Retour sur le NAB 2019 – Spécial audio

Même si certains fabricants n’attendent pas les salons pour annoncer et présenter leurs nouveaux produits, le NAB de Las Vegas figure malgré tout parmi les rendez-vous importants retenus par les constructeurs audio pour présenter leurs nouveautés sur le sol américain. Et si l’audio immersif, les encodeurs ATSC3 et AC4 restent au centre des préoccupations, notre sélection produits montre une certaine activité du côté du tournage, notamment des enregistreurs.
15_NAB_Ambiance.jpg

 

ADOBE

Audition, le logiciel audio d’Adobe revient avec une version 12.1 dotée de quelques améliorations parmi lesquelles une option d’enregistrement Auto Punch avec pré-roll ajustable et décompte visuel et un zoom qui désormais peut s’ajuster de façon à ce que le ou les clips sélectionnés remplissent entièrement l’écran. Également au menu, une fonction de mix automatique de type Ducking qui génère une courbe d’automation que l’on peut affiner dans la section Ducking afin d’atténuer plus ou moins le niveau de la piste musique ou ambiance en fonction du volume de la piste voix, deux raccourcis pour décaler les clips vers la piste inférieure ou supérieure, ainsi que l’ajout et l’édition de points clés.

 

STUDIO TECHNOLOGIES

Studio Technologies profite du NAB pour présenter la 207 eSports Console, un produit conçu pour le marché du e-sport et plus précisément les compétitions de gaming sur PC. Doté d’un micro, d’un convertisseur AD, d’entrées analogiques (XLR 5 broches, jack TRRS, jack TRS) et Dante, ce nouveau pupitre permet l’intégration directe avec le PC des joueurs en réseau. Compatible avec les principaux combinés micro/casque utilisés en broadcast comme chez les gamers, l’appareil propose également une entrée ligne stéréo afin de connecter directement la sortie du PC et la diffuser ensuite en réseau sur deux canaux Dante, tandis qu’un bouton à trois positions permet de choisir parmi les différentes source de monitoring. L’ensemble est alimentable en PoE et configurable via l’application maison STcontroller.

 

BOSE

Évolution du B30, le SoundComm B40 est un micro/casque d’intercom dédié aux applications pro, notamment dans les environnements bruyants. Alimenté par deux piles AA, il comprend un système de réduction de bruit actif, un micro dynamique plus sélectif que dans la version 30 et de surcroît orientable pour permettre le positionnement à gauche ou à droite. Il sera disponible en version mono XLR 4 femelle ou stéréo mâle 5 broches suivant les besoins.

 

PLIANT TECHNOLOGIES

Conçu avec l’idée de simplifier les connectiques XLR utilisées entre les casques intercom et les boîtiers ceinture, la série d’adaptateurs FleXLR de Pliant Technologies permet par exemple de réaliser des liaisons mâles XLR 4 vers mâle XLR 5 broches (référence PAC FLX-45) ou encore mâle XLR 4 vers mâle XLR 4 (référence PAC FLX-44). Toujours chez Pliant, la nouvelle série MicroCom est un système d’intercom simple canal très simple d’utilisation reposant sur un boîtier ceinture opérant sans base et permettant à cinq ou dix utilisateurs (suivant le modèle) de communiquer en full duplex avec une autonomie d’une dizaine d’heures. Une première version opérant dans la bande des 900 sera d’abord disponible sur le marché américain, tandis qu’une version 2,4 GHz conçue pour le marché européen est attendue avant la fin de l’année.

 

ZAXCOM

• Enregistreur Nova

Nouvel enregistreur mixeur compact, le Zaxcom Nova intègre quatre entrées micro/ligne dotées de la technologie NeverClip, deux entrées lignes, quatre entrées AES configurables (AES3 avec SRC, AES42 ou entrées pour récepteurs HF) et six sorties mixtes analogiques ou AES. La section enregistreur peut produire jusqu’à douze canaux 24 bits et travailler à toutes les fréquences normalisées jusqu’en 192 kHz, les fichiers produits au format Marf II ou BWF étant stockés sur une ou deux cartes SD en simultané. Pour commander l’ensemble, la machine propose cinq encodeurs multifonctions (gain d’entrée, gain des émetteur ZaxNet et fader) organisés en quatre banques de cinq. Notons enfin que deux récepteurs doubles Zaxcom QRX212 mono ou stéréo peuvent être enfichés directement dans le Nova, ce qui peut représenter un total de huit canaux HF avec la gestion des fréquences et du scan HF intégrée. Le Nova propose deux entrées redondantes pour l’alimentation et sa disponibilité est annoncée pour cet été.

