Félix & Paul Studios – L’art des contenus 360

Cet article a été publié en Janvier 2016 mais nous vous proposons de le redécouvrir suite à la présentation du Studio sur le Focus VR du MIP TV 2016 !...
Kuriosfin.jpg

La Réalité Virtuelle n’est certes pas une nouveauté, mais la démocratisation de son usage via de nouveaux modes de diffusion (smartphone, lunettes) change les usages et les expériences. Le champ des possibles est vaste et de nouveaux producteurs s’emparent de cette nouvelle forme d’expression. La structure de production Felix & Paul, basée à Montréal, propose une vision artistique forte et s’impose comme l’un des studios les plus réputés au monde.

Felix & Paul Studios ont été fondés par deux amis, Felix Lajeunesse et Paul Raphaël, qui collaborent depuis de nombreuses années sur de la production et la réalisation de films publicitaires. Ils se sont toujours intéressés en parallèle à des sujets plus artistiques, comme les installations vidéos, le mapping 3D, la 3D stéréographique.

Sur une installation, en particulier, ils avaient filmé un personnage en 3D Relief et projeté le film à l’échelle 1 sur un écran transparent. C’est cette réalisation qui fut le déclencheur de leur attirance vers la réalité virtuelle. « Le public avait l’impression de vivre l’œuvre, d’avoir un rapport à l’autre, et ce rapport de présence, c’est quelque chose que nous vivons avec la VR », souligne Felix Lajeunesse.

Lorsque les premiers kits de démo de l’Oculus Rift arrivent en 2013, Felix & Paul Studios se sont immédiatement portés acquéreurs de plusieurs kits et ont commencé à développer leurs propres outils de production tant pour l’image que pour le son. « Nous avons créé notre propre caméra 3D 360, et nous conservons une grande discrétion sur sa conception ; d’ailleurs le studio refuse toute photo sur le plateau de tournage. Nous n’avons pas toujours tourné avec la même caméra, et comme nous n’étions pas satisfaits en termes de qualité de ce que nous pouvions trouver sur le marché, nous avons taillé un modèle sur mesure. La caméra n’a de sens qu’avec la postproduction qui l’accompagne. Notre caméra est parfaite pour nos usages. » 

L’une des premières réalisations fut Strangers, un film sur un artiste canadien, Patrick Watson. La caméra ne bouge pas et se retrouve dans le studio du compositeur qui travaille sur l’une de ses mélodies. Ce qui est admirable, c’est de se retrouver dans l’intimité de l’artiste, de le voir créer, téléphoner, hésiter sur une note. La VR 360 trouve ici toute sa légitimité, le spectateur s’abandonne à la scène et il s’établit une connexion sensible avec un acteur « virtuel ».

Nous sommes loin des films nauséeux de montagnes russes qui dérangent, perturbent, et sont finalement assez contreproductifs pour faire la promotion de la réalité virtuelle. Autre étape importante dans la vie des Studios en 2014. Lors de l’événement SXSW, Oculus ouvre un département Film & Media, et demande à Paul & Felix Studios de produire du contenu exclusif en réalité virtuelle pour le lancement du casque Samsung Gear VR pour le grand public.

Depuis cette date, les projets se suivent, et cette fois c’est Universal qui donne carte blanche aux Studios Felix & Paul pour la réalisation d’un film « compagnon » pour la sortie de Jurassic World. Là encore, les Studios surprennent et, plutôt que de faire un film sensationnel, décident de casser les codes du film d’action. Le spectateur assiste au déjeuner d’un dinosaure et, celui-ci sentant une présence, s’approche à quelques centimètres du visage du spectateur et sa queue passe au dessus de sa tête. Le film est simple, mais procure un grand sentiment d’immersion, et la bande son y est pour beaucoup.

