Retour sur le NAB 2019 – Sécurité & Antipiratage

Nagra, Limelight, Arvato, TVU Networks, Dalet, CenturyLink… Un tour d'horizons de toutes les nouveautés que l'on pouvait découvrir sur les stands de ces sociétés durant le NAB...
13_1_Dalet.jpg

 

NAGRA

L’expert de l’antipiratage Nagra a focalisé beaucoup de ressources R&D sur l’IP Blocking, une technologie qui permet de bloquer les flux pirates chez les opérateurs. « Nous avons commencé à déployer cette offre au Royaume-Uni et nous la développons aujourd’hui au Portugal. L’IP Blocking détecte via le réseau le service pirate et toutes les adresses IP qui y sont rattachées pour les bloquer », explique Jean Philippe Plantevin, vice-président de Nagra Antipiratage.

Sur le salon, le fabricant suisse présentait, en collaboration avec BitRouter et Harmonic, une solution globale d’activation de services vidéo ATSC 3.0, une offre spécifiquement développée pour les radiodiffuseurs du marché nord américain. Cette démonstration de solution de bout en bout montrait comment les radiodiffuseurs peuvent activer la réception et la monétisation de contenu ATSC 3.0 pour les récepteurs ATSC 3.0 connectés et non connectés…

 

LIMELIGHT

Limelight a simplifié le processus de protection du contenu vidéo en ligne haute qualité grâce à une ouverture aux solutions de tatouage numérique de pointe. Avec ce tatouage, les distributeurs de contenus peuvent facilement fournir à leurs clients un haut niveau de qualité vidéo et sonore, tout en garantissant la traçabilité des éléments multimédias, de manière à lutter contre le piratage et la fuite de contenus.

Ainsi, un grand studio d’Hollywood utilise le tatouage NexGuard de Nagra, appliqué de manière dynamique par Limelight ARC Light pour ses services de diffusion en streaming de films et d’émissions de télévision. L’un des principaux fournisseurs de services OTT utilise Irdeto avec les services de diffusion de vidéos Limelight pour appliquer de manière dynamique un tatouage au contenu lorsqu’il est diffusé auprès des utilisateurs.

Limelight a également mis en place de nouvelles fonctionnalités d’insertion de publicités côté serveur, grâce à la plate-forme d’insertion dynamique de publicités DAI (Dynamic Ad Insertion) de AdSparx. Les distributeurs de contenus peuvent ainsi facilement contourner les limites des solutions traditionnelles d’insertion de publicités côté client – qui génèrent des expériences de visionnage incohérentes et sont sensibles aux bloqueurs de publicités – ce qui permet aux fournisseurs de services vidéo OTT d’augmenter leurs recettes publicitaires dans les contenus vidéo live

 

ARVATO

Arvato, société qui appartient à Bertelsmann, groupe de médias et services allemand d’envergure internationale, propose initialement une plate-forme MAM et un système de broadcast management. Cette année, Arvato enrichit son offre avec une solution d’édition vidéo et un service d’IA.

Media Editor, qui s’intègre dans l’écosystème de production d’Arvato Systems, est un logiciel complet destiné à l’édition journalistique et à la préparation du contenu. Les projets Media Editor peuvent être facilement exportés et publiés sous divers formats, notamment carré et vertical, ou peuvent être ouverts dans Adobe Premiere Pro pour une édition plus personnalisée.

Media Editor propose des fonctionnalités basiques de glisser-déposer, quelques transitions et effets, et une correction colorimétrique de base. La solution dispose aussi d’une fonctionnalité d’enregistrement de voix off, d’un mixage automatique des pistes audio et de graphiques animés pour le sous-titrage ; une librairie d’animation est à venir. Media Editor s’interfacera avec VPMS (la solution MAM d’Arvato et Vidispine). En tirant parti de la technologie avancée de streaming de VPMS, ses utilisateurs pourront travailler n’importe où avec une lecture vidéo de qualité, même lors de connexions à vitesse réduite. Disponible en version beta avec les services AWS, Microsoft et Valossa, Media Editor sera bientôt compatible avec les services Google, Vocapia and TextRazor…

 

TVU NETWORKS

Solution de flux de travail intégrée et automatisée pour l’acquisition, l’indexation, la production et la distribution de contenus vidéo en direct dans le cloud, TVU MediaMind a remporté un prix du Produit de l’année sur le NAB.