• Récepteur URX100

Avec l’URX100, Zaxcom revisite le concept de récepteur IFB en présentant un récepteur stéréo UHF utilisant la transmission numérique maison avec time-code et une sortie casque pour l’IFB, mais en y ajoutant un boîtier intercom avec un micro commutable type PTT (Push To Talk) et une entrée Talkie-Walkie. Selon ses concepteurs, l’ensemble peut faire office de lien mixette/caméra avec monitoring casque, liaison perche HF avec intercom entre le perchman et le chef op, ou encore récepteur avec TC pour reflex. Notons que les configurations de routing et de monitoring du circuit d’intercom peuvent s’effectuer via l’App dédiée et que l’autonomie annoncée est de huit heures via trois piles AA alkaline. L’URX100 est dès à présent disponible en quantité limitée.

• Émetteur ZMT3-X

Zaxcom poursuit le développement de la série ZMT3 avec le petit émetteur ZMT3-X qui reprend les principales caractéristiques du ZMT3 standard (enregistrement sur micro SD, émission HF numérique…), mais se singularise avec un boîtier un peu plus épais taillé pour les tournages extrêmes avec son revêtement caoutchouté résistant à l’eau. Autre particularité, il propose deux entrées format microDot pour travailler en mono ou stéréo avec deux Lavalier, et affiche douze heures d’autonomie (48 heures en mode stand by) grâce à sa batterie Motorola BT100 embarquée.

 

MERGING TECHNOLOGIES – ANUBIS

Nouveau concept chez Merging Technologies avec Anubis, un appareil hybride permettant, en fonction des situations, d’assurer la gestion de monitoring jusqu’au 22.2, de jouer le rôle de télécommande et de petite interface audio 4in/4out (2Mic-Line+2 Line-Instrument sur Combo Jack-XLR). Présentée dans un boîtier format desktop, l’ensemble comprend une section Talkback, la connectivité Ravena/AES67, un écran tactile LCD 800 x 480 pixels, deux sorties casque, le GPI et le Midi, tandis que sous le capot, on trouve un traitement DSP assurant le routing et le mixage. L’ergonomie est conçue autour d’un écran tactile, d’un gros encodeur multifonction et de sept boutons paramétrables qui permettent par exemple de gérer les entrées/sorties physiques de l’interface, mais aussi toutes celles présentes sur le réseau AES67/Ravenna. Au bout du compte, l’ensemble peut piloter les entrées et sorties d’un studio, mais également son monitoring grâce à ses capacités de mixage intégré.

 

SOUND DEVICES – SCORPIO

Nouveau haut de gamme chez Sound-Devices, le Scorpio, s’il reprend grosso modo les dimensions de la 688, représente en fait un sacré bond en avant en termes de puissance. Il renferme en effet un mixeur 32 canaux, un enregistreur 36 pistes et se voit doté de 16 entrées micro/ligne, 12 sorties analogiques, mais aussi 32 canaux I/O Dante, un bus 12 voies (deux pour le mix et dix additionnels) tandis que le stockage s’effectue sur un disque SSD interne de 256 Go secondé par deux slots SD. Parmi les choix de formatage pour le stockage, figure l’exFAT qui présente l’avantage de faire tomber la fameuse limite des 4 Go par fichier.

L’assignation des canaux est entièrement libre, mais le nombre d’encodeurs et de faders en face avant étant limité à douze, le contrôle des voies additionnelles se fait soit via l’écran, soit au moyen d’une surface de contrôle USB compatible avec le protocole Midi MCU (Mackie Control Universal) comme la série M+ de chez Icon conseillée par Sound-Devices. On note également la présence d’un port USB-C utilisé pour le transfert de fichiers en USB 3.1. On retrouve sinon un module TC complet, tandis que l’alimentation interne est assurée par deux accus format Sony L ou en externe via un port non pas HiRose mais TA4 car la bête a, paraît-il, des besoins copieux.

