DVB World: rencontre avec Thierry Fautier VP stratégie Harmonic (Web TV)

La DVB World Conference 2016 se déroulait en mars dernier à Venise*.  En tant que vice-président stratégie chez Harmonic, Thierry Fautier se consacre à la veille des technologies de pointe: l’UHD, la TV sur IP ou encore la réalité virtuelle sont donc au centre de son attention. Étudiant la viabilité de ces technologies et l’optimisation de leur distribution dans la perspective d’une expérience utilisateur réussie, il s'est exprimé sur la thématique du streaming adaptif pour le multicast...
video

 

« Le terrestre doit se doter de la technologie la plus performante, à savoir aujourd’hui l’HEVC, HD ou Ultra HD avec des technologies de compression très efficaces.  

Pour l’Internet,  les enjeu de compression sont aussi primordiaux parce que vous n’avez pas beaucoup de débit sur réseau mobile ou à la maison, en fin de ligne DSL.  Le problème c’est qu’actuellement les industriels ou les régulateurs mènent une guerre des licencesalors que le but est d’avancer ensemble.

Au dernier meeting HD Forum, TF1 évoquait l’arrivée de l’Ultra HD en France pour  2023. J’espère que cela ira plus vite. Mais il faut aussi se demander si on a tous intérêt à passer au Ultra HD terrestre: une offre 1080p50 à 5 Mb en HEVC peut sans doute suffire.

Toutes les options peuvent être discutées, tout est en fait une question de timing et de modèle économique . Que veut-on mettre en place au niveau des écrans finaux ? Ce qui nous fait espérer chez Harmonic, se sont les boîtes ROKU à 50 dollars que l’on se procure chez Carrefour et que l’on met sur son téléviseur , elle sont sans consteste plus faciles à acheter qu’une dalle à 2000 euros!

Sur le DVB Forum, j’ai présenté ABR multicast qui représente un nouvel axe pour la distribution du « live ». Comme vous le savez, aujourd’hui tout ce qui est adaptif streaming se fait en unicast pour les ordinateurs, tablettes et smartphones. Si le trafic continue à augmenter, si les devices, la résolution continuent à croître, on ne sera plus capable de continuer en unicast. On doit donc aussi envisager de passer à du multicast sur les réseaux managés, mais aussi sur l’internet public.

Et c’est là que la discussion devient intéressante. Comment va-t-on pouvoir mettre ces deux mondes ensemble ?

Les broadcasters mettent de plus en plus de contenus à disposition en Internet. Pour le moment, le trafic est très petit, mais quand on voit les pics de fréquentation du Player BBC sur Jeux olympiques, on se rend bien compte qu’à un moment ou un autre il faudra absorber le trafic.

L’idée est donc d’envisager comment réunir l’industrie côté telco, câblo opérateurs sur IP et l’OTT. Comment mettre tous ces gens  autour de la table pour trouver une spécification commune afin que l’industrie puisse travailler de manière coordonnée. L’adaptative streaming à la mode Apple, à la mode Google, à la mode Microsoft… Ce n’est pas très utile pour la communauté: ils font tous la même chose mais de manière différente. Ici, l’idée est de rassembler l’industrie: DVB est définitivement un bon endroit où établir un standard international pour le broadcast, l’OTT et les services providers. »

 

*Rendez-vous annuel majeur qui réunit quelque 200 diffuseurs, fabricants, décideurs politiques et autres parties prenantes du monde de l’industrie du broadcast le DVB se consacre à l’examen e l’adoption des normes numériques à l’attention des radiodiffuseurs.