Ecrans

noKzeDoc.tv: la plateforme de documentaires qui intègre de l’IA au service de ses abonnés

noKzeDoc.tv est née de la volonté de professionnels du documentaire de créer un outil tirant parti de l’intelligence artificielle pour offrir une nouvelle expérience aux internautes. Ainsi le documentaire, un genre très fortement apprécié du plus grand nombre, acquiert une nouvelle dimension.
noKzeDoc.png

 

 

Accessible en ligne et par abonnement, noKzeDoc.tv proposera 1 500 films documentaires à son lancement et en ajoutera régulièrement. Une offre riche, variée, éclectique, tous genres confondus allant du reportage au documentaire d’auteur, en passant par des films de pure détente… noKzeDoc.tv s’adresse à l’intelligence, la curiosité et la soif d’ailleurs.

D’ores et déjà, les internautes peuvent tester intégralement l’ensemble des fonctionnalités proposées au travers de films gratuits mis à disposition chaque semaine. Ils peuvent aussi visionner les trois premières minutes de tous les documentaires.

 

D’ici le 6 mars, le pré-abonnement est ouvert…

 

Avec toujours à l’esprit trois lignes directrices : simplicité, plaisir de l’utilisateur et pertinence, la plateforme noKzeDoc.tv a été pensée pour le grand public. Sa construction s’appuie sur la sémantique et l’intelligence artificielle.

« À l’ère du big data et des intelligences artificielles, nous avons cherché à tirer parti de cette technologie pour offrir au plus grand nombre le moyen de satisfaire sa curiosité naturelle », explique Guy Knafo, président et co-fondateur de la plateforme.

Pour réussir son pari, noKzeDoc.tv s’appuie sur des technologies innovantes et développées en France (Perfect Memory, Fractal IT, Kidoma, FlameFy).

                                                                                                                                                     

Parmi les fonctionnalités novatrices de noKzeDoc.tv :

·      Les « noKizz » : des boutons cliquables qui défilent sous les films pendant le visionnage. Associés aux mots cités, ils donnent accès à des « Wikifiches ».

·      Le moteur de recherche évolué fait appel à l’analyse sémantique (qui s’appuie sur le sens du mot). Bénéfice pour l’internaute : il peut trouver un sujet évoqué à l’intérieur même des films et d’un clic, accéder aux extraits liés. Comme si c’était dans un livre, mais c’est dans un documentaire !

·      Les dossiers thématiques : 1 sujet en relation avec l’actualité Û 3 ou 4 films accessibles directement depuis la page d’accueil.

·      La recommandation personnalisée s’appuie, bien sûr, sur l’historique des films visionnés par l’abonné mais aussi sur les « thèmes », multiples et croisés, identifiés par l’intelligence artificielle. Ainsi, dépassant les standards du marché, la recommandation est plus pertinente, plus « intelligente ».

·      L’interface, simple et intuitive, s’adapte à tous les types d’écran (PC/Mac, tablette, smartphone, etc.).

·      Le visionnage d’un film commencé sur un équipement peut se poursuivre sur un autre (Continuum).

 

 « Notre technologie analyse en profondeur les documentaires. Grâce à cela, l’utilisateur peut chercher directement un mot dans un film et immédiatement voir le ou les extraits correspondants. Mieux, durant la diffusion, il peut d’un clic sur un « noKizz » accéder à des informations complémentaires. C’est bluffant ! »

Mais l’ambition de l’équipe fondatrice ne s’arrête pas là. « Avec noKzeDoc.tv, nous faisons la première démonstration de noK, notre technologie», poursuit Guy Knafo. « Nous avons déjà beaucoup d’autres idées sur la manière de l’utiliser. Par exemple, nous réfléchissons à des déclinaisons comme noKzeSports.tv ou noKzeZik.tv. Imaginez, pour le sport nous pourrions parfaitement tisser des liens entre la diffusion d’un ancien match de tennis, le fichier de la règle de ce sport, des portraits de champions (ou pas) voire des documentaires sur le thème : Histoire du tennis : herbe et terre battue … »

L’équipe concède toutefois que l’intelligence artificielle commet encore quelques erreurs : «  Nous les repérons au fur et à mesure puis nous offrirons les plus improbables dans un bêtisier ! »

Et Guy Knafo de conclure : « Nous sommes au début d’une belle aventure où nous allons démontrer que l’intelligence artificielle a son rôle à jouer dans l’accès à la connaissance et que l’exception culturelle française est une réalité moderne qui elle, n’a rien d’artificiel ! »

 

Lancement public : le 6 mars 2018


Articles connexes