Les préamplis procurant 76 dB de gain sont visiblement d’un design nouveau mais, comme toujours chez Sound-Devices, on garde une gestion de la dynamique assurée en premier lieu par un limiteur analogique complété en sortie par des limiteurs numériques réglables sur tous les canaux, ainsi que les traditionnels coupe-bas et retards. Par contre, la Scorpio se distingue avec une nouvelle section EQ complète.

L’ensemble du processing est assuré par trois puces FPGA et trois processeurs Dualcore ARM qui motorisent mixage et traitement en 64 bits, une résolution également disponible pour la production de fichier mono ou poly au format RF64 Waw. L’accès aux fonctions et la visualisation des niveaux est assurée par un LCD tactile 320 x 240, mais le pilotage peut également se faire à distance via USB sur tablette Android et bientôt iOS avec l’App SD-Remote. Le pilote en Bluetooth sera quant à lui disponible ultérieurement, via la prise « antenna » présente sur le boîtier.

Au sein de la connectique analogique, on note six XLR correspondant aux six premières entrées (également configurables en AES3 ou 42) deux mini XLR TA3 et huit TA5 pour les suivantes. Le poids du Scorpio est de 2,6 kg sans batterie ni sacoche.

 

ZOOM F6

Comme son nom le laisse penser, le Zoom F6 annoncé pour juin comprend effectivement six entrées micro, mais une seule sortie stéréo sur minijack. Il reprend le design de préampli et le générateur de TC de son ainé le F8 tandis que la partie enregistreur peut produire des fichiers BWF comprenant jusqu’à six pistes isolées + mix bi-piste en résolutions 24 bits, 32 bits, ou les deux en simultané, mais avec un stockage sur carte SD (un seul lecteur). L’alimentation peut être assurée en interne par quatre piles AA ou, plus confortable, au moyen d’un accu format Sony L pour une autonomie de l’ordre d’une journée. Le F6 peut également être alimenté par une source externe via USB-C. L’ergonomie est assurée par un petit écran couleur et une molette multifonction présente sur le côté droit de la machine.

L’originalité du F6 repose sur sa résolution 32 bits, lui permettant de ne pas intégrer de réglage du niveau d’entrée. Les enregistrements se font donc au gain unitaire micro ou ligne sur lequel on applique un gain via le fader au moment de l’enregistrement ou en postproduction, un moyen de minimiser l’absence de limiteur analogique avant conversion qui était jusqu’alors l’un des points critiqués par certains testeurs. Notons enfin la présence d’une option Automix intégrée et le contrôle à distance via Bluetooth depuis un smartphone muni de l’App maison.

 

RØDE – WIRELESS GO

Aux côtés de la gamme RødeLink, Røde lance le Wireless Go, une liaison sans fil numérique 2,4 GHz comprenant un émetteur clippable avec micro intégré et entrée pour un Lavalier externe, un récepteur à niveau commutable (0 dB, -6 dB, -12 dB) également clippable sur une griffe porte-flash par exemple. Les deux composants sont de la taille d’un briquet zippo et pèsent une trentaine de grammes. Réponse directe à la gamme Sennheiser XSW-Digital, la liaison Wireless Go se lance donc également sur le créneau des liaisons sans fil à 200 euros super simples à utiliser visant principalement le marché des créations de contenu d’entreprise, les youtubers, voire les applications de conférence.

L’ensemble ne comprend pas de micro cravate, mais est livré avec deux bonnettes antivent en fourrure, un câble minijack pour liaison DSLR, les câble USB pour la recharge des accus internes et une pochette de rangement.