TVU MediaMind utilise un flux de travail centré sur l’histoire pour aider les radiodiffuseurs et les organisations de médias à rationaliser le processus de production et de diffusion de vidéos en direct en s’alignant sur la façon dont l’audience consomme le contenu vidéo.

L’automatisation de MediaMind se base sur l’intervention d’une intelligence artificielle tout au long du processus, du tournage de la vidéo à l’indexation des clips, en passant par la production et le partage de contenus vidéo personnalisés pour un public donné. La solution élimine les barrières entre les différents services de production – médias sociaux, numériques, production audiovisuelle – et révolutionne la manière dont les médias sont produits, distribués et utilisés dans les flux de travail existants. L’IA permet notamment l’automatisation des contributions et une rationalisation de la production sur le cloud et de la distribution sur IP.

 

DALET

Cette année, Media Cortex – plate-forme de services d’IA de Dalet proposant des services cognitifs et de l’apprentissage automatique autour des opérations de contenus – entre en phase de commercialisation. Dalet annonce aussi une montée en puissance de ses outils de recommandation. Par ailleurs, le spécialiste du MAM lance Remote Editing Framework, une solution d’édition pour travailler en mobilité, et dévoile également One Play…

« Présenté sur IBC 2018, Media Cortex entre véritablement dans une phase de déploiement avec des clients qui l’ont notamment adopté pour travailler sur les archives. Cette plate-forme cloud en mode SaaS, qui a bénéficié d’un gros travail de R&D depuis deux ans, s’interface en général à Dalet Galaxy five », souligne Robin Kirchhoffer, directeur marketing des opérations chez Dalet avant de poursuivre… « Media Cortex permet un enrichissement des données fichiers avec la possibilité de présélectionner le moteur de recherche en fonction du flux de travail de la chaîne TV qui l’adopte, l’alignement des métadonnées se met ainsi au diapason la taxonomie des clients avec la possibilité de présélectionner le moteur d’IA en fonction des contenus et du flux de travail du groupe média qui l’adopte… »

Dalet a aussi beaucoup travaillé sur ses outils de recommandation de contenus dans l’environnement de travail… Parmi ces outils, « Discovery Panel » permet notamment d’apporter aux journalistes d’une rédaction des recommandations de titres, de tags, de contenus ou encore affiche d’autres sujets sur la même thématique, ce qui évite les doublons de travail pour la vidéo comme pour l’audio ou les doublons éditoriaux…

Tout comme Media Cortex, Remote Editing Framework a fait ses débuts sur IBC 2018… « La collaboration est au cœur des préoccupations de Dalet qui développe depuis ses débuts des solutions Desktop. Avec Remote Editing Framework, tous les collaborateurs d’une organisation de média peuvent éditer sur un PC en restant en contact avec la rédaction et avec un accès aux assets de la newsroom…La collaboration est au coeur des préoccupations de Dalet qui développe depuis ses débuts des solutions qui permettent de connecter les équipes et les différents systèmes. Avec Remote Editing, la collaboration prend un nouveau tour pour les journalistes qui peuvent maintenant éditer sur leur ordinateur portable depuis le terrain, en restant connecté avec la rédaction et avec un accès aux assets de la newsroom. C’est un gain de temps significatif. »

La solution dispose d’une sécurisation des droits et de niveaux d’administration hiérarchisés. En cas de perte de connexion IP, Remote Editing Framework se resynchronise automatiquement et si le débit de la connexion est trop bas, un proxy basse résolution est généré. L’approche de cette solution en fait un outil idéal pour l’actualité et le sport ; Dalet travaille aussi avec Adobe pour ouvrir sa proposition à Premiere Pro », précise Robin Kirchhoffer.

Par ailleurs, One Play, nouvelle solution d’automation de Dalet, gère l’orchestration des contenus sur les écrans et les réseaux sociaux en temps réel. Grâce au Worflow Engine Dalet, elle pourra prévoir et suggérer des publications et envoyer des notifications à l’audience. « Jusqu’à présent le community management était développé en parallèle du système et déconnecté de Dalet Galaxy Five ; avec One Play c’est terminé ! Du coup on peut travailler avec des templates qui seront réutilisés, voire mutualisés… », commente le directeur marketing des opérations.