Dans un autre genre, Kurios, pour le Cirque du Soleil. Ce n’est pas un film sur le Cirque du Soleil, mais une expérience différente. Le spectateur est au centre de la piste et, tout autour de lui, des artistes se succèdent ; des numéros, parfois en parallèle, interpellent le spectateur. Les Studios se lancent dans la série, et produisent actuellement Nomad, une série documentaire en réalité virtuelle qui suit des peuples nomades à travers le monde en Mongolie, au Vietnam, en Malaisie…

La part de l’audio

La VR 360 nécessite un vocabulaire cinématographique totalement renouvelé. Tout ce que l’on connaît comme codes est à réinventer. L’audio prend une part importante dans le storytelling. Les fondateurs de Felix & Paul Studios se sont associés à Jean-Pascal Beaudoin, ingénieur du son, pour créer Headspace Studio qui est dédié à la production et postproduction audio 3D. En terme d’outils, la société travaille avec des solutions standard mais développe un workflow pour faciliter la postproduction VR. « Pour le moment il n’y a pas de standardisation sur l’audio mais nous suivons de près le Mpeg-H qui comprend une partie canaux traditionnelle, object audio et son ambiophonique. Le format ambiophonique permettrait, entre autres, de nouvelles possibilités créatives telles que l’équivalent sonore du positional tracking visuel ou encore de zoomer sur une zone, souligne Jean-Pascal Beaudoin. Pour le film Kurios du Cirque du Soleil, le son a été capté en quad stéréo binaurale. Chaque personnage, chaque instrument étaient équipés d’un microphone. L’un des principaux défis étant de repositionner ces sons dans l’espace, près de deux mois de mixage ont été nécessaires ».

 La qualité avant tout

Les Studios se concentrent sur la fiction, le documentaire et sur de nouvelles formes artistiques. Malgré de nombreuses demandes, ils résistent, pour le moment, aux sirènes de la pub et du marketing. Ce choix est rendu possible car Felix & Paul Studios, ont un partenariat exclusif qui leur permet de produire des contenus haut de gamme, originaux. La société se positionne réellement comme un créateur de contenu et non un fournisseur de technologies. « Nous pouvons accueillir des créateurs qui veulent produire des contenus chez nous, mais uniquement dans le cadre d’un projet global. Nous ne louons pas notre matériel », insiste Felix Lajeunesse.

Nous sommes encore à l’aube du 360, et de nombreuses étapes sont encore perfectibles. Les fondateurs se sont entourés d’une équipe de professionnels et ont embauché, notamment, Sebastian Sylwan – qui a travaillé au sein de Weta Digital – comme directeur technique. Paul & Felix Studios ont également créé une filiale dédiée à la postproduction audio 3D, là aussi pour travailler à fond sur le sujet de l’audio. Cette société, Headspace Studio, peut, à la différence de Paul & Felix Studios, fournir des services de postproduction pour d’autres producteurs. Récemment, Headspace Studio est intervenu sur un film produit en France par Okio Studio*.

« Nous développons des concepts, des idées et nous demeurons patients par rapport à la création. Nous mettons de l’énergie dans chaque projet, nous trouvons des solutions pour que le contenu soit le meilleur possible. Le public ne doit pas être déçu, sinon il va rejeter la technologie. La RV est un peu comme un mobile de Calder, c’est un medium très fragile qui peut être déséquilibré rapidement », conclut Felix Lajeunesse.

* Retrouvez l’intervention de Jean-Pascal Beaudouin lors de la conférence durant Screen4All Forum

…Pour rester à la pointe de l’information sur les innovations de rupture du numérique et les nouveaux métiers qui les accompagne mais aussi pour développer votre réseau, participez au Forum Screen4ALL en Octobre prochain. Deux jours autour de 3 thèmes …

     – L’immersion 360 °/ VR
     – Production Cinéma/Broadcast : Nouveaux métiers et nouvelles pratiques liées au numérique
     – ULTRA HD /4K

Screen4ALL propose aussi une formation de 5 jours soutenue par le programme Europe Creative

Pour plus d’informations visitez le site : www.screen4all.com

 

 


Articles connexes