 

AUDINATE – DANTE AV MODULE AVEC VIDEO FOR AUDIO

Sur le stand Audinate, c’est bien sûr la venue des intégrations produit autour de la carte Dante AV module et du Dante AV Product Design, son kit de développement associé qui font le buzz, sachant qu’une fois implémentée, la technologie Dante AV permet la distribution IP sur réseau Ethernet 1 Gbit de huit canaux audio en émission et réception et d’un canal vidéo synchrone en 4K@60 Hz incluant HDR, HDCP 2.0, l’EDID et le CEC. Dante AV transmet également l’USB, l’infrarouge et le RS232, ce qui permet de piloter plusieurs sources et diffuseurs à travers le réseau sans boîtier supplémentaire. Par défaut, l’interface vidéo 32 bits intégrée à la carte s’appuie sur le Jpeg 2000, mais apparemment, d’autres codecs sont envisageables.

En parallèle, le distributeur français Pilote Films nous informe d’une baisse de prix sur les petits adaptateurs Audinate AVIO Dante disponibles en analogique, USB ou AES3.

 

SENNHEISER

Pour Sennheiser, les nouveautés NAB reprennent en partie les annonces de l’IBC avec quelques additions comme la nouvelle gamme sans fil XSW-Digital et des avancées dans les disponibilités, notamment pour l’émetteur de poche SK 6212 de la série Digital 6000. Chez Neumann, dans la gamme des enceintes KH, le caisson de basses KH 750 DSP fait son entrée tandis le casque NDH 20 annoncé au Namm entre sur le marché du monitoring studio haut de gamme.

Enfin, dans la gamme Ambeo, Sennheiser présente toujours son prototype de micro Sport Microphone Array ainsi que l’Ambeo SoundBar, une barre de son 5.1.4 haut de gamme dédiée à le reproduction et à la vérification de contenus immersifs, disponible depuis mai dernier.

 

SHURE – MICRO CRAVATE TWINPLEX SERIES

Shure lance la série TwinPlex, une gamme conçue pour les applications demandant qualité et dynamique importante comme la prise de son cinéma, le théâtre et la comédie musicale. La gamme intègre un design à deux capsules annoncé comme peu sensible aux détimbrages hors axe et un câble fin, résistant, pouvant être peint, et insensible aux effets de mémoire de forme. Elle comprend actuellement le micro serre-tête miniature TH53 et le micro-cravate TL45.

 

PRO TOOLS 2019

Pas de version 2019 disponible pour Pro Tools au moment du NAB, mais c’est chose faite depuis début mai où Avid a profité du salon berlinois Superbooth. Pas de bouleversement, ni de killer fonction pour cette nouvelle mouture, mais des évolutions qui devraient se montrer appréciables au quotidien, notamment pour les utilisateurs intensifs.

Parmi elles, figurent la compatibilité Mac OS Mojave et un nommage des pistes plus fonctionnel, mais surtout un nombre de pistes audio disponibles à la lecture en augmentation grâce aux 1 152 Voices implémentées dans Pro Tools Ultimate et aux 384 de la version standard. En outre, afin d’améliorer la fluidité, certaines actions (création, suppression, activation ou désactivation de pistes, insertion ou suppression de plugs-in ou de send, modification des E/S, ajustement d’une sélection ou d’une boucle…) deviennent envisageables sans avoir à stopper la lecture. Enfin, pour les licences multi-utilisateurs, le Multiseat License est une licence flottante PACE sur serveur qui facilite l’administration des licences et élimine la nécessité d’iLoks au sein d’une entreprise ou d’un centre de formation.

D’autre part, avec la nouvelle version de l’App Pro Tools Control, disponible depuis début mai, la gestion de tout système de monitoring compatible EuCon (Pro Tools MTRX, XMON…) devient accessible depuis un iPad. D’autre part, des fonctions facilitant la sélection et la navigation au sein d’un grand nombre de pistes comme les « Scroll to Track » ou « Scroll into View » deviennent présentes dans le protocole EuCon ainsi que dans Pro Tools.