Enfin, Dalet Xtend ouvre son workflow à Adobe, notamment à Audition, solution logicielle parmi les plus populaires dans les chaînes de télévision pour mixer et éditer de l’audio. Le panneau Dalet Xtend pour Adobe Audition prend en charge la gestion de session avec la possibilité de rechercher et de parcourir les catégories du catalogue de contenus Dalet Galaxy Five. Les utilisateurs peuvent importer des titres audio et vidéo avec des marqueurs dans la timeline d’Adobe Audition, ainsi que des clips, des storyboards et des fichiers EDL. Les éditeurs d’Adobe Audition peuvent également enregistrer des sessions formatées pour Dalet Xtend directement dans le catalogue de contenus de Dalet Galaxy Five et les archiver sans quitter l’application.

France Dalet, qui possède plusieurs clients historiques – tels Next Radio, France Télévisions, TF1, Canal+ – travaille actuellement sur plusieurs gros chantiers.

 

CENTURYLINK

D’après les dernières estimations, le nombre d’abonnés OTT s’élève à 375 millions dans le monde et continue d’augmenter. Étant donné les exigences placées sur les plates-formes numériques OTT, CenturyLink, a annoncé un accord global avec Streamroot, un fournisseur de solutions réseau peer-to-peer pouvant être utilisées en combinaison avec le réseau CDN (Content Delivery Network) de CenturyLink. La plate-forme, appelée CenturyLink CDN Mesh Delivery, exploite un réseau interconnecté pour faciliter la gestion des montées en charge du trafic.

La plate-forme CDN Mesh Delivery de CenturyLink est idéale pour :

• Les plates-formes OTT qui envisagent de développer la diffusion de séries populaires et de programmes en replay, de manière rentable.

• Le streaming de chaînes conventionnelles (« linear tv »), pour des compétitions sportives et des évènements en direct hautement médiatisés, qui doivent fournir un service ininterrompu de haute qualité à tous, n’importe où.

• Les diffuseurs et producteurs de contenus qui doivent gérer des pics de trafic imprévus et une demande croissante, sans avoir à investir dans des coûts d’infrastructure supplémentaires.

CenturyLink a annoncé l’expansion de son portefeuille de connectivité et de services cloud en y ajoutant la plate-forme IBM Cloud Object Storage. Avec cette nouvelle option de stockage, CenturyLink peut offrir aux sociétés opérant dans le secteur des médias et des divertissements une solution encore plus évolutive, hautement disponible et sécurisée qui facilite la gestion et la diffusion de leurs contenus dans le monde entier.

Alors que l’audience des médias augmente avec plus encore d’utilisateurs qui préfèrent consommer du divertissement sur des appareils mobiles, les sociétés opérant dans le secteur repensent constamment la façon dont elles peuvent prendre en charge et diffuser de plus grands volumes de contenus de haute qualité aux clients du monde entier. Avec des études indiquant que les réseaux de diffusion de contenu (CDN) transporteront 72 % du trafic internet d’ici 2022, le besoin qui existe pour une approche de cloud hybride incluant un stockage et des workflows basés dans cet environnement pour soutenir cette croissance a considérablement augmenté.

La plate-forme IBM Cloud Object Storage offre aux clients de CenturyLink une solution centralisée, robuste et évolutive qui les assiste sur leur capacité à gérer et diffuser du contenu de façon sûre et à très grande vitesse. IBM Cloud Object Storage peut prendre en charge des bibliothèques de contenus de toutes tailles pour une gestion et une distribution numérique sans accroc, ce qui est particulièrement important pour les sociétés opérant dans le secteur des médias et des divertissements qui doivent diffuser et gérer de manière sécurisée de grandes quantités de contenus de multiples formats.

Le réseau de diffusion de contenu (CDN) de CenturyLink :

• a distribué ~42,8 exaoctets de données à l’échelle mondiale en 2018.

• a traité 74,4 trillions de requêtes à l’échelle mondiale pour des contenus média tels que vidéos et images, en 2018.

• a connu des pics de trafic allant jusqu’à 27,98 Tbps en 2018 (15,75 Tbps en 2017).

• fournit plus de 40 Tbps de capacité en périphérie de son réseau global, présent sur les six continents et dans plus de cent grandes métropoles.

• dispose de 60 pétaoctets de stockage.

 

Extrait de notre compte rendu du NAB 2019 paru pour la première fois dans Mediakwest #32, p.42/82. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.


Articles connexes