pays-Bas et qui compte bien gagner des parts de marché en Europe

 

BLACK BOX

Leader des systèmes de distribution de signaux et de connectivité KVM, Black Box a annoncé sa nouvelle application de contrôle à distance pour la plate-forme unifiée KVM Emerald. Première du genre, cette solution logicielle permet aux utilisateurs autorisés d’accéder à distance à une ou plusieurs sources – PC, serveurs, machine virtuelle – par l’intermédiaire d’un réseau KVM Emerald ; le système est donc moins coûteux, plus flexible, plus accessible et plus efficace.

« L’Emerald Remote App est la seule solution logicielle conçue pour les réseaux KVM qui permette d’accéder à la fois à des machines physiques et virtuelles », indique Josh Whitney, directeur des solutions technologiques chez Black Box. « Ce logiciel fait également de Black Box la première entreprise à combiner l’accès matériel et logiciel à un réseau KVM, alliant performance, vitesse et flexibilité. Il s’agit pour nous d’une évolution naturelle des réseaux KVM, et nous serons heureux d’aider nos clients à optimiser leurs opérations grâce à cette combinaison unique d’outils. »

Capable de prendre en charge des connexions simultanées et offrant des performances de pointe – notamment des signaux vidéo full HD jusqu’à 45 IPS –, la nouvelle Emerald Remote App est idéale pour le contrôle à distance de processus et d’applications. Avec les fonctions d’authentification de Boxilla, la solution primée de Black Box pour la gestion de réseaux KVM, les utilisateurs de l’Emerald Remote App peuvent utiliser une liste de connexions pour un accès rapide et simplifié, exactement comme s’ils utilisaient un système matériel traditionnel. L’Emerald Remote App n’est cependant pas rattachée à un point précis : il est donc possible de se connecter au réseau Emerald KVM depuis n’importe où, en utilisant un ordinateur portable ou de bureau.

Étant une solution logicielle, l’Emerald Remote App peut être déployée rapidement et à moindre coût, puis mise à jour très facilement. Le logiciel est téléchargeable gratuitement et les licences sont basées sur le nombre de connexions.

 

ADDER

Adder présentait sa nouvelle série d’équipement AdderLink Infinity 4000 (ALIF4000) qui offre une solution IP KVM, audio et USB en temps réel sur fibre optique en 4K. L’ALIF4000 permet à l’usager (opérateur) de prendre le contrôle de tous les besoins 4K KVM. Il permet d’ajouter des fonctionnalités 4K à une infrastructure existante sans avoir à la remplacer, en ajoutant simplement les émetteurs et récepteurs de la série ALIF4000. 

L’ADDERLink Infinity 100T, facile à intégrer dans un réseau IP existant, est doté d’une connectivité variée. Compatible avec la gamme Infinity, il est disponible en DVI, DP et VGA et alimenté en USB. Il est Plug & Play facilitant son intégration et c’est donc une solution idéale pour des infrastructures ou des baies avec un espace restreint.

En complément de la gamme Infinity on remarque le CCS PRO, switch USB permettant de contrôler jusqu’à 8 ordinateurs.

Adder a obtenu le prix « Best of the Show » 2019 au NAB. La série ALIF4000, double écran 4K 60Hz, audio et USB via une seule fibre optique est compatible avec la gamme Infinity, permet de migrer facilement vers le 4K.

L’ADDERLink XDIP est un équipement compact à faible latence vidéo HD et audio stéréo dédié à des environnements matriciels de taille intermédiaire.

L’ADDERView DDX, une matrice KVM dite « Direct Connect », permet à plusieurs utilisateurs d’accéder à des groupes d’ordinateurs localisés en toute sûreté à l’intérieur des salles des machines. Très ergonomique, il facilite le travail des opérateurs en affichant une vue des différents ordinateurs sources sur un seul écran, ainsi que la possibilité de commuter via le menu en utilisant des écrans tactiles.

L’ADDERLink Ipeps+ offre un accès sécurisé distant à vos PC ou matrices KVM avec une résolution HD, 30 IPS avec une bande passante de 50 Mb/s.

Extrait de notre compte rendu du NAB 2019 paru pour la première fois dans Mediakwest #32, p.42/82. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.


Articles connexes









Micro Salon AFC 2020
 15 septembre 2020