 

GENELEC

Pour Genelec, le NAB fut l’occasion de présenter ses enceintes actives pour les studios professionnels et le home cinema. Au NAB, Genelec mettait en valeur les améliorations des subwoofers de la série F qui offrent désormais un meilleur rendement. L’actualisation porte sur la connectique (entrée numérique optique et coaxiale), un plus grand niveau de pression sonore, un contrôle à distance RF, par câble ou infrarouge et une source d’alimentation améliorée (voltage universel par commutation). Par ailleurs, les subwoofers actifs de la série F1 et F2 complètent les moniteurs actifs deux voies de la série G offrant une qualité de son supérieur, un niveau de pression sonore élevé et un niveau d’amplification de classe D. La connectique analogique n’a pas été abandonnée pour autant. On dispose d’entrées/sorties stéréo analogiques (prises RCA, XLR, LFE/LINK). Ces équipements sont compatibles avec les moniteurs professionnels de studio et une connexion en chaîne de multiples subwoofers.

La série 8000 concerne des moniteurs deux voies professionnels qui bénéficient du système dit « Minimum Diffraction Enclosure (MDE) » réduisant les diffractions. La série SAM (Smart Active Monitor) concerne des moniteurs trois voies compacts. Pour les positionner, il suffit d’utiliser un ordinateur (PC ou Mac) et de télécharger l’application de Genelec qui propose un algorithme expert pour faciliter l’installation dans la salle grâce à un microphone de calibration qui analyse l’environnement. Notons le « Master Smart Monitor » qui délivre un son à très faible distorsion, une réponse plate dotée du « Directivity Control Waveguide (DCW) » qui supprime les diffractions et fournit un son naturel. Même caché, le moniteur attrape l’œil, bien que pour l’auditeur il reste invisible. Cette gamme de subwoofers actifs offre une bonne précision d’image sonore, une réponse en fréquences étendue, un niveau d’écoute agréable pour un long travail de studio.

Enfin, pour les entreprises, la gamme compacte 4010, 4020, 4030 et 4040 comprend des haut-parleurs actifs à deux voies adaptés aux installations commerciales ou professionnelles (salle de cours, par exemple). Tous les modèles intègrent une amplification distincte pour chaque voie. Un choix qui couvre pratiquement tous les besoins de sonorisation.

 

RIEDEL

Il y a dix ans, la société allemande vendait son premier intercom… Aujourd’hui, la société a dépassé la barre des 5 000 unités… Le charismatique Thomas Riedel avait convié la presse et ses clients fidèles à fêter cet anniversaire, mais aussi pour annoncer la sortie d’un nouvel Artist, plus performant que jamais… Avec l’Artist 1024, Riedel propose la plus grosse densité intercom du monde et fait un pas de géant puisque la carte est software defined, c’est-à-dire personnalisable à souhait et en conformité avec la nouvelle norme IP SMPTE 2110-30/31 (AES67). L’Artist 1024, puissante extension de l’écosystème d’intercom Artist, vient compléter une famille qui comprenait les Artists 32, 64, 128 et elle est compatible avec ces versions antérieures.

La nouvelle interface de l’Artist 1024, qui bénéficie d’une prise en charge IP native, redéfinit la connectivité de communication… Proposant non moins de 1 024 ports dans un simple rack 2 RU, l’Artist 1024 offre une série d’innovations s’appuyant sur la puissance des cartes d’interface universelle (UIC) programmables par logiciel. Ce type de carte combine des fonctionnalités de réseau, mélange et gestion et peut être configurée pour fonctionner sous protocole AES67 ou Madi, ou en tant que carte fibre/routeur/processeur Artist. Pour changer de type de connectivité, il suffit d’un clic dans le logiciel de configuration Director.

La trame fournit dix baies pour les UIC, deux d’entre elles étant réservées aux UIC de routage et de mise en réseau. Les huit baies restantes peuvent être équipées de cartes UIC de différentes configurations pour assurer la connectivité des abonnés. Le mélangeur intégré de chaque carte d’abonné peut être dimensionné de 8 à 128 ports par carte et peut accéder aux 1 024 ports.

Le nouveau nœud Artist de Riedel prend en charge plusieurs systèmes de redondance, notamment N + 1, NIC et SMPTE 2022-7. Toutes les liaisons de contrôle et de données au sein du système sont redondantes et une sécurité supplémentaire est fournie par deux unités d’alimentation à partage de charge et un module de ventilation avec des unités de ventilation redondantes. Sa robustesse et sa fiabilité sont donc sans précédent.

L’Artist 1024 introduit également un nouveau schéma de licence flexible avec une licence au niveau de la trame au lieu d’une licence de type connectivité.

 

DOLBY

« Dolby Cinema » est un concept qui allie les technologies Dolby Atmos pour le son et Dolby Vision pour l’image. Le son immersif est à la mode et Dolby veut être leader dans ce type de technologie. Aussi, au NAB, il a mis l’accent sur son procédé audio immersif Atmos qui continue sur sa lancée, avec plus de 4 800 écrans de cinéma équipés en Dolby Atmos dans le monde entier dont plus de 150 en France. Côté contenu, plus de 1 240 titres sont sortis ou annoncés en Dolby Atmos pour le cinéma. Les exploitants de salles de cinéma ont pris conscience de l’importance du son pour le spectateur, car le son crée l’image ! D’où la multiplication de complexes « All Dolby Digital Atmos » dans le monde.

Côté équipement, Dolby présentait le tout nouveau Cinema Processeur CP950 qui offre une qualité de son incroyable associé à une interface évoluée, un écran tactile, une écoute cabine intégrée, et une évolution vers le Dolby Atmos. Par ailleurs, l’IMS3 (Integrated Media Server) et le DMA (Dolby Multi Channel Amplifier) sont quant à eux des solutions Dolby qui permettent de réduire et d’optimiser l’espace physique occupé par les machines, tout en gardant un son de très haute qualité.

Pour convaincre les visiteurs du NAB, Dolby avait installé un car à l’extérieur du « Convention Center » où des démonstrations de capture d’images avec son Atmos étaient présentées, notamment un match de football dans lequel on bénéficiait d’une immersion totale, terriblement réaliste, grâce aux haut-parleurs distribués dessus et autour de soi. Effet garanti !

 

BOYA

C’est une impressionnante gamme audio que ce fabricant chinois présentait au NAB 2019. Boya a développé une gamme spécifique de microphones omni, cardioïdes et super-cardioïdes à condensateur pour smartphone. Ils offrent une bande passante de 25-20 000 Hz et un rapport signal/bruit de 80 dB, de quoi transformer son smartphone en studio de prises de son.

Boya propose un microphone numérique cardioïde (BY-HM2) opérant à 24 bits/96 kHz (20-20 000 Hz ; S/B de 85 dB) et un kit microphone/haut-parleur (BY-BMM400) également pour smartphone. Auxquels s’ajoutent des microphones lavallière numériques pour iPhone, iPad, iOS, Mac et Windows et un récepteur à main pour smartphone (SP-RX12) compatible iOS et Android. Pour les utilisateurs d’appareil photo, de caméscope ou d’enregistreur externe, Boya offre une large gamme de microphones lavallière omnidirectionnels à fil (bande passante de 35-18 KHz), ultra légers, mono ou stéréo, à fixer sur l’appareil.

Pour les prises de son professionnelles, Boya propose une gamme de microphones de studio à condensateur, large diaphragme et directivité variable, complétée par des modèles lavallière haut de gamme à fil (prise XLR). Il commercialise aussi des microphones sans fil, du plus simple système lavallière à 2,4 GHz (BY-WM4 Mark II) au plus sophistiqué en VHF ou UHF pour des applications professionnelles (gamme BY-WFM12). Par ailleurs, le fabricant propose des accessoires (adaptateurs audio pour supporter les microphones, perches, chaussettes anti-vent, alimentations, connectique). Bref, tout pour la prise de son !

Notons que Boya est l’entité Low Cost audio du groupe Jiayz, une structure qui intègre également les marques Saramonic (Son à l’image pour vidéo et DSLR) et Seven Oak (accessoires pour DSLR et smartphone), les trois étant depuis peu distribuées dans l’Hexagone par Dim France.

 

Extrait de notre compte rendu du NAB 2019 paru pour la première fois dans Mediakwest #32, p.42/82. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.


Articles connexes










Sound-Devices : l’interview
 10 septembre 2018



75 ans pour SHURE !
 20 mai 2014

Sound-Devices : l’interview
 10 septembre 2018